La phytothérapie, plus qu’une vogue

Du grec « phytos », les plantes et « therapeuo », soigner, la phytothérapie est l’art de guérir par les extraits des principes actifs naturels des plantes.


Une pratique qui fait son grand retour, encadrée par la législation et grâce aux nouvelles méthodes d’extraction de ces principes actifs.

Phytothérapie : définition & histoire

Depuis Hippocrate et Avicenne



La phytothérapie a accompagné l’évolution de l’Humanité depuis le stade de la cueillette. Les plus grands noms de la médecine lui sont associés, depuis son père Hippocrate, Pline l’Ancien qui nous laissa son « Histoire naturelle », Dioscoride, sa « Matière médicale » et même Galien, le père de la pharmacie.




Les Égyptiens y excellèrent, en témoignent le papyrus d’Ebers, alors inscrit sur de l’argile.

Plus tard au Moyen-Age, les savants arabo-persans reprirent les premiers travaux des grecs délaissés par les Occidentaux, pour faire accomplir de grands progrès à la connaissance médicale.

Ainsi et de façon emblématique, Avicenne, le philosophe et médecin perse, dont le deuxième livre du fameux « Canon » répertorie huit cents « simples » ou herbes médicinales.

Qu'est ce que la phytothérapie ?
Qu’est ce que la phytothérapie ?



En Occident, l’abbesse Hildegarde de Bingen vulgarisera l’hygiène et le recours aux plantes, dans la droite filiation d’Hippocrate. Les moines, eux, cultivaient leurs jardins des simples.

Autant de connaissances empiriques, non exemptes des croyances d’alors quant à l’origine des pathologies, qui n’excluaient ni les démons ni les humeurs, supplantées par une médecine fort heureusement scientifique : et par les molécules de synthèse, aux doses normalisées à même de soigner de façon non aléatoire, des millions de gens.

Quelle formation ?

Près de 500 plantes, délivrées en pharmacie ! N’est pas phytothérapeute (ou pharmacien) qui veut !

Il n’empêche, qui ne se souvient, par exemple, d’un grand herboriste à Marseille, sis non loin du Vieux Port ?

Il faut désormais être un peu âgé pour cela. En 1941, le régime de Pétain interdit en France, le métier d’herboriste.




Il faut aller en Belgique et en Allemagne, pour retrouver un herboriste.

La phytothérapie est pourtant bien présente, au point qu’un français sur deux déclare avoir recours à la phytothérapie. L’un des cas les plus courants est le recours aux plantes pour soigner la sphère ORL, à la place des antibiotiques.

Aujourd’hui, seuls les pharmaciens sont habilités à préparer et à vendre les plantes médicinales : celles-ci font toutes l’objet d’une monographie, établie selon cinq critères bien précis.

Ainsi une plante doit-elle indiquer son usage médicinal, celui-ci pouvant dispenser de l’intervention d’un médecin.

Elle doit avoir fait ses preuves pendant plus de trente ans ; elle doit également avoir prouvé son innocuité et ne peut être administrée que par voie orale ou externe (les injections sont interdites).




Un usage contrôlé

Les plantes relevant de la phytothérapie font, tout comme un médicament, l’objet d’une AMM, une autorisation de Mise sur le Marché, certes simplifiée.

Qu'est ce que la phytothérapie ?

Une liste bien précise de 148 plantes échappent à cette réglementation : parmi ces plantes dites « libres », l’achillée mille-feuille, l’airelle, la camomille, la célèbre lavande Aspic, la bardane, le curcuma, la vigne rouge, la violette tricolore, etc.

Une certitude, le savoir de nos Anciens n’est pas enterré. La réglementation y compris européenne, a su en tenir compte. La pensée écologique n’est, en l’occurrence, pas étrangère à ce regain d’intérêt.

Phytothérapie & sommeil

Cette discipline, dite douce, permet d’aider à soigner certains maux, comme l’arthrose, les soucis ORL et est même utilisée par certains pour un régime minceur.




Mais s’il est un domaine où elle excelle c’est les difficultés de sommeil. Valériane, passiflore, lavande, marjolaine…? ne sont-elles pas synonymes de beaux rêves ?

Demandez à votre pharmacien !

Phytothérapie : quels livres ?

Bien sûr, il n’est pas possible de s’improviser phytothérapeute, mais certains ouvrages sur le sujet sont particulièrement bien faits pour s’initier. Voici notre petite sélection :

Ma bible de la phytothérapie
Ma bible de la phytothérapie
Prix conseillé EUR 23,00
Prix EUR 23,00
La phytothérapie : Se soigner par les plantes
Prix conseillé EUR 8,30
Prix EUR 8,30

D’autres conseils pour la santé




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *