La mycose : comment en venir à bout naturellement

By Pascale

Venir à bout de la mycose

Pour inoffensif, le « candida albicans » est ce champignon microscopique qui se niche dans les parties humides du corps. Et vous empoisonne la vie : vous avez une mycose.

Des pieds à la tête, en passant par les parties intimes

On dit aussi avoir du muguet. Sauf que celui-ci ne porte pas bonheur : bouche, la langue en particulier, œsophage, intestins, pieds, ongles, cuir chevelu et, très inconfortable, parties intimes, le candida albicans aime ces zones du corps.

La mycose n’est pas une maladie. Nous hébergeons naturellement le candidas albicans, un champignon microscopique parfaitement inoffensif. Mais sa prolifération nous gâche la vie : elle est due soit à un déséquilibre interne, ce qui est souvent le cas pour l’appareil digestif et le vagin, soit à une contamination externe, ce qui peut l’être pour toutes les parties du corps.

Les symptômes de la mycose

Selon celles-ci, les symptômes de la mycose sont évidemment différents : si vous avez une mycose de la bouche, vous avez la langue recouverte d’une pellicule blanche. Au niveau des pieds, la mycose se niche entre les orteils, avec des rougeurs, de petites lésions, des démangeaisons et parfois une mauvaise odeur. Les ongles, eux, deviennent jaunes et s’épaississent.

La mycose vaginale est tout particulièrement sensible : picotements au niveau de la vulve et du vagin et douleurs pour uriner. Des sensations permanentes accompagnées de leucorrhées épaisses. Les deux tiers des mycoses vaginales sont dues à un déséquilibre interne, un tiers seulement à une contamination. Les causes en sont multiples, du déséquilibre interne (acidité vaginale, déséquilibre endocrinien, sucre dans les sécrétions vaginales) à la contamination par rapport sexuel ou par l’agression chimique par un savon qui ne convient pas.

Venir à bout de la mycose
Venir à bout de la mycose

La mycose n’épargne pas non plus le gland masculin, avec de vilaines sensations de brûlure.

Le candida albicans aime l’humidité et le sucre ? Adoptez les bons gestes !

Les traitements naturels pour combattre les mycoses

Des gestes de bon sens

Les zones humides d’un terrain fragilisé : le candida albicans en raffole. Hébergé à l’état naturel, il profite d’un déséquilibre de l’organisme pour proliférer à outrance. Il raffole en particulier du sucre : plus vous en mangez, plus vous le nourrissez, moins vous en mangez, plus vous l’affamez. Limitez de toute façon le sucre. Et, en cas de mycose, les yaourts riches en probiotique aident à rééquilibrer la flore intestinale.

Par ailleurs, des gestes simples évitent qu’il ne trouve un terreau : au quotidien, veillez à toujours bien vous sécher entre les orteils après la douche, à ne pas utiliser la serviette de toilette d’autrui, à vous essuyer avec une serviette bien sèche et non pas restée humide. Et privilégiez les vêtements en coton, pour les sous-vêtements comme pour les chaussettes.

Ayez aussi une literie propre : aérez-la bien chaque matin, et changez vos draps régulièrement. Autre mesure d’hygiène, à la piscine, portez des sandales sur le chemin du vestiaire. De même dans les vestiaires de sport : essuyez-vous bien les pieds après avoir marché sur les anti-dérapant en caoutchouc au sortir de la douche.

Venir à bout de la mycose
Venir à bout de la mycose

Arbre à thé, lavande, cannelle de Chine, pensez aux huiles essentielles

Bien des huiles essentielles sont antifongiques et antibactériennes. A commencer par l’arbre à thé : c’est l’huile essentielle antifongique par excellence.

En cas de mycose cutanée, faites-vous des cataplasmes de la zone atteinte, avec de l’arbre à thé, ou encore de la lavande vraie. Vous pouvez mélanger les deux. Appliquez deux à trois gouttes de l’un et de l’autre, à raison de deux à trois fois par jour pendant une semaine.

Contre les mycoses buccales, prenez plutôt de l’huile essentielle de cannelle de Chine. Versez en quelques gouttes dans une cuiller à café d’huile d’olive. Faites une cure d’une vingtaine de jours, interrompez-la une dizaine de jours, puis faites une nouvelle cure de la même durée pour éviter la récidive.

En cataplasme également (cuir chevelu, ongles, entre les orteils), l’huile de noix de coco est aussi un excellent antifongique. De plus, la noix de coco est anti-inflammatoire et un stimulant du système immunitaire.

La mycose du vagin ? Enduisez un tampon hygiénique de yaourt (naturel, non sucré) et introduisez-le doucement dans le vagin. Laissez-le yaourt agir pendant une heure, mais n’oubliez surtout pas de retirer le tampon, qui formerait alors une zone d’humidité chaude. Faites cela deux fois par jour, pendant une quinzaine de jours.

Vous pouvez aussi venir à bout d’une mycose vaginale avec de l’extrait de pépin de raisin, mélangé à de l’huile de sésame. Là, laissez le tampon pendant trois heures. Une opération par jour suffit.

Pour la mycose masculine, mélangez à proportion égale de l’huile essentielle d’arbre à thé, de l’huile essentielle d’origan et de l’huile essentielle de thym. Et appliquez trois fois par jour.

Le remède de grand-mère

Eh oui, l’ail : faites tremper une à deux gousses d’ail coupées dans un verre d’eau. Le lendemain, buvez ce verre, cela vous désinfectera.

Enfin, prenez en compte votre stress. Cet état mental est toujours l’occasion pour vos petits points faibles de refaire surface.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à lire ces articles :

Laisser un commentaire