Se passer de viande : quelles sont les autres sources de protéines ?

Protéines : pour la santé et pour la planète, il est fortement conseillé de réduire sa consommation de viande rouge. Une journée internationale « sans viande » a même été créée pour sensibiliser à cette problématique, le 20 mars. Mais concrètement en cuisine, la viande, on peut la remplacer par quoi ? Quelles sont les autres sources de protéines ?


Les protéines, indispensables à notre alimentation

Tout d’abord, même si la consommation de viande doit être diminuée, les protéines, elles, sont indispensables pour être en bonne santé. Elles contribuent à la pousse des ongles et cheveux et permettent aux muscles de fonctionner et régulent la production d’hormones.

Elles doivent représenter 15% des apports alimentaires journaliers. Soit, pour un homme d’âge moyen, avec une activité physique modérée, pesant 70kg : 56gr de protéines par jour.

Les protéines sont contenues dans la viande (en moyenne 20g de protéines pour 100gr de viande), mais elles sont aussi présentent dans de nombreux autres produits et parfois en plus grande quantité !

Les autres sources de protéines (d’origine animale)

Dans les autres produits d’origine animale (grammes de protéines donnés pour une portion de 100gr)




  • œufs : 13gr
  • poisson : 16gr
  • produits laitiers (yaourts, fromage…) : 25gr en moyenne, soit plus que la viande !
Spiruline organique en poudre (200g) | La plus haute qualité disponible | Par MySuperfoods
Prix : EUR 9,99
aliments riches en protéines

Les autres sources de protéines (d’origine végétale)

Dans les produits d’origine végétale (grammes de protéines donnés pour une portion de 100gr)

Les céréales (riz, blé, pâtes…)

  • Le son d’avoine est l’enveloppe du grain d’avoine, c’est à dire ce qui reste de la céréale une fois que celle-ci a été transformée en farine. En plus d’être riche en fibres, il contient 13g de protéine pour 100g.
  • Le sarrasin contient lui aussi 13% de protéine, en plus il ne contient pas de gluten.
  • Le quinoa et ses 14% de protéine. Le plus de cet aliment est qu’il ne contient pas de gluten et est très riche en acides aminés !
  • L’épeautre contient 15g de protéine pour 100g de produit. Il se consomme généralement en flocons, graines ou farine.
  • Les graines de chia (17g pour 100g) sont de plus en plus populaires et pour cause, elles sont riches en protéines végétales, oméga-3, fibres…
  • Le fenugrec : ce sont des petites graines qui peuvent être consommées comme une épice ou germées. Le fenugrec contient 23g de protéine pour 100g.
  • Les graines de courge sont riches en vitamines et minéraux et aussi en protéines avec 25g pour 100g. De plus elles sont très faciles à manger en salade, dans du pain ou à l’apéritif.
  • Les graines de chanvre offrent 26g de protéine pour 100g.

les-proteines

Les légumes secs (lentilles, haricots secs…)

  • Le pois chiche contient 19% de protéine. Il est la base de nombreuses cuisines végétariennes.
  • Les haricots japonais Azuki contiennent 25g de protéine pour 100g.
  • Le soja est une marche bien au-dessus avec 36g de protéine pour 100g de produit. Il est aussi très riche en fer.

Les fruits oléagineux (noix, amande, lin, noisette…)

  • Les noix sont connues pour être riches en sels minéraux et vitamines, elles sont également une très bonne source de protéines (20g).
Se passer de viande : quelles sont les autres sources de protéines ?
Se passer de viande : quelles sont les autres sources de protéines ?

Les micros algues (spiruline, chlorelle)

  • La spiruline, cette petite algue détrône tous les aliments toutes catégories confondues avec 65g de protéine pour 100g ! 3 fois plus que la viande ! C’est l’aliment qui contient le plus fort taux de protéines.

Le tempeh, le tofu et le beurre d’arachide

  • Le tempeh en contient 20g. Il est obtenu à partir de la fermentation du soja et ressemble un peu à du fromage.
  • Le tofu : 11.5gr
  • Le beurre d’arachide surprend dans ce classement pourtant il est bien pourvu en protéine avec 25g.

Cependant, contrairement à la viande et aux produits d’origine animale, les aliments d’origine végétale ne contiennent pas les 9 acides aminés nécessaires à l’homme, dans un seul aliment.




Il est donc nécessaire de faire des combinaisons de plusieurs d’entre eux ou de les associer à ceux d’origine animale.

L’important également pour être en bonne santé est de manger varier et de diversifier les apports de protéines.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Comments

  1. Pincopallino says

    Vous n’avez manifestement jamais ouvert les tables de composition des aliments. Si non, vous ne pourriez pas écrire de telles bêtises! Les 9 acides aminés essentiels sont TOUS présents dans les aliments végétaux : ce n’est pas une opinion, c’est l’analyse chimique qui le montre. La quantité relative varie un petit peu, certes, mais il n’y a AUCUN besoin de mélanger céréales et légumineuses. Arrêtez de relayer un faux mythe sans fondement!

  2. Anne Bernabeu says

    sujet sensible semble-t-il …
    Il faut tout d’abord reconaìtre que c’est uen bonne chose que vous ayiez écrit cet article attrayant qui fait passer l’info qu’il y a des protéines ailleurs que dans la viande ! Ne rigolez pas, tout le monde ne le sait pas, et le plus important ets peut-être d’informer la grande majorité de la population.
    Ensuite, on peut pinailler .. c’est vrai que l’article pourrait être plus complet, mais il est globalement juste.
    Faites attention quand vous lisez des tables de composition nutritionnelle .. parfois données pour aliment sec .. or ce qui nous intéresse est de comparer les lentilles cuites avec un filet de viande ou poisson (pas des lentilles sèches immangeables avant cuisson).
    J’ajouterai, que l’on croyait il y a peu, qu’il fallait consommer au même repas les protéines végétales complémentaires, c’est à dire céréales + légumineuses, qui avaitent ainsi un profil d’acides aminés complet. On sait aujourd’hui que la complémentarité se porduit dans le corps, même avec des prises alimentaires à distance.
    Je précise que le profil en aciodes aminés est fondamental, il ne suffit pas d’avoir de tous les acides aminés essentiels, mais de les avoir en proportion juste, sinon une garnd epart est inutile, les réactions se passent à la vitesse de l’aicde aminés limitant, en trop faible proportion.
    Je finiari en rectifiant un mythe : la vainde n’a pas un profil d’acides aminés complet !!! Le quinoa si ! qui n’st pas une céráles certes, mais bien végétal.
    Bon appétit

  3. Bennani Achraf says

    Ne pas mélanger les protéines avec les sucres ni avec les lipides. Le corps n’a besoin que d’une petite quantité de protéine (le protéine est acidifiant). Je vous invite à suivre les conseils de Thierry-casasnova que vous trouverez sur Youtube ou sur le site vivrecru.org

  4. http://tedofresquiste.blogspot.com says

    les champignons seraient un bon apport de protéines, s’ils n’avaient pas été irradiés par Tchernobyl et autres catastrophes nucléaires ; ils ont la particularité d’emmagasiner ces radiations .. pendant des siècles. L’ortie fait partie des apports protéinés supérieurs à la viande, on l’oublie toujours, sans doute parce qu’elle ne coûte pas cher et qu’elle nous fait courir la campagne; en tout cas, ça me va !

  5. says

    La Spiruline est un aliment riche en protéines, mais pas seulement ! Il ne lui manque que la vitamine C et les omégas 3. C’est surtout un aliment hautement assimilable. Par compte attention à l’origine de la Spiruline que vous achetez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *