Jardin et potager

Le polygala : une plante décorative efficace contre les affections respiratoires

Découvrez ses bienfaits médicinaux

Le polygala est une jolie fleur dont la floraison est surprenante durant la période estivale. Outre son aspect décoratif, c’est également une plante aux bienfaits intéressants.

Autrefois, les Indiens l’utilisaient surtout contre les morsures de serpent, mais aujourd’hui, il est surtout prisé pour traiter les affections respiratoires et pulmonaires. Sur la peau également, le polygala a quelques actions : il permet de traiter le psoriasis et l’eczéma. En revanche, cette plante doit être utilisée avec précaution.

Découvrons ses vertus, utilisations et contre-indications dans cet article.

Présentation de cette plante

Le polygala est originaire d’Afrique australe. Il appartient à la famille des Polygalacées qui produisent de nombreuses variétés de fruits et des fleurs dites hermaphrodites.

Ses principales caractéristiques

Les fleurs du polygala sont similaires à celles du myrte. Son feuillage est persistant et peut atteindre une hauteur incroyable de 2 mètres. Ses branches sont quant à elles épaisses et leur couleur se rapproche du rouge foncé. Ses fleurs sont groupées en grappes et leur couleur varie : elle peut être rose vif, blanche ou violette.

Quelle exposition pour un polygala ?

Cette plante peut être cultivée, en pleine terre ou dans un jardin.

Elle se plaira dans une exposition au soleil. Un sol frais et riche lui sera bénéfique.

Conseils de plantation

Le polygala peut donc être planté en pleine terre et en pot dans des régions où le climat de l’hiver est doux. Côté entretien, celui-ci est assez simple, mais certaines conditions sont à respecter pour favoriser la croissance de la plante. Voici quelques conseils pour bien la planter et obtenir de belles fleurs :

  • Période de plantation : il est préférable de planter le polygala durant le printemps. Si vous le plantez en automne, ceci risque de le fragiliser et votre plante aura beaucoup plus de mal à affronter l’hiver.
  • Étapes de plantation : choisissez un sol drainé et situé dans un lieu mi-ombragé ou ensoleillé à l’abri du vent. Pour une plantation en pleine terre, faites tremper la motte dans de l’eau, creusez un trou deux fois plus large que cette dernière, ajoutez une couche de graviers au fond, formez une cuvette et arrosez bien. Pour une plantation en pot, choisissez-en un profond et ajoutez un mélange constitué de terreau, terre de jardin et sable de rivière.
  • Arrosage : durant les deux premières années, l’arrosage doit être régulier. L’arroser régulièrement facilitera l’enracinement et la reprise de votre plante. Sinon, l’arrosage doit être régulier en cas de fortes chaleurs et celui-ci doit être effectué le soir pour éviter une évaporation. Si vous avez planté votre polygala en pot, arrosez dès que le sol est sec, sauf pendant l’hiver où l’arrosage doit se limiter à un, voire à deux par mois.

Quand et comment tailler un polygala ?

Si vous remarquez des fleurs fanées, enlevez-les au fur et à mesure de leur apparition. Concernant la taille, celle-ci doit se faire au début du printemps avant la floraison.

Est-ce que le polygala peut geler ?

Ce n’est pas une plante rustique, elle ne résistera donc donc pas aux gelées hivernales. Si vous habitez dans des régions où la température est négative en hiver, préférez une plante en pot que vous rentrerez durant les frimas.



Abelle butonant un fleur de Polygala
Abeille en plein butinage !

Les principales variétés

Le polygala compte 450 variétés différentes retrouvées sur presque tous les continents. C’est une plante appréciant les zones fraîches, mais peu humides.

Polygala grandiflora

Cette variété se démarque par ses fleurs jaune d’or et rose vif, mais qui n’ont pas d’odeur. Cette variété est l’une de plus rustique.

Polygala myrtifolia

Aussi appelé Polygale à feuille de myrte, c’est la variété la plus communément répandue. Elle a une belle floraison, mais attention sa rusticité est faible, elle convient donc aux climats doux ou à la culture en pot.

Polygala tenuifolia

Cette variété est peu cultivée pour son aspect ornemental, mais elle est celle utilisée en médecine chinoise. Ce sont ses vertus médicinales qui sont recherchées.

Polygala en massif
Très belle plante arbustive en massif

Quels sont les bienfaits du polygala sur la santé ?

Le polygala est un très bon expectorant et fluidifiant. Cette dernière action est ainsi efficace sur les muqueuses bronchiques. La racine de polygala est d’ailleurs utilisée pour favoriser la respiration. Cette plante est également préconisée pour traiter les affections pulmonaires telles que la coqueluche, la toux sèche, la toux grasse, la bronchite chronique ou encore l’asthme.

Le polygala peut également être prescrit pour soulager certains dysfonctionnements du système digestif comme les troubles liés à l’estomac et la constipation.

Il est également reconnu pour ses propriétés anti-inflammatoires qui permettent de traiter les affections respiratoires telles que la sinusite et le rhume. Ses vertus anti-inflammatoires sont aussi efficaces en utilisation externe pour traiter des affections de la peau comme l’eczéma et le psoriasis.

Enfin, cette plante est un diurétique intéressant permettant d’évacuer la transpiration.

Cette plante a-t-elle des contre-indications ? 

Avant de consommer du polygala, il est important de demander conseil à votre médecin afin qu’il vous dise si oui ou non son utilisation est envisageable dans votre situation. Pour les femmes enceintes et qui allaitent, l’utilisation de polygala est à éviter. Idem pour les enfants, sa consommation est déconseillée.

Du côté des effets secondaires, cette plante peut entraîner des allergies. En cas de surdosage, des nausées, diarrhées et douleurs digestives peuvent aussi être ressenties.

racines de Polygala utilisées en médecine chinoise
Racines

Comment utiliser le polygala pour profiter de ses vertus ? 

Le polygala peut être utilisé sous diverses formes : en sirop, infusions ou en décoctions.

Pour vous préparer une infusion, versez de l’eau froide sur une cuillère à café de racines séchées. Portez à ébullition et filtrez 10 minutes après. Vous pouvez boire 2 à 3 tasses de cette infusion par jour.

Pour la décoction, prenez 15 cl d’eau pour 0.5 g de racine. Buvez entre 2 et 3 tasses par jour.

Demandez conseil à votre médecin avant d’en consommer.

Plantes de santé : Baumes et tisanes
Prix mis à jour le 27-06-2022 à 12:13 PM.

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page