Bien-être et santé

La cécité

Au monde 50 millions de personnes sont atteintes de cécité, dont 61 000 en France : leur acuité visuelle est inférieure à 1/20ème après correction et leur champs visuel est réduit.

L’étymologie du terme cécité

Du latin caecitas, « privé de vue », le terme de cécité s’emploierait au propre, celui d’aveugle au figuré. Ainsi l’indique le Littré.

Dans le langage courant, l’amour rend aveugle en même temps que vous pouvez être frappé de cécité face à une situation donnée.

Pour mettre tout le monde d’accord, voici ce qu’en pense l’écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma : « Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie ». (En attendant le vote des bêtes sauvages).

Définition de la cécité

C’est le stade extrême de la déficience visuelle : on ne voit pas d’un œil ou des deux yeux. Ne pas voir ? Le fait que la cécité revient automatiquement au noir complet est une idée reçue.

Néanmoins, l’acuité visuelle d’une personne qui en est atteinte, ne permet pas de distinguer plus que des ombres. Elle empêche de se déplacer sans aide, si on n’a pas été formé pour cela.

La limite entre la cécité et la malvoyance est fixée à 1/20 d’acuité visuelle après correction : est considérée comme frappée de cécité toute personne dont l’acuité visuelle du meilleur œil est inférieure à 1/20 après correction, ou dont le champ visuel ne dépasse pas 10° pour chaque œil.

Cécité, la définition de l’OMS

C’est l’Organisation Mondiale de la Santé, qui a fixé cette frontière avec la malvoyance. L’OMS définit cinq stades de déficience visuelle, dont les trois plus sévères relèvent de la cécité.

Le stade 1 est la « déficience visuelle moyenne » : l’acuité visuelle binoculaire corrigée est supérieure à 1/10ème et inférieure à 3/10ème, avec un champ visuel d’au moins 20°.

Le stade 2 est la « déficience visuelle sévère » : l’acuité visuelle binoculaire corrigée est inférieure à 1/10ème et supérieure ou égale à 1/20ème, avec un champ visuel compris entre 10° et 20°. Concrètement, le déficient visuel peut compter les doigts d’une main à une distance de trois mètres.



Le stade 3 est la « déficience visuelle profonde » : l’acuité visuelle binoculaire corrigée est inférieure à 1/20ème et supérieure ou égale à 1/50ème, avec un champ visuel compris entre 5° et 10°. Le déficient visuel compte les doigts à une distance maximale d’un mètre.

Le stade 4 est la « cécité presque totale » : l’acuité visuelle binoculaire corrigée est inférieure à 1/50ème, avec encore une perception lumineuse, et un champ visuel inférieur à 5°.

Le stade 5 est la « cécité absolue », sans aucune perception lumineuse.

Une canne blanche et parfois un chien pour aider les personnes malvoyantes
Une canne blanche et parfois un chien pour aider les personnes malvoyantes

Les causes de cette déficience visuelle

Au monde, un milliard et demi de personnes souffrent d’une déficience visuelle, dont trente-six millions d’une cécité absolue. Or 80% de ces 36 millions ont plus de cinquante ans. Avec Alzheimer, elle est en passe de devenir l’autre fléau qui affecte les seniors.

Chez les seniors, la DMLA, ou dégénérescence maculaire liée à l’âge, est la première cause de cécité. En France, elle touche un million et demi de personnes. Les autres causes sont respectivement cataracte (opacification du cristallin) non corrigées et le glaucome non soigné (maladie dégénérative du nerf optique).

Dans les pays en développement, la cataracte non soignée en est la principale cause.

Cécité temporaire ou corticale

La cécité corticale est ce cas où les yeux sont en bonne santé, mais où la personne devient soudainement aveugle en raison d’une lésion cérébrale : au niveau du cortex occipital, la zone du cerveau qui interprète les informations nerveuses transmises par les nerfs optiques.

Elle est provoquée par accident vasculaire cérébral, une hémorragie cérébrale ou une infection : si bien que seul le traitement généralement en urgence de la cause peut la rendre réversible. Il s’agit donc autant plus qu’une question neurologique qu’ophtalmique.

Cécité psychogène

Peut-être avez-vous vu le téléfilm intitulé Enquête à l’aveugle, adapté du thriller A la vue, à la mort de Françoise Guérin et dans lequel le commandant Eric Lanester (Richard Berry) enquête sur une série de meurtres sont les victimes ont été énuclées ? Lui-même devient aveugle, pour avoir sans doute vu le cadavre de trop près.

Freud a étudié cette forme psychogène, en partant du postulat que l’œil est un organe à double fonction, visuel et de plaisir.

Lire "au toucher" : la méthode du braille
Lire « au toucher » : la méthode du braille

Cécité nocturne

Aussi nommée héméralopie, c’est l’incapacité à voir dès que la lumière baisse. Dans la vie courante, beaucoup de personnes l’expriment par leur inaptitude à conduire la nuit.

Elle est due au mauvais fonctionnement des bâtonnets, les cellules rétiniennes impliqués dans la vision nocturne. Elle s’installe progressivement, liée l’hérédité (rétinite pigmentaire), l’âge, un glaucome, une carence en vitamine A. Elle peut être le symptôme d’une maladie telle que le diabète.

Cécité et diabète

La rétine est irriguée par de petits vaisseaux sanguins : l’hyperglycémie et l’hypertension les altèrent en les faisant éclater et en créant de petits vésicules.

Cette rétinopathie touche la moitié des personnes diabétiques, qu’il s’agisse du diabète de type 1 ou 2.

A terme, la rétinopathie diabétique est susceptible d’occasionner une cécité : c’est le cas de plus de 2% des diabétiques au bout de quinze ans. Plus de 10% souffrent d’une déficience visuelle.

Pour en savoir plus

La santé et le bien-être au naturel vous intéressent ? Nos articles ici :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer