Roller : oui à tout âge !

By Pascale

Roller : un sport de glisse pour tous !

Seul ou entre amis, le roller vous fera renouer avec le sport : en vous faisant aller d’un point à un autre, si vous avez envie de changer des transports en commun.

Les origines du roller : des patins à terre, les biens nommés

La première chute de patins à roulettes de l’Histoire fut celle de leur inventeur, le belge John Joseph Merlin (1735-1803), qui traversa involontairement un miroir lors d’une démonstration mondaine à Londres : crac !

Lassé d’attendre l’hiver pour retrouver les joies du patinage, le néerlandais Maximiliaan Van Lede invente à son tour les « patins à terre », équipés de roulettes en métal : boum !

Cocorico, le français Petitbled attend à peine la fin de la Première guerre mondiale : le 12 novembre 1918, il dépose son brevet de patins à roulettes munis d’un « arrêtoir », un butoir qui permet de s’arrêter juste avant le miroir. Bien vu, sauf que ces patins ne roulent qu’en ligne droite.

Les rollers n’en n’ont pas fini de progresser : en 1863, le squad monté sur essieux inclinables de l’américain Plimpton permet de tourner. Puis, confort et vitesse, les roues seront en caoutchouc et équipées du roulement à billes. Finies les courroies de cuir à la papa pour attacher ses patins, le roller se fait chaussure, et le polyuréthane remplace le lourd métal.

La petite histoire du roller

C’est fou, ce qu’une grève peut faire pour un sport !

En France pourtant, l’engouement pour le roller a ses va-et-vient. En 1993, le fameux roller en ligne de Scott Olsson ne fait pas dévaliser les magasins. Jusqu’à ce mois de décembre 1995, où la grève des transports n’en finit pas de ne pas en finir.

Roller : un sport de glisse pour tous !
Roller : un sport de glisse pour tous !

De loisir, le roller devient un système D pour se rendre au travail. Il ne quittera plus le paysage urbain : pas même la nuit où, depuis vingt ans déjà, Paris Roller emmène les riders parisiens chaque vendredi soir, pendant que ceux qui préfèrent une randonnée dominicale rejoignent Rollers et Coquillages.

Le rollers, une vraie promenade de santé

Le roller, c’est de 7 à 77 ans : sens de l’équilibre évidemment, souplesse, réflexes, il fait en particulier travailler le muscle cardiaque, ce qui est bon pour s’entretenir quand on prend de l’âge et que l’on a moins envie de courir.

Par ailleurs, le roller entretient l’ensemble de la musculature, de façon harmonieuse et non traumatisante. C’est un sport de glisse, au même titre que le ski de fond, qui entretient l’ensemble de la musculature, fessiers compris, sans inconvénients pour les articulations.

En somme, les avantages de la marche, sans les inconvénients de la course à pieds. Le tout avec un côté ludique, mais également de légèreté et de rapidité.

Accessoirement, une demi-heure de rollers fait perdre 300 calories.

Un autre atout : convivialité au rendez-vous

Entre amis, en famille, en club, en rejoignant l’une des deux grandes randonnées parisiennes (ou ailleurs), le roller est l’occasion de rejoindre un groupe fait de personnes d’âges et de niveaux différents. Vive la différence !

Quel équipement ?

Pensez au casque et genouillères

Eh oui, pratiquez à votre niveau sans forcer. Casque, genouillère, gants et protège-poignets évitent les bobos. Si vous êtes prudent, vous préférerez le fait de progresser. Mais ce petit équipement n’est pas inutile. Quant à vos enfants, il va de soi que vous leur offrirez au moins le casque, en même temps que la paire de rollers : prudence, mais aussi éducation aux bonnes habitudes.

Boisson et en-cas

Comme pour tout sport, le premier équipement est la bouteille d’eau. Ne l’oubliez plus ! C’est le B-A = BA de toute activité sportive, s’hydrater régulièrement et avant de ressentir la soif.

Et si vous partez pour une randonnée, pensez à un petit viatique pour la pause pique-nique, même en pleine nuit, et à la petite laine. Même en été, il peut faire frisquet… même si l’activité physique réchauffe.

Une contre-indication ?

La pluie ? C’est la contre-indication absolue : en cas de météo humide, les randonnées organisées sont généralement annulées.

Vous êtes piéton !

En rollers ou patins à roulettes, vous devez rouler sur le trottoir, traverser dans les clous quand le « petit bonhomme » du feu tricolore est vert, et rouler à moins de 6kms/heure.

Roller : un sport de glisse pour tous !
Roller : un sport de glisse pour tous !

Un sport très accessible

L’équipement représente un budget très raisonnable. Les principales grandes surfaces de sport proposent rollers et casques à tarif raisonnable. Ne faites donc pas d’économie sur les protections.

Si vous vous sentez très débutant, de nombreux clubs proposent des stages à tarifs également raisonnables : après tout, on apprend bien à skier ! Cela permet d’avoir de bonnes bases (posture corporelle) pour ensuite évoluer.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter les articles suivants :

Laisser un commentaire