Bien-être et santé

Allergie au nickel : tout ce qu’il faut savoir

Un métal omniprésent

L’allergie au nickel concerne plus de femmes (10%) que d’hommes. Et pas seulement à cause des bijoux-fantaisie. Et vous ? Des boutons au nombril ou des rougeurs au lobe de l’oreille, prêtez-y attention.

Allergie au nickel, ce métal omniprésent

Peu oxydable, quasi-inusable, en alliage possible avec presque tous les matériaux et entièrement recyclable (ce qui ne veut pas dire écolo), le nickel est d’un usage très courant :

  • industriel (bâtiment),
  • professionnel (médecine pour lequel il permet le « zéro microbes »)
  • et représente même l’avenir (batteries des voitures électriques).

Allergie au nickel et vie quotidienne

Dans la vie quotidienne, le nickel est presque partout :

  • pièces de monnaie d’un et deux euros,
  • vêtements (boutons métalliques (de jeans), fermetures-éclair, agrafe de soutien-gorge, boucle de ceinture), œillets de chaussures,
  • clefs,
  • stylos métalliques,
  • trombones,
  • téléphones portables et tablettes.

Allergies au nickel et cosmétiques

Les cosmétiques et maquillages à bon marché contiennent très souvent des traces de nickel, qui servent à leur pigmentation.

Même certifiées « testées dermatologiquement », les quatre oxydes suivants sont susceptibles d’en contenir : CI 77489, CI 77491, CI 77492, CI 77499.

Quels sont les aliments qui contiennent du nickel ?

Bien qu’une allergie au nickel par l’alimentation soit plus rare, certains aliments en contiennent. En voici la liste :

  • le hareng,
  • les huîtres,
  • le cacao (et donc le chocolat noir),
  • les légumineuses (le soja, les lentilles, les fèves),
  • les haricots verts, épinards, petits pois et oignons,
  • certains fruits (ananas, prune, poire, abricot, cerise),
  • les noix de Pécan et noix de cajou,
  • et la margarine.

Allergie au nickel dentaire

En orthodontie, le nickel reste très utilisé, car il épouse parfaitement la forme de la bouche et corrige bien la position des dents : l’alliage nickel-titane contient plus de 50% de nickel, en revanche, l’acier inoxydable n’en contient que 8%. Tous les appareils d’orthodontie ne provoquent donc pas d’allergie.

Allergie au nickel dans la bouche

En revanche, une couronne dentaire en nickel est fortement susceptible d’occasionner une allergie buccale.

Si les couronnes dentaires sont bien moins souvent réalisées avec du nickel, il existe quelques porteurs auxquels elles ont été posées il y a une vingtaine d’années.

Allergie au nickel et bijoux

Vous avez un bracelet en plaqué or et développez une allergie au nickel ? L’or s’est usé, faisant entrer votre peau en contact avec le nickel. Attention, beaucoup des bijoux-fantaisie contiennent du nickel.



Attention, les bijoux-fantaisie peuvent porter la mention « hypoallergénique », ce qui ne signifie pas qu’ils sont dépourvus de nickel. Quant à enduire ses boucles d’oreille de vernis à ongles, le résultat est souvent une allergie au vernis.

Allergie au nickel : oreille et piercing

Ce n’est pas la moindre des sources d’allergie au nickel : piercing au lobe de l’oreille, à la lèvre, au nombril. Sans oublier les boucles d’oreille à bon marché. Aujourd’hui, les piercings privilégient le titane ou d’autres matériaux non allergènes.

Allergie au nickel et yeux

Attention aux lentilles-fantaisie, pour s’amuser à changer de couleur d’yeux ou se faire des yeux de chats, etc.

Contrairement aux lentilles de contact destinées à corriger la vue, ces lentilles fantaisie contiennent souvent du nickel qui entre dans leur coloration. En outre, ce type d’achat sur internet n’est pas toujours certifié.

Photo d’allergie au nickel

Allergie au nickel : quels sont les symptômes ?

Dermite de contact

La principale allergie au nickel est la dermite de contact (DAC). Comme toutes les allergies, elle s’installe. En même temps, les chercheurs ont constaté que l’allergie au nickel est souvent immédiate (moins de 24 heures) alors que celle à d’autres métaux se déclenche au bout de 24 à 48 heures.

Autre caractéristique, cette allergie peut rester locale : vous pouvez développer une allergie locale au nickel, à l’oreille ou au poignet si vous avez réagi à vos boucles d’oreille ou à un bracelet-fantaisie, mais pouvez continuer à manipuler de la monnaie sans souci.

Mais une allergie, par exemple, causée par une bague, peut s’étendre à l’intérieur des doigts et à toute la paume de la main.

Au regard des objets contenant du nickel que nous portons, cette allergie concerne plus particulièrement les poignets (bracelets de montre), les lobes de l’oreille (boucles d’oreille) et l’abdomen : à noter que passer sa chemise entre son pantalon et la peau ne fait pas écran à l’allergie.

Comment savoir si je suis allergique au nickel ?

Rougeurs, démangeaisons, vésicules, croûtes voire desquamation (perte des couches superficielles de la peau) sont les symptômes classiques et sans complication d’une allergie au nickel.

Au niveau buccal, l’allergie au nickel peut s’étendre à la gorge.

Les complications d’une allergie au nickel

Une allergie est toujours quelque chose de sérieux : elle peut tourner à l’allergie générale, qui implique un traitement rapide par antihistaminique. Ou se compliquer, par un syndrome de fatigue chronique, des douleurs articulaires voire une fibromyalgie.

Une allergie au nickel peut se cumuler avec une pathologie : si vous souffrez d’eczéma, d’ostéomyélite ou de polyarthrite rhumatoïde, redoublez de vigilance.

Pourquoi est-on allergique au nickel ?

Voici neuf ans, le chercheur allemand Matthias Goebeler (Université de Giessen) a découvert pourquoi l’animal de laboratoire qu’est la souris n’était pas allergique au nickel.

La réponse s’est trouvée dans le récepteur du système immunitaire appelé TLR4 (toll-like receptors), différent chez la souris et chez l’Homme. L’intérêt ? La mise à jour du mécanisme en propre de l’allergie au nickel, qui pourrait être d’ordre génétique.

D’ici-là, le coupable est ce récepteur TLR4, qui interprète le nickel comme une substance nuisible et en informe le système immunitaire qui réagit en diligentant des leucocytes vers la zone concernée, déclenchant l’inflammation.

Allergie au nickel, faites le test

Le meilleur moyen de savoir si un objet contient du nickel est de le tester : vendu en pharmacie , ce « spot-test » au nickel est un produit qui rosit au contact du nickel. Imbibez-en un bâtonnet de coton et frottez votre objet avec celui-ci : si le coton vire au rose ou rouge, votre objet contient du nickel.

Allergie au nickel : que faire ?

On ne guérit pas d’une allergie : le système immunitaire ayant fabriqué les antigènes qui réagiront en sa présence, vous êtes allergique à vie. La seule solution est d’éviter le contact avec le nickel.

Facile d’enlever les bijoux-fantaisie, certes plus onéreux de remplacer une couronne dentaire par une en zircone. Quant aux objets difficilement supprimables, s’il n’est pas pratique d’emballer votre téléphone portable dans un film de plastique, vous pouvez recourir à des oreillettes, ce sera un moindre mal.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer