Actualité

Comprendre les marées

Un phénomène naturel essentiel

Pourquoi la mer monte et descend ? Pourquoi peut-on aller au Mont-Saint-Michel à pieds à certaines heures, puis devient-il une île ? Dire que (presque) tout vient de la lune. Focus sur les marées !

Informations sur les marées

Gravitation universelle

C’est Newton qui l’a découvert : dans l’univers, tous les corps s’attirent. Une attraction plus ou moins forte selon leur masse et la distance entre eux.

La démonstration classique est de faire tomber une pomme. Elle tombe car elle est attirée par la Terre. Mais la réciproque est vraie : la Terre est attirée par la pomme, certes dans une moindre mesure.

Les marées obéissent à cette loi de la gravitation universelle : la lune étant plus proche de la Terre que le soleil, c’est elle qui exerce l’attraction la plus forte, créant le phénomène des marées.

Marées terrestres

A noter que les mers et océans ne sont pas les seuls à être attirés par la lune. Il existe bel et bien des marées terrestres, sauf que nous ne nous en apercevons pas.

Il n’empêche, Paris se soulève chaque jour de 40 cm sous l’influence de l’attraction lunaire.

Pourquoi y a-t-il deux marées par jour ?

Lorsqu’ils sont à la verticale de la lune, les océans forment un bourrelet correspondant à la marée haute. Sauf qu’un point de l’océan n’est qu’une fois par jour à la verticale de la lune. Et qu’il y a deux marées hautes par jour.

Force centrifuge

La seconde marée haute est due à la force centrifuge de la Terre : la Terre et la lune tournent autour d’un axe ou barycentre, sur lequel la Terre est décalée, au sens où cet axe ne passe pas en son centre, mais à 4700 kms.

Si bien que chaque point de la Terre est attiré vers l’extérieur. Ainsi en va-t-il des océans : 12 heures après la première marée haute, la Terre a tourné de 180 degrés, la force centrifuge exerce pleinement son attraction extérieure sur eux.



Comment savoir si la marée est haute ou basse ?

Vive-eau

Lors des pleines et nouvelles lunes, lorsque la lune et le soleil sont alignés, leurs forces d’attraction s’additionnent : ce sont les grandes marées ou marées de « vive-eau ».

Et les grandes marées d’équinoxe ?

Les équinoxes sont ces deux moments de l’année où la durée du jour est égale à la durée de la nuit : l’équinoxe de printemps vers le 20 mars, l’équinoxe d’automne vers le 22 septembre.

Les équinoxes sont dus à la position de la Terre par rapport au soleil : l’équateur fait alors face au soleil, qui exerce une forte attraction sur la Terre. Ajouté à cela, la lune, le soleil et la Terre sont sur le même axe.

La marée du siècle

Elle a lieu tous les six mois ! Il s’agit des marées d’équinoxe au coefficient supérieur à 118.

En fait de marée du siècle, la dernière en date à Saint-Malo a eu lieu le 21 mars 2015 avec un coefficient de 119. Les prochaines auront lieu jeudi 3 mars 2033 puis le mardi 14 mars 2051.

Morte-eau

A l’inverse, lors du premier ou dernier quartier de lune, la lune et la Terre forment un angle droit avec le soleil : les forces d’attraction s’opposent. Ce sont les marées de faible coefficient, ou de « morte-eau ».

Lors des solstices d’été (jour le plus long) et d’hiver (jour le plus court), les marées sont les plus faibles, la Terre étant inclinée par rapport au soleil, dont l’attraction est la plus faible.

Comment lire les horaires des marées ?

Les heures des marées basses et hautes se décalent chaque jour : cela est dû à la rotation de la lune autour de la Terre qui s’effectue en 27 jours, soit 13 degrés (5 minutes) par jour.

Si bien que pour se retrouver à nouveau à la verticale de la lune, un même point devra «  attendre» que la Terre aie tourné pendant 50 minutes de plus.

Age des marées

De plus, la marée subit un retard par rapport aux situations astrales ; on parle d’âge de la marée. Sur les côtes françaises, elle vaut environ 36 heures. À Brest, on verra donc les grandes marées 36 heures après la pleine lune.

Jardinez avec la lune 2019
Prix: 9,95 €
Prix mis à jour le 30-10-2020 à 1:34 AM.

Marée semi-diurne

Les marées varient aussi selon la latitude : ainsi distingue-t-on les marées diurnes (une pleine mer et une basse mer par jour), semi-diurnes (deux pleines mers et deux basses mers ont lieu chaque jour lunaire (24 h 50 min)), et mixtes.

En France, le régime est semi-diurne, avec une période moyenne de 12 heures 25 minutes.

Les coefficients de marée

Le coefficient de marée exprime l’amplitude d’une marée. Il est compris entre 20 et 120, 120 étant le coefficient maximum.

Ce coefficient n’indique pas les hauteurs d’eaux, mais la différence entre la marée haute et la marée basse. Si bien que selon la géographie, deux marées de même coefficient peuvent correspondre à des hauteurs de marées hautes différentes.

Les petits coefficients (20 – 70) correspondent aux mortes eaux et les grands (70 – 120) aux vives eaux. On parle de grande marée lorsque le coefficient est ou dépasse 100.

A noter que la météo amplifie ces coefficients : une météo venteuse crée une sur-côte, l’absence de vent une sous-côte.

Les plus grandes marées du monde

En France

Dans la baie de Saint-Malo, le marnage –  la différence de hauteur d’eau entre la marée haute et la marée basse –  peut atteindre les 13 mètres !  Saint-Malo et en particulier la baie du Mont Saint-Michel connaissent les plus grandes marées d’Europe !

Le Mont St Michel
Le Mont St Michel

Dans le monde

A l’échelle mondiale, c’est dans la baie de Fundy, au Canada que l’on observe les plus grandes marées du monde, avec un marnage de 16 mètres. Ce phénomène est dû à la forme d’entonnoir de la baie, qui se remplit d’autant.

Et la Méditerranée ?

La Méditerranée étant une mer fermée, la marée est insensible. Ajouté à cela, elle n’est pas amplifiée comme sur l’Atlantique, par le plateau continental, en l’occurrence réduit.

A Tahiti, pas de marée

Tahiti se situe sur un point « amphidromique » ou nœud de marée, où les lignes cotidales (l’ensemble des endroits où la pleine mer se produit au même moment) se rejoignent. A ces endroits, l’amplitude de la marée est proche de zéro.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à découvrir les articles suivants :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer