Jardin et potager

Le pothos : une plante d’intérieur idéale pour les jardiniers débutants

Une plante tropicale mais qui se plaît dans nos intérieurs, facile à cultiver

Le pothos est une plante d’intérieur très facile à cultiver. Il est donc idéal pour les jardiniers débutants ! Cette plante originaire des îles Salomon a des vertus dépolluantes qui assainiront l’air de votre logement. Découvrez-en plus sur le pothos dans cet article !

Qu’est ce que le pothos ?

Le pothos, également appelé scindapsus, est une plante tropicale de la famille des aracées. Scindapsus est un mot grec qui signifie « comme le lierre ».

Le pothos est une liane grimpante au feuillage abondant. Ses feuilles en forme de cœur sont vert brillant et souvent mouchetées de jaune. Elles peuvent mesurer jusqu’à 25 cm.

Attention : la sève de cette plante est très toxique. Si vous avez des enfants ou des animaux, préférez mettre le pothos en hauteur afin d’éviter toute ingestion.

Pothos : une agréable plante d'intérieur qui nettoie l'air !
Pothos : une agréable plante d’intérieur qui nettoie l’air !

Cette plante a des vertus dépolluantes très intéressantes. Elle est notamment efficace contre :

  • le monoxyde de carbone : cigarettes,combustion du gaz, fumées, etc.
  • le benzène : encres, peintures, plastiques, meubles, détergents, etc.
  • le formaldéhyde : panneaux de bois aggloméré, textile d’ameublement, colles pour moquette, chaudières, etc.
  • le toluène : moquettes, tapis, vernis, traitements du bois, etc.

Bon à savoir : il existe de nombreuses plantes qui vous aideront à dépolluer votre intérieur. Citons par exemple l’aréca, l’azalée, le caoutchouc, le dragonnier, le figuier pleureur ou encore la fougère de Boston. Découvrez ici notre article complet sur les plantes dépolluantes.

Comment planter le pothos ?

En tant que plante tropicale, le pothos a besoin de chaleur et d’humidité. En France, on le cultive surtout en intérieur, en serre ou en véranda.

Cette plante adore la lumière, mais il faut veiller à ne pas l’exposer directement au soleil. Son feuillage est en effet fragile et pourrait être brûler par une exposition trop directe. Elle supporte tout de même l’ombre. Elle s’épanouira correctement si la température ambiante oscille entre 18 et 25°C.

Installez un lit de billes d’argile au fond d’un pot en terre cuite. Ces billes favoriseront le drainage de l’eau et préviendront ainsi le risque d’asphyxie des racines. Remplissez ensuite ce pot en terre cuite de terreau. Enfin, placer un tuteur au centre du pot.



Le pothos s’agrippe facilement à tout support qu’il trouve.

Comment entretenir le pothos ?

Arrosez de façon modérée. En cas d’excès d’apport en eau, des tâches noires peuvent apparaître sur le feuillage. Il faut laisser sécher la terre entre deux arrosages.

Pour éviter que la plante ne devienne trop poussiéreuse, vous pouvez nettoyer de temps à autre les feuilles avec un chiffon imbibé d’eau.

Si la base de la plante se dégarnie, coupez quelques sommités (extrémité des tiges) disposant de racines aériennes. Plantez-les dans le pot et vous observerez bientôt de nouvelles pousses.

Comment multiplier le pothos ?

Le pothos est très facile à bouturer. Il suffit de couper au printemps un tige d’une dizaine de centimètres sous un nœud. Placez cette tige dans un verre d’eau. Afin de limiter le développement des bactéries dans le verre d’eau, ajoutez un morceau de charbon de bois.

Une fois que des racines auront commencé à se développer, vous pourrez rempoter la bouture.

Pothos : une agréable plante d'intérieur qui nettoie l'air !
Pothos : une agréable plante d’intérieur qui nettoie l’air !

Les maladies du pothos

Les araignées rouges représentent un danger pour le pothos. Découvrez comment lutter écologiquement contre les araignées rouges en cliquant ici.

Les cochenilles et les pucerons peuvent également provoquer des dégâts sur vos plants. Un problème de pucerons ? Cliquez ici pour découvrir comment s’en débarrasser de façon écologique.

Pour en savoir plus

Le jardinage écologique vous intéresse ? La rédaction de ToutVert vous recommande également :

Marjorie Tourette

Née en novembre 1990 dans les Vosges, Marjorie est partie vivre à Nancy puis à Grenoble pour faire ses études. Elle a obtenu un Master en coopération internationale afin de pouvoir travailler dans le secteur associatif. A l’issu de ses études, elle a travaillé dans diverses organisations, notamment en lien avec le commerce équitable, le développement rural et la protection de l’environnement. Elle aime à croire que chacun à son échelle peut agir pour transformer nos modes de vie consuméristes en modes de vie plus durables.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page