Maison & Jardin

Chlorophytum : une plante verte très facile d’entretien

Le chlorophytum, également appelé « plante araignée« , est une plante d’intérieur et d’extérieur de la famille des Liliacées. Cette plante originaire d’Afrique du Sud est idéale pour celles et ceux qui n’ont pas encore la main verte car elle est très résistante et peu exigeante.

<

Les différentes espèces de chlorophytum

Il existe plus de 200 variétés de chlorophytum dont voici une liste non exhaustive :

  • Chlorophytum comosum ou encore plante araignée : il s’agit de l’espèce la plus répandue dans l’hexagone. Il se présente sous la forme de petite touffe (20cm de hauteur et 30cm de diamètre) dont le fin feuillage vert panaché de blanc se développe en longs rubans souples.
  • Bonnie : plante ornementale élégante et raffinée, cette variété a de magnifiques feuilles vertes agrémentées de blanc en forme de rosette.
  • Atlantic : variété aux feuilles vertes entourées d’un liseré blanc. Les feuilles de cette espèce sont beaucoup plus courtes que les autres variétés de chlorophytum.
La plante araignée plantée en massifs en extérieur
La plante araignée plantée en massifs en extérieur

Comment planter le chlorophytum ?

En extérieur

Si vous voulez planter le chlorophytum en extérieur (pour les climats doux), choisissez un endroit sans exposition directe au soleil mais lumineux. Idéalement, l’endroit doit également être assez humide. Afin d’assurer son bon développement, vous veillerez à installer votre plante dans un mélange de terre de votre jardin et de terreau.

La meilleure période pour la plantation est le printemps. Vous veillerez à bien protéger vos plants du gel si vous vivez dans une région froide.

A l’intérieur

En intérieur, placez le chlorophytum dans un endroit qui bénéficie d’une bonne luminosité. Attention : n’installez pas votre plante à proximité d’un radiateur ou d’une autre source de chaleur.

Vous devez la planter dans un pot percé et disposer une couche de billes d’argile/de gravier au fond de ce dernier afin d’assurer un bon drainage. Puis remplissez le pot d’un mélange de terreau et de terre du jardin.

Comment entretenir le chlorophytum ?

Le chlorophytum est très facile à entretenir. Il suffit de retirer les feuilles mortes et celles qui commencent à faner.

Il faut arroser la plante régulièrement, sans toutefois laisser l’eau stagner. Ses grosses racines lui permettent de stocker beaucoup d’eau. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire de l’arroser trop souvent.

Association de plantes

Le chlorophytum se développera parfaitement aux côtés du lierre, des aralias ou encore des misères.

Comment multiplier le chlorophytum ?

Envie de multiplier votre chlorophytum ? Aucun problème ! Cette plante se prête aux techniques de marcottage et de bouturage.
Pour le marcottage, placez une plantule de la plante mère dans un pot contenant un mélange de terre du jardin et de terreau. Arrosez de façon régulière. Après un mois et demi environ, des racines se seront développées et vous pourrez alors couper la tige qui relie la nouvelle plante à la plante mère.

Chlorophytum, la plante araignée
Chlorophytum, la plante araignée


Pour le bouturage, coupez une plantule avec des feuilles d’au moins 6 cm. Placez la plantule dans un récipient rempli d’eau. Lorsque les racines se développent (2 à 3 cm) après quelques semaine, vous pouvez mettre en pot votre nouvelle plante.

Les bienfaits du chlorophytum dans votre intérieur

>Le chlorophytum est une excellente plante pour dépolluer votre intérieur.

Il est le champion pour l’absorption du monoxyde de carbone (ex : cuisinière à gaz, cigarette, appareil de chauffage par combustion). Il sera également efficace contre le benzène (ex : cigarette, peintures, vernis), le formaldéhyde (ex : bois, colle, isolants), le toluène (ex : peintures, vernis, meubles) et le xylène (ex : peintures, parquets, résines).

Pour en savoir plus

Cet article vous a intéressé ? La rédaction de Toutvert.fr vous recommande également :

Marjorie Tourette

Née en novembre 1990 dans les Vosges, Marjorie est partie vivre à Nancy puis à Grenoble pour faire ses études. Elle a obtenu un Master en coopération internationale afin de pouvoir travailler dans le secteur associatif. A l’issu de ses études, elle a travaillé dans diverses organisations, notamment en lien avec le commerce équitable, le développement rural et la protection de l’environnement. Elle aime à croire que chacun à son échelle peut agir pour transformer nos modes de vie consuméristes en modes de vie plus durables.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer