Pratiques douces

Sport, méditation, médecines alternatives : les pratiques douces font de plus en plus d’adeptes. Idéales pour rééquilibrer l’organisme et conserver un bien-être physique et mental, elles s’apprécient à tous les âges de la vie. Dans cette rubrique, retrouvez quelques pistes pour prendre soin de vous… tout en douceur !

Pratiques sportives douces

Le sprint et le cardio intensif, très peu pour vous ? Si vous envisagez de chausser de nouveau vos baskets, les pratiques sportives douces vont vous séduire. Effectuées régulièrement et avec assiduité, elles contribuent à améliorer la condition physique et à restaurer une harmonie entre corps et esprit.

Pratiques douces et yoga

Comment parler de pratiques douces sans aborder le yoga ? Largement pratiquée en Occident, cette discipline d’origine indienne vise à unifier corps, mental et esprit à travers des postures (asanas) et des exercices de respiration (pranayama). Très complète, cette activité travaille le souffle, apaise le mental et renforce le système musculaire.

Il n’existe d’ailleurs par un, mais des yogas ! Selon que vous soyez débutant ou confirmé, il se décline à différents degrés d’intensité. Par exemple :

Pilates

Lancée dans les années 20, la méthode pilates révolutionne l’univers de la gymnastique douce. Pouvant être pratiquée par tous – à différents niveaux – elle consiste en des exercices au sol qui sollicitent les muscles posturaux et moteurs tout en corrigeant la posture.

Arts martiaux

Trop rapidement assimilés au simple combat, les arts martiaux dépassent largement cette dimension. Si des techniques de lutte à main nue ou armée sont évidemment enseignées, le respect et le savoir-vivre en constituent des valeurs fortes : l’abstinence au combat, vivement encouragée lorsqu’elle est possible, exige notamment une véritable maîtrise de soi. Ces écoles participent ainsi au développement mental et intellectuel du pratiquant. Fortes de leur histoire, elles se révèlent tout aussi enrichissantes sur le plan philosophique. Au niveau physique, les arts martiaux restitueraient également l’énergie vitale.

Vous cherchez une discipline au carrefour des arts martiaux et de la gym douce ? S’articulant autour d’un enchaînement de mouvements fluides et gracieux, le taï-chi participe à l’évacuation des tensions musculaires et aide à gagner en sérénité. Vous avez la fibre acrobatique ? La capoeira, d’origine afro-brésilienne, vous réjouira à coup sûr si vous souhaitez aiguiser votre agilité et votre souplesse. Sports de combat plus traditionnels, le judo, le karaté ou le taekwondo restent aussi d’excellents choix.

À travers cette section, apprenez-en davantage sur les différentes disciplines sportives et trouvez celle qui va (enfin) vous réconcilier avec votre jogging !

Pratiques douces : les médecines alternatives aussi

En complément de la médecine traditionnelle, les médecines alternatives ouvrent une voie nouvelle aux personnes en recherche de mieux-être. Les Français sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à tenter l’expérience : selon une enquête de l’Inserm, 40 % auraient déjà recouru à une médecine non conventionnelle.

Qu’entend-on d’ailleurs par médecine alternative ? Elle se définit théoriquement comme une pratique thérapeutique non conventionnelle dont l’efficacité reste insuffisamment démontrée à ce jour. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’elle n’offre aucun bénéfice, loin de là !

À l’heure actuelle, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) décompte plus de 400 disciplines qui sortent du champ du parcours de soins classique. Elles regroupent ainsi :

Notons toutefois que l’Ordre des Médecins ne reconnaît officiellement que 4 médecines complémentaires : l’acupuncture, l’homéopathie, la mésothérapie et l’ostéopathie.

Si elles ne peuvent pas toujours se substituer aux soins allopathiques, les médecines douces offrent néanmoins des réponses différentes. Elle s’accordent majoritairement sur un retour au naturel et sur la capacité du corps à se régénérer par lui-même : elles ne font finalement que stimuler les processus d’autoguérison de l’organisme.

De plus, beaucoup d’entre elles misent sur une approche holistique : l’individu est cerné dans sa globalité, avec son vécu, ses habitudes de vie et son environnement. Il bénéficie ainsi d’une prise en charge personnalisée adaptée à son terrain.

Qu’il s’agisse de soulager les petits maux du quotidien ou de mieux vivre avec une pathologie chronique, les médecines complémentaires peuvent présenter de réels intérêts. En lisant nos articles, vous obtiendrez ainsi des informations précieuses qui vous aideront à devenir pleinement acteur de votre santé.

12312 Next