Le régime Cohen, un régime qui n’en est pas un

Le dit « régime Cohen », c’est un peu l’histoire du nutritionniste qui a mis le doigt dans le pot de confiture. A la condition de les prendre gratuitement, ses conseils n’étaient pourtant pas mauvais. Mais que penser de ce régime tel qu’il est proposé aujourd’hui ?


Il ne vous aura pas échappé que le très médiatique médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen a été interdit de pratiquer son Art pendant un an : une décision du Conseil d’État en avril dernier, en raison du caractère publicitaire contraire à la déontologie de son site internet « Savoir maigrir ». Les conseils personnalisés de « votre expert en nutrition » y étaient soumis à un abonnement payant.

Le régime Cohen : définition

Pas de régime miracle, mais un programme !

Néanmoins, la méthode Cohen, une marque certes déposée, a eu le mérite de se porter avec une certaine constance, en faux de régimes alimentaires qui exposent la santé : pour leur préférer une alimentation équilibrée. En partant du principe qu’être bien dans son corps, commençait par être bien dans sa tête. Et que les rations militaires en tous genres ne menaient qu’au casse-pipe.

La méthode Cohen ne se base pas sur un régime, mais sur un programme : manger de tout et en quantité suffisante, de manière à se ré apprivoiser de bonne habitudes alimentaires, sans carence, diète qui vous fait fantasmer sur des choux à la crème, ni privation de la convivialité de la table.




Des résultats réels

Une méthode plus lente que les régimes miracles : la méthode Cohen permet de perdre trois à cinq kilos par mois, jamais plus.

Elle se base sur deux méthodes : le profil calorique selon le poids que l’on veut perdre, et les équivalences entre aliments au cours d’une même journée.

Une femme a besoin d’environ 1200 calories par jour, un homme d’environ 1400. Si vous êtes une femme et que vous absorbez  plus de 1200 calories par jour, vous grossissez. Tout dépend, bien sûr, de votre dépense physique…

La méthode Cohen consiste, tout d’abord à connaître son « profil » de calories, pour ensuite s’inscrire dans l’un des quatre profils établis : 1200, 1400, 1600 ou 1800 calories. Hors de question, si vous êtes un gros mangeur, d’adopter d’emblée le régime 1200 calories. Pas question non plus, de descendre en-deçà des 1200 calories « plancher » pour une femme et 1400 calories pour un homme, gages de santé.



Votre poids et celui que vous voulez perdre s’inscrit donc dans l’un de ces quatre profils, équivalant à une certaine corpulence : chaque jour, sachant le nombre de calories à ne pas dépasser, vous allez pouvoir faire jouer des équivalences. A midi, si vous avez craqué pour une mousse au chocolat, le soir, ce sera un fruit.

Le régime Cohen propose quelque 500 « profils » correspondant aux habitudes alimentaires les plus variées, de l’irréductible carnivore au végétarien impénitent, de manière à comprendre comment compenser, sur une même journée, le goût du steak avec une salade.

Aucun interdit ou presque !

La méthode Cohen se veut du bon sens : si vous aimez à la fois les frites et le chocolat, elle vous permet de retrouver des points de repère, de manière à devenir votre propre nutritionniste.

Tout savoir sur le régime Cohen
Tout savoir sur le régime Cohen

Aucun aliment n’est interdit : de la mesure en toute chose, et cet équilibre retrouvé de ne pas mélanger l’alimentation avec ses états d’âme. A force de se venger sur le chocolat à chaque contrariété, ce n’est plus du plaisir, mais un réflexe d’addiction.

La méthode Cohen a diffusé dans le grand-public : à l’instar d’autres de ses confrères, le médecin de Bichat a un vrai talent médiatique. Ainsi le « Vous êtes ce que vous mangez » volontairement sur la chaîne de télévision grand-public qu’est M6, et ses multiples ouvrages, la plupart publiés par Flammarion – « Savoir maigrir » en 2002 : à l’exception des deux derniers : « Osez la gourmandise » publié en 2013 par le groupe de presse Prisma, et le « Guide d’achat pour bien manger – 500 produits décryptés » par First en 2015.




Hélas, la gourmandise est venue du docteur lui-même : l’ambassadeur de Danone s’est assis sur le Code de la Santé Publique qui, à ce jour, pèse plus lourd que certaines convoitises.

Un menu type du régime Cohen

Si cette méthode s’adapte à chacun, comme déjà expliqué, voici tout de même un menu type pour vous faire une idée de l’alimentation équilibrée et raisonnée que propose le régime Cohen :

Petit-déjeuner

  • un fruit (frais, compote ou jus)
  • un laitage (sans matière grasse)
  • une boisson chaude (sans sucre)

Déjeuner

  • un œuf dur et des betteraves
  • pâtes au fromage
  • légumes de saison
  • un fruit
Tout savoir sur le régime Cohen
Tout savoir sur le régime Cohen

Dîner

  • un demi avocat
  • riz + féculents + légumes verts
  • un fruit
  • un laitage sans matière grasse

Découvrez les autres régimes alimentaires :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *