Santé au naturel

Le glaucome, deuxième cause de cécité au monde

Consultez dès les premiers signes !

Selon l’OMS, près de 5 millions de personnes au monde souffriraient d’un glaucome. Une fois le nerf optique abîmé, la perte de vision est irréversible. D’où l’intérêt d’un diagnostic précoce, afin de freiner l’évolution de la maladie.

Définition du glaucome

Le glaucome est une maladie de l’œil, responsable de lésions du nerf optique. Le nerf optique part de la rétine (la membrane photosensible située à l’arrière de l’œil) et transporte les images jusqu’au cerveau. En cas de glaucome, les terminaisons nerveuses du nerf optique sont abîmées au niveau de la rétine et le nerf optique perd progressivement ses fibres.

Ceci est le plus souvent dû à une élévation de la pression interne de l’œil. Le champ de vision s’en trouve de plus en plus réduit, d’abord sur les côtés. Longtemps conservée, la vision centrale peut être touchée, jusqu’à la cécité.

Humeur aqueuse et hypertension intraoculaire

L’humeur aqueuse est le liquide physiologique qui se trouve entre la cornée (qui est la couche extérieure de l’œil, un peu comme un verre de montre. La cornée transmet la lumière au cristallin et à la rétine) et l’iris (qui sert de diaphragme, en régulant l’entrée de lumière vers la rétine).

L’humeur aqueuse est produite en permanence par l’œil, qui en renouvelle 1% toutes les minutes. Fabriquée à partir de plasma par les glandes situées derrière l’iris, appelées procès ciliaires, elle sert à nourrir et oxygéner le cristallin et la cornée.

Au fur et à mesure qu’elle est produite, l’humeur aqueuse est évacuée via un filtre situé à l’angle entre l’iris et la cornée, le trabéculum. Si l’évacuation de l’humeur aqueuse est ralentie, la pression à l’intérieur du globe oculaire s’élève anormalement.

La pression intraoculaire varie entre 15 et 20 mm de mercure. A partir de 40 ans, elle a tendance à augmenter, pour être de l’ordre de 16 à 23 mm de mercure. Lorsqu’elle augmente trop, elle comprime les vaisseaux qui irriguent la tête du nerf optique ou “papille” de l’œil. Le nerf optique s’en trouve endommagé.

Glaucome, coupe d'un oeil en infographie
Coupe d’un oeil

Glaucomes : à angle ouvert ou fermé

Glaucome à angle ouvert

On distingue deux types de glaucomes, selon la façon dont la pression oculaire abîme l’œil. Dans le cas de celui à angle ouvert, la racine de l’iris vient se plaquer sur le trabéculum, ralentissant l’évacuation de l’humeur aqueuse. Celui-ci ouvert évolue progressivement.

Glaucome à angle fermé

Dans le cas du celui à angle fermé, l’évacuation de l’humeur aqueuse est soudainement bloquée par une sclérose du trabéculum. Alors que l’angle irido-cornéen reste ouvert, cette sclérose empêche toute évacuation de l’humeur aqueuse. Elle provoque une excavation de la tête du nerf optique et une destruction des fibres optiques de la rétine.



Symptômes : quels sont les signes d’un glaucome ?

Le glaucome procure des douleurs aux yeux, donne l’impression de voir dans un brouillard intermittent, mais aussi dans un tunnel, la vision de côté étant déjà atteinte alors que celle du centre est encore intacte.

Est-ce que le glaucome se guérit ? L’intérêt du dépistage

Le glaucome ne se guérit pas, autrement-dit, les parties de l’œil détruites ne se réparent pas. Plus le glaucome est diagnostiqué à temps, plus il est possible de sauver la vision.

Par ailleurs, le dépistage permet de déceler l’autre grande cause de cécité qu’est la DMLA.

Glaucome, dépistage pour un jeune homme
Consultez votre ophtalmologiste

Quelles sont les causes du glaucome ?

Les prédispositions

Même si l’on pense pas souffrir de problème de vue, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste au moins une fois par an, à partir de 40 ans et dès lors que qu’un membre de sa famille souffre d’un glaucome, que l’on est myope, que l’on fait de l’hypertension artérielle, que l’on a du diabète, ou encore est sujet aux apnées du sommeil. La prise régulière de corticoïdes doit aussi amener à être vigilant.

Les personnes âgées

Si vous avez une personne de plus de 65 ans dans votre entourage, certains comportements doivent vous alerter : cette personne réduit ses activités y compris favorites, regarde moins la télévision ou s’en rapproche trop près, regarde devant elle en tournant la tête sur le côté, porte des vêtements tachés alors qu’elle était soignée, devient maladroite, ne reconnaît plus les personnes qu’elle croise. Ou encore, réagit à la lumière, soit en allumant partout, soit au contraire en tirant les rideaux.

Ces changements de comportements impliquent de consulter un ophtalmologiste, afin de déceler l’origine de ces symptômes. Bien souvent, ces modifications d’habitude font penser un début d’Alzheimer ou à une dépression. Ils peuvent être les symptômes d’un glaucome.

Le traitement du glaucome

Les examens ophtalmologiques

L’ophtalmologiste mesure la pression intraoculaire, par tonométrie (un tonomètre envoie un jet d’air sur la cornée, pour en mesurer la pression comme on appuie sur un ballon pour se rendre compte à quel point il est gonflé). Puis il examine la tête du nerf optique, en réalisant un fond de l’œil. Ensuite, il vérifie s’il s’agit d’un glaucome à angle ouvert ou fermé. Et bien sûr, évalue le champ visuel.

Glaucome, les traitements

Les différents traitements ont pour but de réduire la pression oculaire, afin de protéger le nerf optique pour freiner l’évolution de la maladie.

Les collyres bêtabloquants servent à réduire la production d’humeur aqueuse ou à favoriser son évacuation. Sous forme de gouttes, ils doivent être administrés, à vie, à heures régulières.

Glaucome : goutte dans l'oeil

L’opération du glaucome

Il est recouru au laser ou à la chirurgie, dès lors que les collyres ne suffisent plus. A la suite d’une telle intervention, l’administration de collyres restera pourtant nécessaire.

Pas seulement les seniors

Si 10% des personnes de plus de 70 ans seraient atteinte d’un glaucome, les seniors n’en n’ont pas l’exclusivité. Il arrive même d’en être atteint à la naissance.

Enfin, les personnes très myopes peuvent souffrir d’un glaucome dû à la dépigmentation de l’iris. Ces pigments se détachent de l’iris, pour venir boucher le trabéculum.

Mais que l’on soit myope ou non, et pas encore senior, l’œil est un organe fragile, qu’il ne faut pas négliger de faire contrôler avant dégâts irréversibles.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page