Maison & Jardin

Le beaucarnea : une plante verte pour sublimer votre intérieur

Le beaucarnea, également connu sous le nom de « pied d’éléphant » ou « arbre bouteille », est une plante verte d’intérieur. Très décoratif, le beaucarnea tire ses origines d’Amérique centrale. Découvrez dans cet article les spécificités de cette plante et apprenez comment la planter et bien l’entretenir.

Qu’est-ce que le beaucarnea ?

Cette plante fait partie de la famille des Agavacées. On trouve naturellement cette plante en Amérique centrale et plus particulièrement au Mexique. Dans son milieu naturel, elle peut atteindre plus de 10m de haut !

Le saviez-vous ? L’agave et le yucca font également partie de la famille des Agavacées.

Ses surnoms, « pied d’éléphant » et « arbre à bouteille », sont directement liés à son aspect. En effet, la base de son tronc est trapue. En anglais, le surnom de cette plante est « ponytail palm« , comprendre « palmier en forme de queue de poney ».

L’aspect général de la plante est comparable au palmier avec ses feuilles en forme de lanière. La couleur des feuilles varie de vert à vert foncé. Cette plante est très résistance face à la sécheresse et peut supporter des températures allant jusqu’à -5°C.

Le beaucarnea, une plante facile d'entretien
Le beaucarnea, une plante facile d’entretien

Les différentes variétés de beaucarnea

Il existe environ 20 espèces de cette plantes. La plus répandue dans nos salons étant Beaucarnea recurvata. On reconnaît cette espèce grâce à ses feuilles longues et souples.

Citons également Beaucarnea stricta, ou « arbre bouteille », dont les feuilles sont plus courtes et plus rigides que l’espèce précédente.

Enfin, mentionnons Beaucarnea gracilis, dont le tronc est de forme tronconique. C’est à dire qu’il a la forme d’un tronc de cône. Cette espèce a des feuilles courtes, raides et bleutées.

Comment planter le beaucarnea ?

En Europe, cette plante se cultive surtout en intérieur. L’idéal pour cette plante est une exposition ensoleillée. A défaut, un endroit mi-ombragé est correct.



Le beaucarnea se cultive en pot dans un terreau bien drainé et léger. Vous pouvez également faire un mélange à parts égales de sable, de terreau, de terre de bruyère et de tourbe.

Comment entretenir cette plante ornementale ?

L’entretien général est assez simple. Il suffit de couper à la base les feuilles jaunies et desséchées.

En été, un arrosage hebdomadaire est généralement suffisant. En hiver, l’arrosage peut se faire une fois toutes les deux semaines. Il faut laisser sécher la terre entre deux arrosages. Car, attention ! les gros apports en eau font pourrir les racines puis le tronc.

Bon à savoir : si le climat le permet, vous pouvez mettre votre pot à l’extérieur en été. Veillez cependant à protéger votre pot de la pluie et du vent.

Le beaucarnea, une plante facile d'entretien
Le beaucarnea, une plante facile d’entretien

Les feuilles ont tendance à ramasser la poussière. En été, vous pouvez doucher la plante dans votre jardin. En hiver, vous pouvez simplement dépoussiérer les feuilles à l’aide d’une éponge humide.

Vous avez quelques années devant vous avant de penser au rempotage. En effet, la croissance du beaucarnea est très lente ! Le moment venu, munissez-vous d’un pot d’environ 5cm plus grand que le précèdent.

Attention : si votre plante est dans une véranda ou dans une serre, elle peut devenir la proie des cochenilles et des araignées rouges.

Envie de vous procurer un beaucarnea ? On vous parle du prix !

On peut trouver cette plante dans la plupart des jardineries. Les prix varient en fonction des points de vente et des variétés. Vous pouvez ainsi trouver un spécimen à partir d’une dizaine d’euros jusqu’à plus de 30€.

Pour en savoir plus

Le jardinage vous intéresse ? La rédaction de Toutvert.fr vous recommande également :

Marjorie Tourette

Née en novembre 1990 dans les Vosges, Marjorie est partie vivre à Nancy puis à Grenoble pour faire ses études. Elle a obtenu un Master en coopération internationale afin de pouvoir travailler dans le secteur associatif. A l’issu de ses études, elle a travaillé dans diverses organisations, notamment en lien avec le commerce équitable, le développement rural et la protection de l’environnement. Elle aime à croire que chacun à son échelle peut agir pour transformer nos modes de vie consuméristes en modes de vie plus durables.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer