Jardin et potager

Herbicide : interdit dans votre jardin, toujours autorisé dans votre assiette

Focus sur une pratique destructrice du vivant

L’herbicide est le PPP – produit phytopharmaceutique de synthèse chimique – le plus utilisé en agriculture. Y compris le glyphosate, dont la réévaluation au niveau européen a été ajournée à 2023.

Herbicide : définition

Un herbicide est une substance active, qui a pour propriété de tuer les végétaux. Autrement-dit, un herbicide est un désherbant chimique.

Herbicide et pesticides

Les herbicides font partie de la famille des pesticides, les deux autres étant les insecticides et les fongicides. On parle aussi de produits phytosanitaires, au sens où les pesticides ont vocation à garantir la santé des plantes.

Les herbicides sont, de loin, le premier pesticide utilisé en agriculture, représentant 40% des pesticides, avec une proportion d’1,2 à 2,9 doses par hectare contre 0 et 2 doses pour les insecticides et 0 et 1,7 dose par hectare pour les fongicides (source : Générations Futures).

Herbicides : organiques et minéraux

Les herbicides minéraux ont été les premiers désherbants chimiques utilisés, avec les oxydants que sont l’acide sulfurique et le sulfate de cuivre. L’acide sulfurique détruit les espèces les plus fragiles et brûle les feuilles des plus solides. Ainsi du blé : débarrassé de ses feuilles, il redémarre rapidement.

Désormais, les herbicides organiques sont les plus utilisés, car ils permettent de cibler les processus de croissance des plantes, sa photosynthèse, sa perméabilité membranaire, sa croissance via sa division cellulaire, ou encore la biosynthèse des composants cellulaires que sont les pigments caroténoïdes ou les acides aminés.

Herbicide : jet sur le pied d'un mur avec de l'herbe, paturin

Herbicide : sélectif ou total

En agriculture, les herbicides sélectifs sont les plus utilisés. Ils éliminent les adventices (ou mauvaises herbes) qui empêchent le développement de la plante cultivée.

Mais il existe aussi les herbicides totaux dont fait partie le glyphosate, les débroussaillants, ou encore les défanants, ces derniers servant notamment à la destruction des fanes des pommes de terre.

Quels sont les types de pesticides ?

On classe les herbicides selon leur mode de pénétration de la plante :



  • racinaire,
  • foliaire,
  • de contact
  • systémique.

L’herbicide racinaire

Épandus sur le sol, les herbicides racinaires sont des traitements herbicides de pré-levée, qui agissent avant que la plante n’ait poussé.

L’herbicide foliaire

Appliqués sur le feuillage, les tiges et pétioles des plantes, les herbicides foliaires agissent une fois que la plante a levé.

L’herbicide de contact

Les herbicides de contact agissent après pénétration plus ou moins profonde dans les tissus de la plante, sans migration d’un organe à un autre.

L’herbicide systémique

En revanche, les herbicides systémiques agissent par pénétration dans la plante, puis par migration d’un organe à un autre.

Les herbicides agricoles les plus répandus

Parmi ces différentes catégories d’herbicides, quatre sont les plus utilisés en agriculture :

  • Le métolachlor est un herbicide de contact à pénétration racinaire, utilisé dans la culture du coton et du maïs ;
  • l’atrazine est un herbicide systémique à pénétration racinaire également très utilisé dans la culture de maïs ;
  • le paraquat est un herbicide de contact à pénétration foliaire utilisé en désherbage total ;
  • quant au glyphosate, cet herbicide systémique à pénétration foliaire est utilisé contre les espèces vivaces.

Herbicides : interdits pour votre jardin

Depuis la loi Labbé, la vente, l’usage et la détention de tous les produits phytosanitaires de synthèse est interdite pour les particuliers.

Depuis 2019, il en va de même pour les collectivités publiques, qui ne peuvent plus les utiliser pour les espaces verts, la voirie et les promenades accessibles ou ouvertes au public.

Depuis 2021, cette interdiction a été étendue aux établissements privés à usage d’habitation tels que les les établissements de santé et d’enseignement, les équipements sportifs, les hôtels, auberges, parcs d’attraction mais aussi les cimetières.

Herbicide : homme protégé sur un tracteur

Glyphosate, un puissant herbicide

Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé au monde. Cet herbicide polyvalent inhibe une enzyme dont les plantes ont besoin pour croître. Ces enzymes ne se retrouvent ni chez l’humain, ni chez l’animal.

Selon le centre international de recherche sur le cancer, le glyphosate est génotoxique et « cancérogène » pour l’animal, et « cancérogène probable » pour l’homme.

Homologation européenne

Mais au niveau européen, tout le monde n’est pas de cet avis. Si bien que la fin de l’homologation du glyphosate, qui arrivait à échéance le 15 décembre 2022, a été ajournée à juillet 2023, les deux agences européennes — l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) — en charge de la réévaluation de la dangerosité du glyphosate sur les humains et le vivant ayant reçu « un nombre sans précédent d’observations », dont le dossier français dénoncé par les ONG comme ayant été « trop influencé par l’agro-industrie ».

Un report d’évaluation qui inquiète la Commission européenne.

Le cas des abeilles

Si le glyphosate ne tue pas les abeilles comme les néonicotinoïdes, une équipe de chercheurs américains a mis à jour son rôle destructeur sur la flore intestinale de celle-ci. Le lien entre le déclin des abeilles et l’herbicide le plus répandu au monde semble donc également avéré.

Quelles alternatives aux herbicides ?

Les phytopharmaceutiques de synthèse chimique – PPP – étant interdits aux jardiniers amateurs, il leur reste toutes les autres alternatives que sont les produits de bio-contrôle (autorisés à l’issue d’une évaluation complète des risques pour la santé humaine, la santé animale et l’environnement et conforme aux exigences européennes), les produits utilisés en agriculture biologique et portant la mention EAJ (Emploi Autorisé au Jardin), et les produits qualifiés à faible risque.

Herbicide naturel : infographie verte

Herbicide naturel

Si vous avez des mauvaises herbes dans votre jardin, vous pouvez les arracher à la binette, utiliser une source de chaleur pour tuer les racines et les enlever plus facilement, ou recouvrir le sol d’une bâche pour les étouffer.
Vous pouvez aussi faire pousser à côté les unes des autres, les plantes qui s’apportent des bénéfices mutuels.

Quel herbicide choisir ? Notre recette de désherbant naturel

Vous pouvez aussi fabriquer un produit désherbant à l’aide de matières premières 100% naturelles : vinaigre, eau, sel… Découvrez ici notre recette de désherbant naturel.

Comment et quand utiliser l’herbicide ?

Si vous n’acceptez pas les « mauvaises herbes dans votre jardin », notre premier conseil : remontez vos manches et utilisez une binette ou une griffe pour désherber les endroits que vous souhaitez.

Si vous souhaitez tout de même appliquer un désherbant naturel, nos conseils sont :

  • bien respecter les dosages, même les produits naturels peuvent impacter le milieu s’ils sont surdosés
  • appliquer par temps sec (pas de pluie prévue dans les 24 à 48h)
  • appliquer un jour sans vent pour ne pas disperser le produit et ne pas l’inhaler
  • porter des protections adaptées (gants, lunettes…)
  • utiliser un contenant dédié à ce produit
Le jardin naturel
Prix mis à jour le 27-09-2022 à 9:37 PM.

 

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page