Plantes sauvages comestibles à cuisiner : disparues de notre consommation

Voici des plantes sauvages comestibles : la nature recèle de merveilles peu exploitées. Autrefois utilisées en cuisine, elles ont pratiquement disparues de notre consommation. A la portée de tous, celles-ci offrent pourtant de nouvelles saveurs variées.


Voici douze plantes sauvages comestibles à cuisiner :

1. L’amarante réfléchie

Ses jeunes feuilles sont délicieuses crues en salade ou cuites à la façon des épinards. Ses graines, bouillies font d’excellentes galettes. L’amarante réfléchie est riche en protéines, en vitamines A et C ainsi qu’en sels minéraux.

Plantes sauvages comestibles
L’amarante réfléchie

2. La bourrache




Le saveur de la bourrache s’apparente à celle du concombre. Ses feuilles et ses fleurs ont un goût agréable en salade et en soupe. Les fleurs peuvent aussi servir à parfumer des boissons.

Plantes sauvages comestibles
La bourrache

3. La camomille

La camomille s’utilise beaucoup dans les infusions. Très appréciée en salade, elle permet aussi d’aromatiser un vin d’apéritif ou une crème.

Plantes sauvages comestibles
La camomille



 

4. La carotte sauvage

Ancêtre de la carotte actuelle, la Daucus carota a des jeunes feuilles et fleurs qui sont comestibles crues et cuites, en légume ou en potage.

carotte sauvage
La carotte sauvage

5. Le chenopode blanc

Les feuilles du chenopode blanc (Chenopodium album) se cuisinent crues et cuites. Cette plante est riche en: protéines complètes, vitamines A et C, calcium, fer et en phosphore.

Chenopodium album
Le chenopode blanc



 6. Les consoudes

Les consoudes sont plantes herbacées vivaces – appartenant à la famille des Boraginacées – qui fait le bonheur des végétaliens. Ils contiennent de la vitamine B12, peu présente ailleurs. La plus connue est la Grand consoude ou Symphytum officinalis.

Grand consoude
La Grand consoude ou Symphytum officinalis.

7. Le coquelicot

Les pétales s’utilisent en confitures et en sirop. Les graines séchées peuvent être ajoutées dans des pâtes, du pain, etc.,  ainsi qu’en décoration de pâtisseries.

shutterstock_706860958

8. Le mauve sylvestre

Les feuilles, les fleurs et les fruits du Malva sylvestris se mangent en salade ou comme légume cuit. Le mauve sylvestre contient des sels minéraux, de la vitamine A, B1, B2 et C. Il est également riche en protéines complètes, en fer et en calcium.




shutterstock_490031323
Le mauve sylvestre

9. Le mouron blanc ou mouron des oiseaux ou stellaire

Les feuilles et les tiges du Stellaria media sont assez tendres. Le mouron est assez riche en vitamine C, en calcium et en magnésium.

shutterstock_659943439
Le mouron blanc ou mouron des oiseaux

10. Le plantain

Le plantain peut s’utiliser en salade, en omelette ou encore en smoothie. Il est riche en protéines et en vitamine C.

shutterstock_661378657
Le plantain



11. L’ortie

L’ortie est appréciée pour sa teneur en protéines et en vitamine A et C.

  • Elle est riche en fer, en silice, en potassium, en magnésium et en calcium.
  • Elle se cuisine en soupe, en quiche, en pesto, en cake sucré, etc.
L’ortie

12. Le pissenlit

Tout est bon dans le pissenlit : ses racines à cuisiner en gratin, ses feuilles en salade ou comme légume cuit et ses fleurs en gelée. Le pissenlit est riche en vitamine A, C et K. Il contient également du calcium, du fer, du sodium et du potassium.

pissenlit
Le pissenlit

Si cette liste met en évidence les nombreuses vertus thérapeutiques et culinaires des plantes sauvages, soyez cependant vigilants à ne pas les confondre avec d’autres plantes qui peuvent, elles, être toxiques.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Outbrain

Comments

  1. says

    Attention, il n’existe aucune source végétale de B12. C’est ce qu’on appelle de la B12 analogue qui n’a pas le même effet que la B12. Sinon pour le reste ce sont de très bonnes plantes.

  2. truchard says

    Ah ben mince alors moi qui ai du chenopode blanc qui pousse partout dans le jardin !!! apparemment celle sur la photo – sinon google est ton ami!) au moins on ne mourra pas de faim!!!

  3. Mathieu says

    attention : les images ne correspondent pas aux plantes en question ! Voilà de quoi induire les gens en erreur et c’est regrettable !

    ainsi , dans cet article,l’amarante est illustrée par une jacinthe, la carotte sauvage par du plantain, le plantain par une banane plantain et la stellaire appelée mouron des oiseaux est la stellaire intermédiaire et non, comme présentée, la stellaire holostée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *