Bien-être et santé

Aaarrh, le gargarisme

Avec son bruitage à la camionneur, le gargarisme est pourtant une excellente façon de s’aseptiser la cavité buccale. Mal de gorge, angine, problème dentaire. Et même si vous n’avez pas de problème, n’hésitez plus : faites aaaaaarrh !

Définition : qu’est-ce que le gargarisme ?

Le gargarisme doit son nom à l’onomatopée correspondante. Il n’y a pas d’âge limite pour faire des bulles : la tête légèrement inclinée, lavez-vous la cavité buccale et le haut de la gorge en disant aaarh ! puis recrachez. Ce bain de bouche sonore fait un bien fou.

Au quotidien, cette hygiène bucco-dentaire contribue à la prévention des caries : une demi-cuillerée à café de sel dans vingt centilitres d’eau, et gargarisez-vous. Cela ne dispense évidemment pas du brossage des dents, mais le complète avantageusement.

A fortiori si, trop tard, vous avez la gencive enflammée, le sel de ce gargarisme piège l’excès d’eau des tissus et les apaise. Le sang y circule mieux, avec son apport en oxygène et en anticorps.

Les bienfaits du gargarisme
Les bienfaits du gargarisme

Quel mal : angine ou mal de gorge ?

Aux grands maux, le petit remède : le gargarisme quotidien réduit de 40% la probabilité d’attraper l’un des maux de l’hiver !

En cas d’angine ou de mal de gorge, faites un mélange tout simple du jus d’un demi-citron et d’une demi-cuiller à café de sel dans un verre d’eau. Et faites trois à quatre gargarismes par jour.

En fluidifiant le mucus chargé d’agents pathogènes, le gargarisme permet leur expulsion par la toux.

Vous pouvez aussi faire un gargarisme de jus de citron et de miel dans de l’eau : là, même pas la peine de recracher, vous pouvez avaler !

Les ingrédients phare du gargarisme

Au fait, le bicarbonate de soude !?

Là, c’est la séquence astuce de grand-mère garantie : le gargarisme au bicarbonate de soude, ça fait carrément remède de l’époque où il n’y avait pas l’eau courante. Eh bien, c’est très efficace aussi : une demi-cuiller à café dans un verre d’eau soulage les aphtes et les parodonties (inflammation non seulement des gencives, mais du tissu qui soutient le système dentaire) et vous débarrasse d’une mauvaise haleine.



Le vinaigre de cidre, une vraie panacée

C’est vraiment le flacon à avoir dans sa pharmacie : le vinaigre de cidre aseptise, dissout le calcaire, tonifie, etc. Riche en phosphore, calcium, magnésium, soufre, fluor, fer, bore et silice et surtout en potassium, il contient tout ce qu’un tube à dentifrice ne contient pas à lui tout seul.

Il est recommandé contre bien des maux, y compris les inflammations des articulations, qu’il débarrasse des toxines qui s’y accumulent. Le vinaigre de cidre a un côté potion magique, à la condition d’en avoir un usage modéré et dilué.

En cas de mal de gorge, faites plusieurs gargarismes par jour d’eau tiède et de vinaigre de cidre, dans les proportions de deux-tiers, un tiers.

Au Japon, tout un rituel

Si peu ragoutant que cela, le gargarisme ? Lorsqu’il rentre chez lui, le Japonais se lave les mains et fait un gargarisme. Une façon de se débarrasser de la poussière urbaine.

Les bienfaits du gargarisme
Les bienfaits du gargarisme

L’habitant du pays du Soleil Levant se livre même à deux gargarismes : le « bukubuku » lorsqu’il sort de table, pour se défaire des petits reliefs alimentaires : simplement avec de l’eau au creux de la main, il se gargarise au-dessus du lavabo, éventuellement du restaurant. Et le « garagara », qui est notre gargarisme.

Mais le nippon pratique aussi le « gargarisme de nez », contre le pollen et le rhume des foins : aspirez de l’eau par le nez, et recrachez-là par la bouche. Avec un peu d’entraînement, vous devriez y arriver.

Autant de mesures d’hygiène, qui sont également culturelles : selon le Shinto, quelque huit millions de divinités habiteraient les objets. Une délicatesse à leur égard, qui est un moyen de prophylaxie très ancré dans la culture nipponne.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous propose la lecture de ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer