Maison & Jardin

Tous les secrets de la pâquerette

Délicate avec ses fins pétales blancs, roses, quelquefois rouges, la pâquerette décore les pelouses, les massifs et les balcons avec subtilité. Très facile à cultiver, elle cache aussi de multiples utilisations, comme en cuisine ou en traitement médicinal. Invitons-la sans plus attendre dans notre jardin !

« La fleur de Pâques » est une espèce vivace appartenant à la famille des Astéracées et du genre Bellis. La pâquerette est une fleur incontournable dans les champs.

En effet, l’espèce sauvage fleurit de février à novembre, tandis que son nom latin « Bellis perennis » est encore plus explicite : « beauté éternelle ». Haute de 5 à 15 cm, cette espèce d’origine européenne pousse sur presque tous les types de sol et n’a pas peur du froid. Elle peut pousser jusqu’à 2 200 m d’altitude ! Quand vient la nuit, elle se ferme, et le jour, elle suit le mouvement du soleil.

Pâquerette, la belle des champs se cultive aussi !
Pâquerette, la belle des champs se cultive aussi !

Les variétés de pâquerette

En plus de la pâquerette sauvage, avec ses petites fleurs aux pétales blanc rosé qui poussent dans les pelouses et prairies, il existe une quinzaine d’espèces de pâquerettes. Les pâquerettes cultivées que l’on trouve dans le commerce sont essentiellement des cultivars de Bellis perennis, la célèbre sauvage vivace.

Les différentes variétés peuvent se classer en trois groupes selon la taille de leurs fleurs :

Les variétés Pomponnette à petites fleurs

Capitules très doubles, presque ronds, aux pétales tubulaires très serrés, les plus précoces. Variétés :

  • Pomponnette,
  • Tapis,
  • Rominette,
  • Galaxy.

Les variétés à grandes fleurs

Capitules légèrement ébouriffés de 4 à 5 cm de diamètre, à pétales plats, semi-doubles ou doubles. Variétés :

  • Speed Star,
  • Robella,
  • Ruby,
  • Radar

Les variétés à fleurs monstrueuses

Capitules de 6 à 7 cm de diamètre, un peu aplatis, à pétales plats, très doubles. Variétés :

  • Bellissima,
  • Tasso,
  • Habanera.
Pâquerette, la belle des champs se cultive aussi !
Pâquerette, la belle des champs se cultive aussi !

Plantation

Aimant le soleil, le pâquerette se plante dans un emplacement ensoleillé de préférence en jardinière, en bordure au jardin, en massif ou encore en rocaille.



Cette dure à cuire résiste bien au froid et même après un bon coup de froid, elle reprend très vite de la vigueur dès la remontée de la température.

La pâquerette n’est pas très exigeante quant à la nature du sol mais préfère toutefois une bonne terre pas trop sèche. Elle accepte également une terre lourde, riche en matières organiques.

Quelques conseils pour une plantation réussie :

  • Avec une bêche, préparer le massif en pratiquant un labour d’une dizaine de centimètres de profondeur, retirer les gros cailloux et arracher les mauvaises herbes.
  • Niveler la terre avec une griffe tout en brisant les mottes.
  • À l’aide d’un transplantoir, prélever les touffes de pâquerettes en conservant autour des racines une motte de terre, ce qui assure une meilleure reprise.
  • Creuser des trous de la taille de la motte en espaçant les emplacements d’une quinzaine de centimètres et ramenez à la main la terre autour de la motte mise en place et tasser le sol.
  • Même si la terre est humide, arroser légèrement en tenant la pomme de l’arrosoir tout près du sol.

Culture et entretien de la pâquerette

Très rustique et vivace, la pâquerette est très peu exigeante en termes de soins. L’arrosage n’est nécessaire que durant le mois suivant la plantation ou en cas de fortes sécheresses, et mieux vaut le suspendre en période de gel.

Il est toutefois possible de faire un apport d’engrais tous les 15 jours en période de végétation et en potée. En jardinière, couper les fleurs fanées permet la naissance de nouveaux boutons et évite que la plante s’épuise à produire des graines.

Tous les secrets de la pâquerette

La pâquerette réserve de belles surprises car en plus des jolis bouquets qu’il est possible de faire en la cueillant, elle peut s’utiliser de multiples façons, notamment en cuisine mais aussi pour ses propriétés médicinales.

En cuisine

En effet, ses pétales, feuilles et boutons se cuisinent salés ou sucrés. Les pétales de fleurs viennent décorer les salades ainsi que les jeunes feuilles printanières, mais on peut aussi consommer le tout en purée cuite et réaliser du vin de fleurs de pâquerettes.

Comme plante médicinale

Elle renferme également de nombreuses propriétés médicinales puisqu’elle contient de l’huile essentielle, du tanin, du mucilage, de la résine, un principe amer, de la saponine et des acides organiques.

Ses feuilles fraîches mâchées peuvent guérir les aphtes, tandis qu’elle s’utilise en tisane, compresse ou en huile essentielle pour ses vertus diurétiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Elle est aussi utilisée en cosmétique pour raffermir et tonifier la peau et le buste.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous suggère d’autres article sur le thème du jardinage :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer