Araignée rouge : un acarien dans votre jardin

L’araignée rouge peut se révéler être une plaie pour les jardiniers en cas de grosse invasion. Mais qu’est-ce l’araignée rouge ? Comment déceler sa présence ? Comment lutter contre elle de façon naturelle ? Est-elle dangereuse pour l’être humain ? Découvrez toutes les réponses à ces questions dans cet article !  


Qu’est-ce que l’araignée rouge ? 

Contrairement à ce que son nom indique, l’araignée rouge est en fait un minuscule acarien à huit pattes (mesurant moins d’un millimètre !). Ce n’est donc pas une araignée même si elle appartient à la famille des arachnides. De plus, elle n’est pas forcément de couleur rouge. En effet, en fonction de la plante qu’elle mange sa couleur varie : nuances de vert, brun, orange, jaune, rouge.

L’araignée rouge se nourrit en suçant la sève des plantes. Elle peut être présente sur de nombreux végétaux. Mais elle est particulièrement friande (et dangereuse !) des conifères.

Elle se développe avec un climat chaud et sec. Les plantes d’intérieur et celles poussant dans les serres sont donc des proies de choix. Les plantes du jardin seront quant à elles vulnérables durant les beaux jours.




Araignée rouge : nos conseils pour l'éradiquer naturellement
Araignée rouge : nos conseils pour l’éradiquer naturellement

Ce parasite a la capacité de se multiplier rapidement et se déplace facilement de plante en plante. Il est donc primordial de limiter son invasion dès que possible.

Le saviez-vous ? L’araignée carmin est la cousine de l’araignée rouge. Elles sont toutes deux similaires mais l’araignée carmin peut causer davantage de dégâts.

Comment déceler la présence de l’araignée rouge ?

Ce ravageur n’est pas facilement repérable à l’œil nu en raison de sa petite taille.



Deux symptômes pourront vous aider à le repérer :

  • Vaporisez de l’eau sur vos plantes afin de détecter la présence de fines toiles.
  • Vous pourrez voir des points blancs/jaunes sur les feuilles. Ces dernières pouvant devenir totalement jaunes, sécher et tomber. Les feuilles sèches peuvent également prendre des teintes grises.

Si l’invasion est importante, la plante peut mourir. Dans le cas contraire, les dégâts seront limités.

Comment lutter naturellement contre l’araignée rouge ?

Vous pouvez pulvériser régulièrement de l’eau sur vos plantes de façon préventive. N’oubliez pas que ce ravageur aime se développer dans une atmosphère chaude et sèche.

Si l’invasion a déjà commencé, plusieurs solutions naturelles s’offrent à vous :

  • Tout d’abord, isolez les plantes touchées des autres végétaux.
  • Coupez et brûlez les parties des plantes qui sont trop endommagées.
  • Vaporisez des infusions pour éloigner les acariens : feuilles de rhubarbe, oignons, ail, etc.
  • Vaporisez une solution au savon noir (ou au savon de Marseille). Le savon noir se trouve en effet être un répulsif et un asphyxiant. De plus, il est biodégradable et non polluant.
  • Introduisez un prédateur naturel de l’araignée rouge dans votre jardin :
    • Phytoselulus persimillis : il s’agit d’une araignée qui mange l’acarien à tous les stades de son développement. Elle se reproduit rapidement et a un grand appétit. Elle vient donc vite à bout du ravageur. Petit bémol : il arrive souvent que cette araignée prédatrice meurt de faim lorsqu’il n’y a plus d’acariens. Votre jardin sera donc de nouveau vulnérable aux attaques d’araignées rouges.
    • Chrysope aux yeux d’or : au stade larvaire, cet insecte consomme des nombreux ravageurs : araignées rouges et autres acariens, pucerons, certains types de cochenilles, etc.
Araignée rouge : nos conseils pour l'éradiquer naturellement
Araignée rouge : nos conseils pour l’éradiquer naturellement

Attention : n’abusez pas des insecticides au jardin ! Ceux-ci sont inefficaces contre l’araignée rouge et tuent ses prédateurs.

L’araignée rouge est-elle dangereuse pour l’être humain ? 

Non ! Cet acarien est inoffensif pour l’être humain.

Cet article vous a intéressé ?

La rédaction de Toutvert vous recommande également :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *