Bien-être et santéfeatured

Le lichen, pionnier de la vie terrestre

Par son aspect, on le confond parfois avec de la mousse : le lichen n’est pourtant pas une plante. Il est la symbiose d’un champignon et d’une algue verte et/ou d’une cyanobactérie. Zoom sur ses bienfaits !

Le lichen, un champignon lichénisé

Dans cette association, le champignon fournit l’eau et les sels minéraux, pendant que l’algue et/ou la cyanobactérie réalisent la photosynthèse. Un phénomène rappelant la symbiose du corail avec une algue, à la différence que le lichen secrète des substances inexistantes dans le champignon et dans l’algue.

Le lichen serait antérieur à tous les végétaux sur terre : des fossiles de protolichen retrouvés en Chine attestent qu’il aurait d’abord eu une vie marine, en milieu peu profond. Il fait partie de la conquête terrestre par la vie : pour sortir de l’eau, il fallait un associé capable de faire la photosynthèse.

Cette symbiose qu’est le lichen n’est pas rare : une espèce de champignon sur cinq est « lichénisée », dont la grande majorité sont les « Ascomycètes », famille de champignons qui comprend 64 000 espèces et dont vous connaissez les levures, l’ergot du seigle, mais aussi les morilles et les truffes !

Au bout du compte, quand certains champignons se sont adaptés en parasitant des arbres ou des plantes, d’autres se sont lichénisés par symbiose avec une algue.

La biomasse du lichen est à 90% des filaments de champignon, l’algue lui donnant sa couleur et son fameux thalle.

Le lichen survit là où une plante ne pousse pas, parois de montagnes, rochers de bord de mer, lave refroidie. Sa décomposition forme un substrat sur lequel les plantes dont la mousse, peuvent alors pousser.

Du grec « leikhein » signifiant lécher en référence à la façon dont il s’accroche, il désignait le dartre et la lèpre, avant en latin de désigner à la fois le champignon symbiotique et la maladie de peau qu’est le lichen plan.

Il a aussi donné sa teinte so british au Tweed : le lichen irlandais et écossais est un pigment plus difficile à extraire que celui d’une plante, mais plus résistant à la lumière et à l’eau.



Lichen et santé

Inutile de vous préparer des soupes de lichen : faute d’autre chose à se mettre sous la dent et à l’instar des Amérindiens, des explorateurs du grand Nord canadien l’ont fait. Mais il est indigeste pour l’être humain, et très long à être débarrassé des polysaccharides qui en rendent la digestion difficile. Laissez les lichens aux caribous.

Comme remède, il n’est plus guère utilisé, à l’exception du lichen d’Islande, qui est un anti-vomitif (notamment contre le mal de mer) lorsqu’il n’est pas débarrassé de son principe amer, et soigne les affections respiratoires (angines, bronchites, etc) quand il contient ce principe amer. Le lichen avec son principe amer stimule également l’appétit.

Celui d’Islande se prend sous forme d’infusion et se trouve facilement en herboristerie.

Le bien-être au naturel
Le bien-être au naturel

Qu’est-ce que le lichen plan ?

C’est une maladie inflammatoire de la peau : elle se localise soit sur la muqueuse de la bouche, soit sur la peau, plus particulièrement sur la face antérieure des poignets, les plis du coude, les chevilles, le dessus du pied, le cuir chevelu, les organes génitaux (rare chez la femme). Elle peut aussi toucher les ongles. Lichens plan buccal et cutané ne sont pas associés.

Bien que bénin, le lichen plan buccal est aussi le plus chronique et nécessite un suivi médical. Il fait apparaître des lésions et une fine pellicule blanche sur la face interne des joues, la langue et les gencives.

Sur la peau, cette maladie se présente sous la forme de papules violettes, plates et sèches, qui démangent énormément. Le lichen plan génital implique également un suivi médical. Au niveau du cuir chevelu, le lichen plan capillaire provoque une chute de cheveux et laisse place à des plaques rouges avec un épaississement de la peau.

Au niveau des ongles, il se manifeste par une stridation de ces derniers, qui se dédoublent et se fragilisent jusqu’à leur disparition.
En dépit de son appellation, il n’a rien à voir avec une mycose. D’origine inconnue, il met néanmoins en cause le système immunitaire. Souvent, un choc psycho-affectif en est le déclencheur.

Le bien-être au naturel
Le bien-être au naturel

Lichen plan, traitements naturels

Dans 65% des cas, il se résorbe spontanément au bout de dix-huit mois à deux ans, en laissant cependant des traces pigmentées, une alopécie définitive et les ongles qui ne repoussent pas.

Les traitements classiques sont à base de cortisone, de puvathérapie (exposition sous contrôle médical, aux rayons UVA), de séances de laser dans le cas du lichen buccal, et de cures thermales (prises en charge par la Sécurité Sociale).

Du côté des traitements naturels, une bonne hygiène buccale, l’arrêt de l’alcool et du tabac, mais aussi du gel d’aloé vera seraient efficace. Quant au lichen plan cutané, des flocons d’avoine (broyés et ajoutés à l’eau du bain) auraient un effet apaisant également reconnu par la médecine allopathique.

Quant à l’homéopathie, le débat est très franco-français ; il y a ceux qui y croient et ceux qui n’y croient pas. Sauf que la question n’est pas d’y croire, mais que ça marche.

Pour en savoir plus

Plus d’articles sur la santé et le bien-être au naturel :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer