Animaux

Adoptez une souris de compagnie, c’est trognon !

Si votre dessin animé préféré a été Tom & Jerry, il y a fort à parier que vous aurez envie d’adopter une souris. Voici comment vous y prendre… pour ne pas être dans le rôle de Tom.

Description de ce petit rongeur qui tient dans la main

La souris (Mus musculus) est un petit mammifère rongeur : adulte, elle pèse entre 20 et 50 grammes. Son espérance de vie est de deux à trois ans, ce qui lui laisse tout de même le temps de bien s’amuser avec vous.

Jerry est de couleur marron avec le ventre clair : la preuve qu’il n’y a pas que la souris blanche, certes la plus répandue. Au rayon coloris, vous avez une quinzaine de variétés : angora (bicolore ou non), siamois, satin (celle-ci pouvant être rousse ou ivoire), chocolat, ou encore toute noire, très mignonne avec son corps filiforme et sa très longue queue.

Et justement, ce qui différencie la jolie souris du différencie du « vilain rat » ? Tout, sa petite taille, ses grandes oreilles et sa queue : celle de la souris est toute fine et toujours poilue.

Un adorable petit rongeur à découvrir
Un adorable petit rongeur à découvrir

Mais attention, ne cédez jamais à la tentation d’attraper une souris par la queue, vous ne lui faites vraiment pas du bien. Prenez-là toujours au creux de la main, ce qui la rassure : elle se sent blottie quelque part, et non pas perchée au milieu de nulle part. Mettez-vous à sa place…

Les besoins particuliers d’une souris

La souris trotte : c’est vrai. C’est fou, le nombre de kilomètres qu’elle parcourt pour fureter et jouer. Ce que c’est que la curiosité !

Votre mini-animal de compagnie a besoin d’une surface minimale de 6 mètres carrés (pas d’erreur, vous avez bien lu, il lui faut cela). Généralement, il s’agit d’une cage avec un fond en plastique et des barreaux : la hauteur moyenne de la cage est de 30 centimètres.

Les barreaux doivent être à l’horizontale, pour qu’elle puisse escalader. Et aussi s’étirer : c’est important ! Attention aussi à l’espacement des barreaux, si vous ne voulez pas qu’elle prenne la poudre d’escampette.

Recouvrez maintenant le fond d’une litière végétale bien épaisse : question de confort et aussi de paix dans les chaumières. Si vous avez deux souris, cela leur compliquera la vie pour chahuter entre elles. Prenez une litière adaptée (cela se trouve en animalerie) ou des copeaux de bois. Attention, la litière pour chat est inadaptée aux souris. Et puis, avouez, ce serait un mauvais tour à lui jouer.



Vous y êtes presque, disposez la cage à l’abri du froid et surtout des courants d’air : une souris a horreur de ça.

On n’oublie pas la fameuse roue ! Une souris a besoin de jouer. Étagères ou équivalents, tunnels impérativement et, bien sûr, la roue où elle se lovera : oubliez le plastique, optez pour le métal ou le bois, et même le carton. Elle adorera passer au travers de votre rouleau de papier toilettes sans plus de feuilles, et le grignoter. Notez, cet accessoire ne vous ruine pas.

Un adorable petit rongeur à découvrir
Un adorable petit rongeur à découvrir

Alimentation d’une souris

Ah bien oui, une souris, c’est petit, mais ça aime bien manger. Et en plus, c’est terriblement gourmand : elle aussi, aime beaucoup le sucre et le chocolat. Là, abstenez-vous, le sucre lui est nuisible.

La souris trie ses aliments : pour ne manger que ce qui lui plaît. C’est la raison pour laquelle il existe de la nourriture pour souris, petits blocs compacts qui l’obligent à manger tous les nutriments bons pour sa santé.

Ne la brimez pas non plus : agrémentez sa nourriture de base, de graines et de fruits et légumes. Parmi ses préférés, les carottes, les pommes, la salade, les endives. Elle aime aussi le pain et les pâtes froides.

N’oubliez pas non plus un morceau de formage (ah, le gruyère des dessins animés). Et petites précautions, ne lui donnez jamais un aliment qui sort du réfrigérateur. Et lavez toujours les fruits et légumes au préalable.

Au total, votre souris a besoin d’une alimentation variée, de sept grammes par jour. Sachez aussi qu’elle aime les repas à heure fixe, ce qui est un bon moyen pour l’apprivoiser. Bon, elle n’a pas besoin de la nappe et des porte-couteaux.

Juste de quoi boire de l’eau : le biberon accroché à la cage est la meilleure solution.

Une souris, c’est propre

Ce n’est pas de sa faute si une souris fait des crottes, ni si elle est incontinente : elle n’a pas de sphincters. Tout comme pour un chat, vous savez à l’odeur quand renouveler la litière de sa cage.

C’est vrai, une souris, ça sent : mais c’est propre ! Elle non plus, n’aime pas cette odeur.

La reproduction de ce petit rongeur

Il est peu dire qu’une souris se reproduit à un bon petit rythme : dès l’âge de six à neuf semaines, sachant qu’elle est en chaleur tous les cinq jours, et ce tout au long de l’année, avec un petit pic de juillet à septembre. Combien de petits ? Sept à douze.

Prix et achat d’une souris

Remarquez, les élevages involontaires d’amateurs sont la meilleure façon de s’approvisionner : les animaleries ne sont pas toujours précautionneuses avec la provenances et le traitement des souris. N’hésitez pas à faire les petites annonces, sachant que ce petit rongeur coûte de trois à dix euros.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer