Carence en fer : symptômes, remèdes naturels et aliments conseillés

Découvrons ensemble les conseils de notre rédaction sur les remèdes naturels permettant de lutter contre la carence en fer et favorisant une alimentation toujours plus saine et équilibrée.


Le fer est l’un des sels minéraux essentiels à notre organisme, il fait partie intégrante de l’hémoglobine, cette molécule transportant l’oxygène dans le sang. La carence en fer peut prendre la forme de l’anémie sidéropénique, en particulier chez les femmes, lorsque leurs cycles menstruels entraînent une grande perte de fer.

Les symptômes d’une carence en fer

Les symptômes typiques de l’anémie sont les suivants : faiblesse, fatigue, manque de concentration, sautes d’humeur, dépression, chute des cheveux, fragilité des ongles, basse pression, insomnies, démangeaisons des membres et vertiges le matin.

Il existe de nombreuses formes d’anémie. Certaines sont dues à des pathologies graves des reins ou de la moelle osseuse ; d’autres sont liées à une carence en vitamine B12 et en acides foliques, indispensables à la formation des globules rouges.

POUR EN SAVOIR PLUS : 10 remèdes naturels contre le stress et l’anxiété !




Nous perdons en moyenne entre 0,8 et 1,5 mg de fer par jour, bien que ces valeurs soient hautement subjectives.

Cette élimination se fait par l’intermédiaire des selles, de la bile, des hémorragies intestinales, de l’urine et de la desquamation de la peau.

Notre organisme absorbe seulement un faible pourcentage du fer: c’est pourquoi nous devrions en absorber une quantité 10 fois supérieure à nos besoins (8-15 mg par jour).

Remèdes naturels pour lutter contre la carence en fer
Remèdes naturels pour lutter contre la carence en fer



Aliments riches en fer : quels sont les aliments les plus adaptés pour lutter contre la carence en fer ?

Il est tout à fait possible d’équilibrer notre quantité de fer disponible, à l’aide d’une alimentation correcte. Il suffit de connaître les aliments riches en fer, précieuses aides pour contrer une éventuelle carence :

  • oeufs
  • viande de bœuf, de poulet et de cheval
  • foie de bovin et abats
  • bar, sèches, moules, coques et huîtres
  • fruits secs (noix, amandes, dattes, prunes, etc.)
  • muesli
  • légumes, épinards, betteraves, brocolis et choux
  • chocolat fondant
  • jus d’orange et de citron (car riches en vitamine C)

Le thé et le café, surtout lorsqu’ils sont pris à peu de distance des repas, diminuent l’absorption du fer de 64%.

La présence des tanins réduit cette même absorption de 39%, tanins que l’on retrouve dans le vin et dans le chocolat : attention donc !

Remèdes naturels pour lutter contre la carence en fer
Remèdes naturels pour lutter contre la carence en fer

Prenez garde également aux produits laitiers dont le calcium réduit l’absorption du fer. Les amoureux de betterave rouge se souviendront qu’en boire 2 verres par jour pendant un mois aide à régénérer le sang.




A LRE AUSSI: Une décoction d’orties pour traiter l’alopécie et les pellicules

Le fameux dicton « une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours » a toute sa place ici aussi.

En effet, une pratique toujours d’actualité a vu le jour dès le Moyen-Age :

  • insérer des clous dans la chair d’une pomme pendant 24 heures minimum, puis les retirer (pour les implanter dans une autre pomme).
  • Le fruit est alors prêt à être consommé, rechargé en ions de fer.

Ortie

L’ortie stimule elle la production de globules rouges grâce à son haut niveau en fer et en vitamine C, comme tous les fruits d’acerola.

N’hésitez pas à utiliser les feuilles d’orties pour en faire des décoctions ou des soupes. Les fruits d’acérola, consommés sous forme d’extraits phytothérapiques, voient leurs propriétés amplifiées si associés à l’ortie.




Remèdes naturels pour lutter contre la carence en fer
Les fruits d’acérola, consommés sous forme d’extraits phytothérapiques, voient leurs propriétés amplifiées si associés à l’ortie.

Même le taraxacum peut être consommé sous forme d’extraits phytothérapiques ou de tisane. Les graines d‘aneth peuvent au contraire être hachés et utilisés comme condiments ou tout simplement être mastiqués.

Les facteurs favorisant la carence en fer

  • un régime alimentaire particulièrement riche en sons, en céréales intégrales et en légumes, mais pauvre en viande
  • d’abondantes pertes de sang causées par le cycle menstruel, des hémorroïdes, des hémorragies intestinales, des pertes de sang par le nez
  • des conditions d’absorption insuffisantes, dues à des diarrhées, un abus de laxatifs, une altération gastro-intestinale, une achlorhydrie
  • le sport, en particulier la course haute résistance

Dans tous les cas, en complément des remèdes naturels pour lutter contre la carence en fer, il peut être utile d’avoir recours à un médecin qui prescrira des intégrateurs de fer, la seule alimentation n’étant pas à même de faire face à une carence.

Il est par ailleurs toujours recommandé d’approfondir un diagnostic afin de vérifier quelle forme d’anémie est à l’oeuvre et de trouver le meilleur moyen de lutter contre.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:

Enregistrer

Enregistrer




Outbrain

Comments

  1. desbarbieux says

    incerez des clous dans la chaire d’une pomme, vous ne donnez pas le genre de clous, sont-ce des clous de girofle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *