Bien-être et santé

Le bowling, un sport autant qu’un loisir

Jouer aux quilles en chaussures bariolées, ça a l’air un peu has been. Pourtant, le bowling a été à deux doigts de devenir sport olympique.

Le bowling, un jeu international

La preuve par le français Gaëtan Mouveroux, que le bowling est aussi un sport de haut niveau : à 19 ans, ce jeune charentais a en 2018 réussi la performance de remporter l’European bowling tour face à ses concurrents de 190 autres nationalités. Un « sport qui lui plaît depuis l’âge de sept ans ».

Évidemment, il devra encore patienter pour se présenter aux JO : le bowling figure sur la liste des sports qui frappent à la porte de la reconnaissance olympique. Présélectionné, il a finalement été recalé pour Tokyo en 2020.

Mais le Japon a, d’une certaine manière, détrôné les USA où le bowling est pourtant un sport roi : il dispose de la plus grande salle de bowling au monde, l’Inazawa Grand Bowl, 116 pistes, une capacité d’accueil de 700 joueurs en même temps !

Quelles sont les règles de ce jeu ?

Les règles de ce sport sont simples : au bout de la piste huilée, dix quilles disposées en triangle. Si vous les faites tomber au premier coup, vous avez fait un « strike », en deux coups, un « spare ». Au total, une partie se déroule en dix « carreaux » de deux coups.

Plus qu'un jeu, c'est un véritable sport !
Plus qu’un jeu, c’est un véritable sport !

Le maximum de points que vous pouvez obtenir est de 300. Si vous êtes débutant, 100, c’est bien. Si vous êtes confirmé, votre score devrait se rapprocher des 200 points.

Dix quilles ? En 1841 aux États-Unis, ce jeu fut interdit parce qu’il tournait aux jeux d’argent. Il se jouait alors avec neuf quilles. Pour contourner l’interdit, une quille fut ajoutée et les dix quilles disposées et triangle. Et voilà, le tour était joué.

Une importation européenne, que le bowling : avant d’être anglaise, Big Apple était hollandaise. Mais la perfide Albion échangea New York aux Hollandais, contre les îles de Surinam et Curaçao, riches en épices. De l’héritage néerlandais de New York, il resta le bowling.

Vraiment un sport que ce jeu ?

C’est au choix : ou vous êtes sportif et adhérez au bowling, auquel cas il présentera les bénéfices d’une pratique sportive régulière. Sans traumatisme, vous vous entretenez la musculature des épaules, bras et jambes. Si vous n’êtes pas sportif, c’est mieux que rien : allez faire tomber des quilles vous sortira de votre canapé.



Dans les deux cas, on ne joue pas seul : la convivialité est l’un des bienfaits du sport. L’autre est d’apprendre une technique, si ludique soit-elle : en apparence, c’est simple. Et pourtant vos boules partent dans la gouttière.

Plus qu'un jeu, c'est un véritable sport !
Plus qu’un jeu, c’est un véritable sport !

Les bienfaits et contre-indications à sa pratique

Technique, souplesse, musculation : le bowling vous entretient. Vous fléchissez légèrement pour prendre position et vous étirez pour lancer. Les boules pèsent entre trois et sept kilos, ce qui muscle les doigts.

Une contre-indication ? A l’évidence, bien des femmes se demandent si elles peuvent y jouer alors qu’elles sont enceintes. Mieux, si cela pourrait aider bébé à sortir. Honnêtement, une salle de bowling n’est pas une salle de naissance.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter d’autres articles sur le thème du sport :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer