Alimentation

Le régime sans résidu ou sans fibres

Une pratique médicale uniquement

Très restrictif et déséquilibré, le régime sans résidu se pratique uniquement sur prescription médicale et sur courte durée, dans la perspective d’une exploration ou intervention chirurgicale, et dans le cas des maladies chroniques de l’intestin.

Définition du régime sans résidu

Qu’est-ce que les résidus ?

Les « résidus » de notre alimentation sont ceux que l’intestin grêle n’assimile pas : ils sont éliminés par le côlon. Il s’agit principalement des fibres, autrement-dit des fruits, des légumes et des céréales complètes.

A quoi sert un régime sans résidus ?

Le régime sans résidu sert à « laver l’intestin » (diminution du volume des selles et élimination des flatulences), dans la perspective d’une coloscopie, examen de la paroi interne de l’intestin en cas de polypes ou de suspicion de cancer, ou bien dans le cadre de la préparation à une intervention chirurgicale du rectum ou de l’anus.

Le régime sans résidu est également prescrit en cas de poussées aiguës des maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) : la maladie de Crohn (maladie inflammatoire chronique du gros intestin), rectocolite hémorragique (inflammation chronique du bas du gros intestin et du rectum), ou sigmoïdite diverticulaire (inflammation de la partie terminale du côlon appelée sigmoïde, le côlon sigmoïde ou pelvien étant la boucle du gros intestin, reliée au rectum).

Le régime sans résidu, pour qui ?

Le régime sans résidu n’est jamais à suivre de sa propre initiative : il l’est sur prescription médicale. Il doit être alors observé à la lettre.

Combien de temps le pratiquer ?

Le régime sans résidu se pratique pendant les trois jours précédant une coloscopie ou une intervention chirurgicale (occlusion intestinale, cancer, etc). Mais tout dépend, il peut être prescrit sur plus longue durée, avec une période de régime sans résidus assouplie.

En cas de MICI, il se pratique également en lien avec son gastro-entérologue.

Le retour à une alimentation avec fibres se fait quelques heures après une coloscopie, dès que possible après une intervention chirurgicale, selon les indications du corps médical.

Le régime sans résidu : ses effets secondaires

Suivre pas soi-même un régime sans résidus n’a strictement aucun intérêt : c’est un régime déséquilibré.



Il est précisément prescrit sur la plus courte durée possible, car il provoque un trouble du transit (constipation) et des carences en fer, en vitamines et en minéraux. Et, au bout du compte, de la fatigue.

Quels sont les aliments sans résidu ?

Les aliments interdits

Dans le régime sans résidus, sont bannis tous les aliments à base de fibres, végétales et animales.

Ainsi sont interdits tous les fruits, fruits secs, fruits oléagineux, les légumes, les légumineuses, les viandes de 2e et 3e catégories qu’il s’agisse de bœuf, d’agneau, de porc, de veau… (paleron, macreuse, côte, collier…) destinées à cuisiner des daubes, des ragoûts, des blanquettes, les céréales complètes (pain complet, aux céréales, riz, pâtes), les graines (de lin, de chia, de courge…), les jus de fruits avec la pulpe, les matières grasses animales et végétales cuites, la confiture…

Les aliments autorisés

Les œufs cuits, les poissons blancs, les céréales raffinées (biscotte, biscuit…), le riz blanc, les pâtes classiques, la semoule blanche, le beurre cru, l’huile à ajouter après cuisson, la volaille, le jambon blanc découenné, le lapin, certains produits laitiers (fromage blanc, yaourt nature, fromages à pâte cuite comme le comté, le gruyère, le beaufort, les fromages frais).

Yaourt nature en guise de dessert de régime sans résidu
Yaourt nature en guise de dessert de régime sans résidu

Une pomme ?

Eh bien, non plus, une pomme contient des fibres dans sa pulpe et dans sa peau. Elle est même un excellent régulateur du transit.

Le régime sans résidu élargi

Selon l’examen ou l’intervention que vous avez à subir, le régime sans résidus peut tout de même contenir quelques aliments dont la fibre a été cuite, car elle est alors moins agressive.

Tout dépend de votre cas : par exemple, si vous avez une diverticule, vous devrez sans doute observer un régime sans résidus de deux à trois semaines, puis deux semaines de régime assoupli. Mais cela est toujours à voir avec votre médecin.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter les articles suivants :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer