Migraine : 8 remèdes naturels pour la soulager

Qui ne connaît pas les symptômes typiques d’une migraine (appelée aussi céphalée) ?


Symptômes

Ils sont malheureusement connus de tous, ou presque : ce fort mal de tête, provoquant une douleur pulsative, peut parfois s’accompagner de nausées, de vomissements et d’une extrême sensibilité au bruit et à la lumière.

La plupart du temps, il s’agit d’un malaise passager, sans autre conséquence. Cela dit, nous savons tous combien une migraine peut être invalidante.

Dans ce domaine, comme dans beaucoup, un certain nombre de remèdes totalement naturels pouvant apporter un réel soulagement existe, sans cependant avoir la prétention de constituer une panacée pour les personnes souffrant régulièrement de ce mal.

Soulager une migraine : les remèdes naturels

Pour éviter de recourir trop vite aux médicaments, à réserver aux moments de douleurs impossibles à supporter, nous vous suggérons quelques remèdes naturels s’avérant efficaces pour lutter (ou prévenir) une migraine.

  • Une des solutions à adopter lors des tous premiers symptômes consiste à boire beaucoup d’eau, la déshydratation étant souvent à l’origine des maux de tête. C’est donc l’occasion de purifier son corps.
  • La tension peut également souvent provoquer des douleurs musculaires et des maux de tête : cherchez donc à vous relaxer en prenant un bain chaud, et ajoutez-y des sels et des arômes vous permettant de retrouver un certain bien-être après une journée fatigante et stressante. Afin d’optimiser au mieux cet instant de relaxation, tamisez la lumière et évitez toute source de bruit.
  • Le café peut avoir un effet lénifiant ou, au contraire, provoquer ces maux de tête : tout dépend donc de vos habitudes personnelles et de vos réactions subjectives en la matière.
  • Bien que les données scientifiques soient insuffisantes pour valider cette thèse, il semblerait que certains aliments soient directement liés aux migraines. On trouverait ainsi le fromage, le vin rouge, le piment et la sauce de soja, c’est-à-dire des aliments saisonniers à forte concentration de tyramine, une substance capable de provoquer la constriction puis la dilatation des vaisseaux sanguins. Il est donc recommandé de veiller à son alimentation et de noter sur un carnet ce que l’on a mangé la veille d’un épisode migraineux, sans pour autant paniquer et se priver inutilement.
  • Toujours dans le domaine de l’alimentation, les aliments riches en acides gras polysaturés (en particulier les oméga-3), tels que l’huile, les graines de lin ou certains poissons, auraient des propriétés anti-inflammatoires et seraient donc indiqués pour diminuer les états inflammatoires qui exacerbent eux-mêmes la douleur suscitée par la migraine.
  • Enfin, n’oubliez ni l’acupuncture ni de faire régulièrement du sport : ce sont d’autres moyens de lutter contre les migraines.
  • Maintenez une casserole en cuivre 10 bonnes minutes sur le front.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *