Animaux sauvages

Certains sont sublimes, d’autres invisibles. Quoi de plus puissant qu’un tigre dans la jungle, de plus élégant qu’une girafe dans la savane ? Dès le plus jeune âge, éléphants, lions, singes font cavaler notre imagination. Sauf qu’aujourd’hui, notre traditionnel “veau, vache, cochon” vaut surtout pour les animaux sauvages. Au-delà de la fascination pour les espèces emblématiques, qui sont-ils vraiment ?

Qui sont les animaux sauvages ? Définition

Les animaux sauvages sont les animaux qui vivent dans la nature où ils survivent par leurs propres moyens, et n’ont pas subi de modification par la sélection de l’Homme.

En France, est un animal sauvage tout animal ne figurant pas dans la liste des animaux domestiques fixée par arrêté ministériel (Arrêté du 11 août 2006 fixant la liste des espèces, races ou variétés d’animaux domestiques).

Leur statut juridique

Statut des animaux sauvages en France

Le statut de l’animal sauvage diffère selon les pays : chez nous, depuis 2015,  “Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens” (Code civil, art. 514 – 14).

Autrement-dit, grande différence avec un animal domestique, l’animal sauvage n’est pas reconnu en tant que tel, mais selon sa destination : s’il n’entre pas dans une catégorie prévue par le Code de l’Environnement (protégé ou au contraire classé comme nuisible, autorisé à la chasse ou à la pêche), il est un bien par destination : un “res nullus” (Art. 714 du Code Civil : des “choses qui n’appartiennent à personne et dont l’usage est commun à tous”).

Statut des animaux sauvages à travers le monde

Ailleurs, ce peut être le cas inverse : en Chine, l’animal sauvage est protégé. Ainsi l’emblématique panda, dont il ne reste plus que 1800 spécimens, a priori protégé contre le trafic de sa peau et de sa viande : tout contrevenant encourt la peine de mort avec exécution immédiate.

En même temps, le commerce du pangolin, animal qui nous est désormais familier, est sensé y être interdit. Mais à l’instar d’autre animaux sauvages, il alimente les marchés de “viande” chaude” (wet markets) dont les chinois sont très friands et qui entrent toujours dans la médecine chinoise traditionnelle et les croyances (la bile d’ours, ce dernier détenu dans des conditions innommables, les ailerons de requins dont le reste du corps est rejeté à la mer).

Animaux sauvages : l’indice Planète Vivante

Le statut juridique des animaux sauvages n’est pas étranger à leur sort : tous les deux ans, le WWF publie son Rapport Planète Vivante, sur l’état de la biodiversité dans le monde.

Selon l’IPV (Indice Planète Vivante), en 46 ans (de 1970 et 2016), la population de vertébrés sauvages a décliné de 68% : les effectifs de plus de 20 000 mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles et poissons ont chuté des deux tiers. Le déclin le plus important enregistré concernant les océans, avec 40% de poissons en moins.

Combien sont-ils ?

Au total, les scientifiques ont recensé 1,4 million d’espèces d’animaux sauvages. Mais il en existerait dix fois plus, leur grande majorité étant parmi les invertébrés. A titre d’exemple, le seul ver de terre représenterait la moitié de la biomasse de tous les animaux de la planète : il peut y en avoir jusqu’à 500 au mètre carré. Nous sommes donc bien loin de l’image d’Épinal de la faune sauvage.

Retrouvez dans nos articles des informations sur les insectes et autres invertébrés comme l’abeille, la coccinelle, la libellule….

Liste d’animaux sauvages par catégories

Le top 10 de nos préférés

10 animaux sauvages ont la préférence de l’être humain. Dans l’ordre :

(source : étude de Franck Courchamp, directeur de recherche au sein du laboratoire CNRS “Ecologie, systématique et évolution, publiée en 2018 dans Plos Biology)

Pour cette étude très intéressante, il a été demandé via un site internet dédié auprès de trois populations (France, Angleterre, Espagne), quels étaient leurs animaux sauvages préférés, compte également tenu des jaquettes de films d’animation qui les mettent en avant (Disney, Pixar et Dreamworks) et des sites des zoos des 100 plus grandes villes du monde.

Le top 10 menacé d’extinction

Premier résultat de cette étude, tous nos animaux sauvages préférés sont menacés d’extinction : ainsi le fameux ours polaire sur son morceau de banquise à la dérive, mais aussi notre chère girafe immortalisée par “Sophie” dont les effectifs ont chuté de 40% en 30 ans (selon l’UICN, il en reste 98 000 individus). Une girafe victime du braconnage, auquel profitent les situations de conflit en Somalie, au Soudan, en République démocratique du Congo (RDC) et en Centrafrique.

Une situation qui préoccupe d’autant les scientifiques, que la girafe est précisément l’un des animaux sauvages dont ils n’ont pas encore percé tous les secrets. Or, les quatre principales espèces (la réticulée, la masaï, la nubienne et la Kordofan) sont toutes en danger d’extinction.

Trois de nos espèces préférées pourraient ne plus exister à l’état sauvage à brève échéance : le gorille des plaines orientales (ou gorille de Grauer), endémique de l’Est de la République démocratique du Congo, dont les effectifs ont chuté de 77% en 20 ans, le lion dont ils ont chuté de 54 % en 30 ans, le tigre, dont 55 % des effectifs ont disparu en 20 ans.

Animaux sauvages : ceux qui ne nous inspirent pas

Animaux sauvages dangereux ? Le cas du loup

Le loup est de retour… entre imaginaire et polémiques avec les éleveurs, le loup fait parler de lui. De ce fait, on le croit plus répandu qu’il ne l’est. En France au total, les loups sont en réalité au nombre de 500.

Vous trouverez de nombreuses informations dans nos articles sue le loup et les animaux mal-aimés victimes de leur mauvaise réputation comme le renard, le lynx, le pigeon

Qu’est-ce que la zoophobie ?

Dans la nature, il y a les espèces classées “nuisibles” (le putois, la fouine, le renard), et celles qui nous créent une vraie phobie : les serpents, araignées, insectes, sans lien obligatoire avec leur dangerosité pour l’Homme. Ils n’en sont pas moins utiles à leur écosystème, même si nous sommes moins enclins à militer pour les défendre.

Dans nos pages vous pourrez mieux comprendre les interdépendances faunes / flores et la place que chaque être vivant aucune dans un écosystème, de l’importance de la biodiversité.

Le monde marin

Parmi nos animaux préférés, pas un seul animal marin. Nous aimons les cétacés, mais la majorité de la faune marine est en danger pour des raisons multiples : surpêche, pollution des océans, réchauffement des eaux.

C’est pourtant l’océan, qui détient la clef d’une bonne part des équilibres planétaires et de la vie sur Terre. Eux aussi, méritent d’être connus autrement que sous la forme de peluches.

La rédaction de Toutvert.fr s’intéresse aux animaux marins et partagent avec vous de précieuses informations sur de nombreuses espèces comme la baleine, le requin, le narval et bien d’autres.