Bien-être et santé

Rougeole, la recrudescence

Une maladie virale qui n'a pas disparu !

La rougeole, cause importante du décès chez le nourrisson, n’est pas une maladie du passé. Depuis 2017, cette maladie connaît une recrudescence en France. La seule protection est la vaccination obligatoire depuis 2018.

Une maladie hautement contagieuse

La rougeole est un virus

C’est une maladie infectieuse due à un virus de la même famille que celui qui donne les oreillons (paramyxovirus) et dont le seul réservoir est l’être humain. Hors épidémie, le virus de la rougeole reste au sein d’un porteur asymptomatique.

Ce virus est sensible à la chaleur (il meurt au bout d’une demi-heure à une température de 60 degrés), aux ultraviolets et à plusieurs désinfectants, en particulier à l’alcool à 70 degrés.

Rougeole : quelle contagion ?

C’est une maladie hautement contagieuse : une personne en contamine entre quinze et vingt autres, un porteur sain étant contagieux.

L’éternuement en est le principal vecteur, qui se transmet par voie aérienne via les gouttelettes en suspension. Mais elle se transmet également par contact avec les sécrétions nasales et de la gorge et personnes infectées, le virus étant actif jusqu’à deux heures sur les surfaces inertes en milieu clos.

Quels sont les premiers symptômes de la rougeole ?

Cette maladie virale dure environ un mois. Elle se déroule en quatre phases.

Phase d’incubation

La période d’incubation est silencieuse. Elle dure une douzaine de jours. Asymptomatique, la personne infectée est pourtant contagieuse.

Phase d’invasion

La seconde phase est celle de l’invasion par le virus : elle dure environ quatre jours.

L’organisme réagit par une forte fièvre. La toux, un écoulement nasal, une conjonctivite sont caractéristiques de cette phase. Certaines personnes souffrent également de maux de tête et d’atteintes des muqueuses digestives, avec diarrhées, maux de ventre, voire vomissements.

Phase éruptive

Cette troisième phase est celle qui a donné son nom à la rougeole : les fameux boutons rouges sous forme de plaques. De façon caractéristique, cette maladie se manifeste par une unique poussée éruptive, qui colonise tout le corps de haut en bas.



Initialement, l’intérieur de la bouche présente des rougeurs piquetées de blanc. Puis l’ensemble du corps est touché : d’abord le visage à l’arrière des oreilles et la bouche, puis le cou, les épaules, le thorax, les bras et enfin les jambes. Dans 20% des cas, la paume des mains et la plante des pieds sont touchés.

Ces plaques de boutons rouges sont en relief et de dimension inégale. Elles ne sont jamais contiguës : entre deux plaques, la peau reste saine. Cette phase éruptive dure quatre jours.

Phase de desquamation

L’éruption cutanée s’estompe, en laissant une coloration cuivrée à la peau, qui peut avoir tendance à peler.

La fièvre disparaît mais la convalescence dure une dizaine de jours, au cours de laquelle la personne malade reste fatiguée.

Photo de la rougeole

Comment savoir si on a la rougeole ?
Comment savoir si on a la rougeole ?

 

Comment se transmet la rougeole ?
Comment se transmet la rougeole ?

Des éventuelles complications

Rougeole et mortalité

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 140 000 personnes au total sont décédées de la rougeole en 2018, majoritairement des enfants de moins de cinq ans.

Les nourrissons et très jeunes enfants non vaccinés sont les plus exposés à la rougeole, en raison de leur terrain immunitaire encore vierge.

Après l’absence de vaccination, la malnutrition est l’autre cause de complications voire de décès dus à la rougeole : en 2019, la République Démocratique du Congo a enregistré le décès de six mille enfants atteints de la rougeole.

Rougeole chez l’adulte

Cette maladie présente deux principales formes de complication : les complications pulmonaires, dues à une surinfection bactérienne. Les adolescents et adultes sont très exposés à cette forme de complication.

L’autre grande forme de complication est l’encéphalite, avec un risque de séquelles neurologiques. Mais la forme grave de la rougeole engendre aussi la cécité : jusqu’à 20 000 cas par an.

Dans tous les cas, une complication laisse des séquelles à vie, dont système immunitaire amoindri.

La prévention

Pour la rougeole, pas de traitement

Il n’existe pas de traitement contre la rougeole. Seuls les symptômes sont soulagés : fièvre, toux, démangeaisons. Et le malade est isolé.

En cas de complication, la pneumonie ou l’encéphalite font l’objet d’un traitement par antibiotiques, généralement en hospitalisation.

Vaccin contre la rougeole

En France, c’est une maladie à déclaration obligatoire (MDO).

Depuis janvier 2018, le « ROR », Rougeole-Oreillons-Rubéole, fait partie des huit nouveaux vaccins obligatoires avant l’âge de deux ans.

Le but est d’atteindre une couverture vaccinale de 95%, alors qu’elle n’était en France que de 80%. Le ROR est garanti sans aluminium. Et sans lien avec l’autisme.

La vaccination se déroule en deux doses : la première à l’âge de 12 mois, la seconde entre 16 et 18 mois, celle-ci par sécurité, certains enfants n’étant pas sensibles à la première dose.

Le guide de mon bébé au naturel
Prix mis à jour le 24-09-2020 à 3:00 AM.

Une certaine prévalence

Une épidémie

En janvier 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé qualifiait la rougeole de « pire épidémie au monde ».

Avec le coronavirus, plusieurs États des États-Unis redoutent une recrudescence de la rougeole, en raison de la baisse de la vaccination liée au confinement : dans le Michigan, plus de la moitié des nourrissons de cinq mois ne sont pas vaccinés.

La rougeole en Afrique sub-saharienne

Cinq pays au monde recensent la moitié des cas de rougeole : le Libéria, Madagascar, la République démocratique du Congo (RDC), la Somalie.

Et, hors l’Afrique, l’Ukraine. En cause, l’absence de vaccination et les conditions sanitaires.

En Europe

L’Europe avait mis en place un plan d’élimination de la rougeole entre 2005 et 2010 : une maladie est considérée comme éliminée, dès lors qu’aucun cas n’est avéré en un an.

Cinq pays d’Europe ont à nouveau connu des cas de rougeole : le Royaume-Uni, la Grèce, l’Albanie, la République tchèque, et la France.

La rougeole en France

En France, cette maladie est en recrudescence depuis 2017 : 1000 cas ont été déclarés en 2018, à 87% des personnes non ou mal vaccinées, et ayant plus de 15 ans, donc susceptibles de complications.

La région Nouvelle-Aquitaine représente à elle seule près de la moitié de ces cas. Mais soixante-quatre départements sont concernés.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer