Marcher pour maigrir intelligemment

Marcher est le sport le moins cher au monde. Recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé, cette activité physique est un atout santé autant que minceur. Marcher pour maigrir, voilà une riche idée !


Marcher pour maigrir : à quelle durée et fréquence ?

La seule condition est d’avoir deux jambes. Marcher ne coûte rien : c’est même le seul sport gratuit. Non traumatisante pour les articulations, la marche à raison d’une demi-heure quotidienne, cinq jours par semaine, fait le reste : la silhouette s’affine, la graisse se mue en muscles, votre cœur et même votre tête vous disent merci.

Il n’est pas indispensable de bloquer une demi-heure de votre journée pour cela : intégrer la marche à sa vie quotidienne incite à en faire une saine habitude. De façon fractionnée, prendre l’autobus une station plus loin, faire une partie du trajet quotidien à pieds, délaisser l’ascenseur pour l’escalier, ont la même efficacité qu’une demi-heure d’un trait.

La simplicité : marcher pour maigrir
La simplicité : marcher pour maigrir

Marcher, un besoin tout au long de la vie

Si un enfant éprouve le besoin de se dépenser physiquement, cette nécessité physique reste totalement vraie chez l’adulte, y compris le senior : sans ambitionner le marathon, notre corps garde le besoin de bouger. Même avec l’âge, il n’est pas fait pour rester immobile devant une télé. La sédentarité est l’une des plaies de notre santé.




Marcher pour maigrir : pourquoi ?

C’est quoi, mon métabolisme basal ?

Avant de vous mettre en tête de marcher pour maigrir, connaissez-vous votre indice de masse corporelle (IMC) ? Votre IMC permet vraiment de savoir si vous avez un poids de santé : divisez votre poids par votre taille au carré, ou faites le calcul sur internet. Si vous mesurez 1m60 et pesez 55 kilos, votre IMC est de 19, 5. Le bon IMC d’un adulte se situe entre 18,5 et 25.

Cela vous donnera une idée de votre marge de perte des rondeurs : le sport est un atout de santé, pas son contraire !

Comme tous les sports, la marche brûle des calories : au lieu d’être stockés, les carrés de chocolat sont dépensés.  Ils le sont d’autant plus que vous êtes musclés : de façon constitutive, le muscle brûle plus de calories que la graisse. Cela s’appelle le métabolisme « basal » : plus on est musclé, moins on grossit !



Y-a-t-il une bonne façon de marcher ?

On ne marche pas seulement avec ses jambes !

Si vous marchez à une allure d’escargot, votre marche sera sans effet : et vous allez rater votre autobus. Le pas de charge n’est pas mieux : à force d’allonger le pas, on se déhanche.

Or, on marche avec l’ensemble de son corps : mais avec son bassin et l’ensemble de son corps. Marcher consiste à trouver l’allure appropriée, de manière à ne créer aucune tension et à trouver la bonne respiration. Le corps doit être bien droit, les épaules et le torse dégagés : on ne marche pas non plus le nez au sol ou la tête en l’air.

On marche aussi avec ses bras : en quelque sorte à l’amble, le bras gauche avançant avec la jambe droite, les bras le long du corps et les mains légèrement ouvertes. On ne marche pas les poings fermés.

Marcher n’est pas traumatisant : un critère, il est parfaitement anormal d’avoir des courbatures ou un poing de côté, sauf à précisément avoir adopté une fausse position.

Votre allure devrait être d’environ sept kilomètres à l’heure, soit un kilomètre et demi en un quart d’heure.




Marcher pour maigrir et rester en forme

Du simple bourrelet à l’obésité, marcher est aussi la première étape pour réapprendre à bouger. Mais la marche ne se limite pas à faire fondre notre graisse : le fait de marcher renforce nos os, limitant ainsi les effets de l’ostéoporose et de l’ostéoarthrite, et renforce notre système cardio-vasculaire.

La simplicité : marcher pour maigrir
La simplicité : marcher pour maigrir

Marcher est aussi bon pour la tête : cela l’aère du stress ou de l’anxiété qui incitent à grignoter plutôt qu’à réfléchir. Mais l’exercice physique favorise le renouvellement de nos neurones. C’est l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière qui le dit : nos muscles produisent une substance chimique appelée « facteur trophique », qui intervient dans la production de neurones tout neufs. Et le simple fait de marcher suffit !

Marcher pour maigrir revient sans doute à se débarrasser du superflu qui nous encombre : au physique et au mental.

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande également :

Pour consulter tous nos articles sur les différents régimes alimentaires :

  • Les régimes alimentaires les plus connus
  • Être végétarien : bienfaits et risques de carence
  • Qu’est ce qu’être crudivore ?
  • Végan : définition, engagement et risques
  • La méthode Dukan, que faut-il en penser ?
  • Régime méditerranéen : bon pour soi et la planète
  • Tout savoir sur le régime hyperprotéiné
  • Mieux connaître le régime hypocalorique
  • Qu’est-ce que le régime Planck ?
  • Les secrets de Weight Watchers
  • Original : la méthode soupe aux choux
  • Tout savoir sur le régime Atkins
  • Connaissez-vous la méthode basée sur le groupe sanguin ?
  • Le régime Mayo : c’est quoi ?
  • Le régime Scarsdale
  • Chrononutrition : kézako ?
  • Découvrez le régime Dissocié
  • La méthode Montignac, c’est quoi ?
  • Les secrets du régime Paléo
  • Le régime DASH
  • Connaître la méthode Cohen


Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *