Bien-être et santéfeatured

Aboulie : des solutions naturelles contre la maladie de la volonté

L’aboulie : que se cache-t-il derrière cet étrange symptôme ?

Parfaitement en possession de ses facultés mentales, la personne ne ressent strictement plus aucune motivation, ni intellectuelle, ni affective.

L’aboulie est un état difficile à vivre et souvent incompris par la médecine traditionnelle, mais contre lequel il existe des solutions naturelles.

Être aboulique, qu’est-ce-que ça veut dire ?

L’aboulie rend la personne incapable de tenir un objectif, si minime soit-il : impossible d’être ponctuelle à un rendez-vous ou bien de se joindre à une simple soirée entre amis !

La psychothérapie définit l’aboulie comme la « diminution de la volonté ou de la capacité à exercer celle-ci en passant par l’action », tout en précisant qu’il s’agit « davantage d’un symptôme que d’une maladie en soi ».

Telle une spirale, le sujet s’enferme pourtant dans un processus jusqu’à invalidant : incapacité à prendre la moindre décision, a fortiori à s’y tenir. D’où une passivité complète et un isolement total.

L’aboulie n’est, du reste, pas uniquement intellectuelle : elle se traduit également par une passivité motrice, avec un ralentissement de plus en plus important des gestes.

L'aboulie ? Dites « non » à la fatalité, naturellement !
L’aboulie ? Dites « non » à la fatalité, naturellement !

Que faire pour stopper ce manque de volonté ?

Ce problème se diagnostique : n’est ni une dépression, ni de la procrastination.

Ce n’est pas non plus le résultat du hasard.

Deux grandes causes en sont à l’origine : physique ou mentale.



Dans le premier cas, l’aboulie est soit provoquée par une lésion cérébrale qui inhibe la volonté, soit par la prise de substances (toxicomanie, certains médicaments, etc.) : elle est du ressort alors de la médecine.

Si l’aboulie est d’origine psychiatrique, elle peut être le symptôme d’une pathologie (dépression, schizophrénie, dysthymie) ou bien, et cela est loin d’être à négliger, d’une éducation autoritaire qui a confisqué au sujet adulte la faculté d’initiative.

Guérir le stress, l'anxiété, la dépression sans médicaments, ni psychanalyse
Prix conseillé EUR 7,40

En tout état de cause, l’aboulie n’est pas une vue de l’esprit : elle se soigne ! Pour ce faire, le recours au corps médical et/ou à la psychiatrie est à prendre en considération.

Soigner l’aboulie par les plantes

Sachant qu’une fois le diagnostic établi, la phytothérapie est d’une aide précieuse : la nature a prévu quelques « plantes de la volonté », de surcroît à portée de main !

Ne négligeons pas en priorité le citron et la citronnelle, en fruits ou sous forme d’huiles essentielles, mais aussi la cannelle, le gingembre, le thym pour leur odeur et le poivre qui est aphrodisiaque : en ayant bien présent à l’esprit qu’un burn out ou bien une fatigue chronique peuvent, eux aussi, être à l’origine d’une aboulie.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer