Alimentation

La pêche à pied de loisir, la nature au bout de vos orteils

Une autre approche du littoral

Il n’y a pas besoin de grand-chose, pour s’offrir ce vrai plaisir de découvrir l’incroyable vie marine de l’estran. Même les tout petits en raffolent. Ne vous en privez pas : en respectant les élémentaires consignes de sécurité. Partez à la pêche à pied !

Pêche à pied de loisir, une vraie liberté

La pêche à pied de loisir représente les deux tiers de la pêche maritime de loisir, dont la moitié se concentre en Bretagne et en Normandie, sur les trois mois de juin, juillet et août.

Est-ce que la pêche à pied est autorisée ?

Depuis Colbert (l’ordonnance marine de 1681), la pêche est un « bien commun ». Une liberté réaffirmée par la loi « Littoral » de 1886 : « l’usage libre et gratuit par le public constitue la destination fondamentale des plages au même titre que leur affectation aux activités de pêche ».

Un vrai plaisir estival à conjuguer avec respect des écosystèmes, d’où la réglementation des sites.

Pêche à pied : avant de partir

Pêche à pied et sites

Pêcheurs locaux, mairies et offices du tourisme, des villes côtières, associations, presse locale vous informent des meilleurs sites de pêche à pieds, des espèces à pêcher et de leur salubrité.

Pour les coquillages filtreurs (moules, palourdes, coques, praires), les zones sont classées :

  • A = bonne qualité des eaux, pêche autorisée,
  • B = qualité des eaux moyenne, pêche autorisée,
  • C = pêche autorisée uniquement aux professionnels,
  • D = pêche interdite.

Pêche à pied et numéros d’urgence

Prenez votre téléphone portable et notez ces deux numéros :

  • le 196, numéro d’urgence en mer,
  • le 112, numéro d’urgence à terre

(appels gratuits)

Pêche à pied : prévenez vous entourage

Il est fortement déconseillé de pêcher seul. Même si vous partez en groupe, prévenez quelqu’un de votre entourage de votre horaire envisagé de retour.

Quand aller à la pêche à pied ?

Pêche à pied et marées

La pêche à pied se pratique à marée basse, les meilleures marées étant celles dont le coefficient est de 80 voire dépasse 100 : l’estran est bien découvert, vous donnant accès à de bonnes zones de pêche.



Pour connaître les horaires et coefficients des marées, consultez l’annuaire des marées que vous trouverez sans peine y compris dans les magasins d’articles de pêche ou bureaux de tabac.

Arrivez sur le site de pêche deux heures avant la marée basse. Vérifiez bien l’horaire à laquelle elle remonte : ne vous laissez pas surprendre par le banc de sable surélevé sur lequel vous êtes, qui risque d’être encerclé.

Pêche à pied et météo

La pêche à pied se pratique par beau temps : si de la brume ou de l’orage sont annoncés, abstenez-vous.

Si vous vous laissez prendre, remontez sans tarder, en vous dirigeant grâce à une boussole, un GPS ou en regardant le sens des algues, qui vous indique celui du courant marin. En cas d’orage, prenez la précaution de vous délester de tous vos objets métalliques afin de ne pas attirer la foudre sur vous.

Pêche à pied : quelle est la réglementation ?

Pêche à pied la nuit

Rappelez-vous que la pêche à pied est interdite entre le coucher du soleil et le lever du jour.

Pêcher à pied : attention vente interdite

Il est interdit de vendre le produit de votre pêche à pied. Sa destination est votre consommation personnelle, uniquement.

Matériel : comment pêcher à pied ?

Quelle chaussure pour la pêche à pied ?

Ne pêchez jamais pieds nus, portez des sandales de plastique ou des bottes.

Pêche à pied et vêtements

Pour être à l’aise, surtout en Bretagne où le temps est changeant, prévoyez une petite laine et un coupe-vent imperméable. Prévoyez également un couvre-chef.

Pêche à pied et équipement

Munissez-vous d’un couteau à lame fine, d’un crochet en métal et/ou d’une griffe métallique. Évitez le râteau, qui racle l’estran.

Pour engranger votre pêche, préférez le panier en osier au sac en plastique, auquel vous devriez faire de trous pour que le trop-plein d’eau de mer s’évacue.

Pour la pêche au pied de couteau, prenez la boîte de sel : lorsque vous versez du sel sur le petit trou qui marque l’endroit où le couteau s’est enfoui, vous lui faites croire que la marée est remontée. Il sort de son trou !

Et n’oubliez pas la réglette, pour mesurer la taille minimale des espèces (3 cm pour les coques, 4 cm pour les moules, 6,5 cm pour l’étrille, etc).

Certains aiment bien pêcher avec des gants : vos gants de jardinier font l’affaire.

Les principales espèces

Pêche à pied dans l’eau

Dans l’eau, vous pêcherez des crevettes grises (3cm minimum), des crevettes roses (5cm minimum) et des équilles (un petit poisson effilé typique de la Manche, qui ressemble au lançon).

Pêche à pied sur le sable

Sur le sable, vous trouverez les bivalves filtreurs : coques, praires, palourdes, clams, tellines, pied de couteaux. Et, si vous êtes chanceux, des pétoncles (en Vendée notamment).

Pêche à pied sur les rochers

Sur les rochers, vous trouverez les bigorneaux jaunes, bernard-l’hermite, bulots, moules, patelles, mais aussi les étrilles et oursins.

C’est là que vivent également les araignées, tourteaux et homards : si vous en pêchez un, vous aurez tout de même décroché la timbale. A défaut, pêchez un congre ou anguille de mer, il donne du goût à la soupe de poisson.

Pêche à pied en famille
Pêche à pied en famille

Pêche à pied et quantité

Si votre pêche est miraculeuse, ne vous laissez pas emballer : les fruits de mer ne se conservent pas longtemps. Préférez renouveler le plaisir de la pêche, ne rapportez pas des quantités que vous ne consommerez pas.

Pêche à pied et écologie

Ce qui est bien, avec la pêche à pieds, c’est la découverte de l’écosystème très vivant qu’est l’estran. C’est fou, tout ce monde insoupçonné, qui y vit. Sens de l’observation et patience réservent des joies simples. On en revient la musette pleine, mais surtout avec des tas de connaissances.

Apprenez à regarder le sable : un petit trou en dépression indique la présence probable d’un clam, deux petits trous séparés d’un petit monticule de sable, un pied de couteau, un grand trou (10 cm de diamètre) un tourteau. Là, patience, ce n’est pas un hasard si les Bretons le surnomment le « dormeur« .

Et puis, tour l’estran ne passe pas à la casserole : du côté des rochers, admirez les anémones de mer et petits poissons colorés.

Évitez de le massacrer inutilement tout ce milieu vous avez soulevé un caillou ? Posez-le dans le sens où vous l’avez trouvé.

La pêche à pieds est d’abord un moment de découverte en famille et entre amis.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer