Bien-être et santé

Tai chi chuan : la méditation en mouvement

Le Tai chi chuan est désormais une scène familière de nos jardins publics : la lenteur volontaire avec laquelle évolue ses adeptes contraste singulièrement avec notre mode de vie.

Souvent tôt le matin, mais pas à la même allure.

L’histoire

Les origines de cet art martial sont encore mal connues mais nous savons qu’il vient de l’Empire du Milieu et qu’il y est pratiqué depuis plusieurs siècles.

Cette discipline physique de méditation se pratique en hôpital en Chine, et a désormais sa Fédération Française de Tai chi chuan et de Qi Gong.

Le Tai Chi, c’est quoi exactement ?

Il est un art martial à part entière : il est même le plus pratiqué au monde. En l’occurrence, il ne s’agit pas de maîtriser son adversaire, mais soi-même. Comment ? En retrouvant ce lien entre l’esprit qu’est le ciel (le yi) et l’action ou le corps qu’est la terre (le yang).

Tai chi chuan : l'art du mouvement
Tai chi chuan : l’art du mouvement

Ses bienfaits

En Occident, nous acceptons d’écouter notre corps une fois qu’il nous fait souffrir, et restons passablement circonspects au regard du lien entre celui-ci et notre esprit : sauf les cas extrêmes, où nous retrouvons le « rôle du mental », comme une clef oubliée, voire jamais utilisée.

Comme son nom l’indique , le Tai chi chuan met le « Chi » au centre, autrement-dit l’énergie : physiquement, le moyen d’y parvenir est la respiration. Mentalement, c’est l’écoute attentive de son propre corps, qui est sollicitée. L’un et l’autre requérant cette lenteur volontaire, pour y parvenir.

Le Tai chi en mouvements : un rituel très précis

Aussi lente que régulière, sa gestuelle obéit quasiment à ce que nous appellerions un « protocole ». Chaque séance est l’apprentissage de l’entrée dans ce cercle qu’est le lien entre l’univers et soi-même, puis entre un second cercle, qui est la représentation de soi. Au fur-et à mesure, le pratiquant apprend à écouter son corps de façon inusitée.

coffret tai chi chuan
coffret tai chi chuan
Prix conseillé EUR 15,99
Prix EUR 15,99
small-orange (1)

Regardez-bien ses adeptes dans votre jardin public : ils ne font jamais exactement les mêmes gestes. Et pour cause, le Tai chi chuan comprend une centaine de postures différentes, qu’ils enchaînent de façon extrêmement fluide et sans interruption non plus.

Même lorsque nous faisons du sport, nous connaissons rarement bien notre corps. Nous négligeons, par exemple, sa symétrie, en faisant travailler les muscles dont nous avons besoin comme des outils à notre disposition.



Bien des jeunes gens pratiquent le Tai chi chuan : parallèlement à une discipline sportive synonyme de performance. En premier lieu, s’interroger sur l’existence n’est pas l’apanage des seniors. Quant à bien connaître son corps, voilà qui n’est pas très loin de notre « qui veut voyager loin, ménage sa monture. »

Tai chi chuan : l'art du mouvement
Tai chi chuan : l’art du mouvement

Se mettre au Tai chi chuan : un exercice simple

Vous souhaitez vous mettre au Tai chi ? Pourquoi ne pas débuter par un exercice simple mais au combien bénéfique : la respiration. D’abord inspirez par le nez et expirez par la bouche. Vous allez maintenant virtuellement faire circuler votre souffle dans votre corps : à l’inspiration par le dos et à l’expiration par le ventre. Continuez ainsi et faites le circulez dans tout le corps.

Vous voulez allez plus loin ? Les cours et ateliers sont nombreux et accessibles. Et il y a le droit d’être débutant.

D’autres conseils

La rédaction vous invite à regarder ces articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer