Les multiples atouts de la centaurée

Aux multiples variétés, la plus populaire des centaurées est incontestablement le bleuet que tout le monde connaît. Sauvage et champêtre, la centaurée pousse spontanément dans les prés et les montagnes. Mellifère, de culture facile au jardin comme en pot, elle est aussi comestible, médicinale et décorative.


Une plante aux multiples avantages

Appartenant à la grande famille des Astéracées et au genre Centauria, les centaurées comptent plus de 400 espèces à travers le monde. Vivaces, annuelles ou bisannuelles, ces plantes rustiques de culture très facile offrent un joli couvre-sol en été.

Belle au jardin, utile au potager, la centaurée est aussi tout à son avantage en bouquet. En massif comme en bordure, cette plante peut tout aussi être cultivée en pot sur une terrasse ou un balcon.

Elle a l’avantage d’attirer les papillons et les abeilles et représente ainsi un atout au potager. Même en cuisine, elle s’utilise car ses fleurs sont comestibles, en décoration ou en colorant pour des sorbets ou salades et en ingrédient dans des mousses, thés et gâteaux.




Centaurée, une plante aux vertus insoupçonnées
Centaurée, une plante aux vertus insoupçonnées

Une plante bienfaisante : ses propriétés médicinales

La centaurée est une plante réputée pour ses vertus médicinales et ses propriétés cosmétiques.

En effet, elle possède de multiples vertus puisqu’elle est calmante, diurétique, astringente, fortifiante, digestive et sédative.

Elle est ainsi utilisée pour soigner ou soulager les troubles de la digestion, mais elle serait aussi efficace contre d’autres maux tels que les inflammations des yeux, et peut aider à lutter contre les poux, la perte de cheveux, mais également soulager les petites plaies cutanées, renforcer l’activité du foie et les défenses immunitaires, stimuler l’appétit… Elle pourrait même avoir des vertus contre le diabète, les rhumatismes, la goutte, l’hypertension et contre certains cancers.



On la trouve sous différentes solutions : eau de bleuet, infusion tiédie en compresse, décoction, collyre, tisane, bain, lotion, poudre… Le plus souvent ce sont ses fleurs qui sont utilisées, mais les graines et les feuilles de centaurées sont tout aussi intéressantes.

Attention toutefois, ces propriétés sont à prendre avec précaution, il convient de consulter votre médecin ou naturopathe en cas de maladies ci-dessus listées.

Plantation et entretien de la centaurée

La centaurée est remarquable pour sa beauté et ses vertus mais aussi pour son caractère. En effet, c’est une plante facile qui ne demande pas de soins particuliers, pas de taille et pas d’engrais au risque de limiter la floraison.

Toutefois, elle peut supporter un petit paillage pour garder le sol frais et une division de ses touffes tous les 3 ans pour un regain de vigueur.

La seule chose à vraiment faire est de rabattre la plante une fois les fleurs fanées pour profiter d’une seconde floraison.

Attention quand même car les centaurées sont très sensibles à l’oïdium au niveau de son feuillage. Pour limiter les risques de maladie, il est fortement conseillé de les planter dans un terrain sec et bien drainé et de les exposer au soleil.




Centaurée, une plante aux vertus insoupçonnées
Centaurée, une plante aux vertus insoupçonnées

Les semis des centaurées se font entre mars et avril pour les annuelles, tandis que la plantation des vivaces se réalise en automne (septembre et octobre) ou au printemps (entre mars et mai).

Les centaurées poussent bien sur presque tous les types de sols (plutôt calcaires) bien drainés même pauvres, secs ou caillouteux. Le sol peut être toutefois allégé avec du sable s’il est trop lourd.

De multiples variétés colorées

Le bleuet des champs ou barbeau bleu est sans aucun doute le plus connu des centaurées. Cette fleur sauvage à la floraison bleue et à la croissance rapide coordonne sa croissance sur le rythme des cultures des champs.

D’autres espèces de centaurées annuelles existent comme la Centaurea moschata et la Centaurea sulphurea, mais également des espèces de centaurées vivaces tels :

  • le bleuet des montagnes ou bleuet vivace,
  • également la Centaurée jacée, mauve et plumeuse,
  • la Centaurée à grosse tête aux grosses fleurs jaunes,
  • la Centaurée de Perse aux fleurs rose foncé et au feuillage découpé
  • et la Centaurée pourpre aux grandes fleurs rouge sang.

Pour en savoir plus

La rédaction de Touvert.fr vous invite à lire ces autres articles sur les plantes et fleurs :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *