Coccinelle : pour tout savoir sur cet insecte souvent méconnu

Voici notre guide sur la coccinelle, un des insectes les plus amusants et aimés de la planète.


On dit qu’elles portent chance. Colorées, souvent rouges ou orange, elles inspirent la sympathie. D’ailleurs, ces insectes sont utilisés en agriculture biologique. Mais les coccinelles peuvent aussi s’avérer être de redoutables prédateurs, qui émettent des substances toxiques quand elles se sentent menacées.

coccinelle

Nous allons découvrir de nombreuses choses intéressantes sur la coccinelle, bien souvent méconnues du grand public.




Les caractéristiques des coccinelles

Les coccinelles sont des insectes appartenant à la grande famille des coléoptères. Ils sont caractérisés, pour la plupart d’entre-eux par une couleur vive, ce qui permet de tenir les prédateurs à l’écart.

La famille des coléoptères se distinguent des autres par une paire d’élytres (ailes dures et maculées) dont sont dotés ses insectes et qui leur protègent l’abdomen et la poitrine au repos.

Le corps, de forme hémisphérique ou ovoïdale, est composé d’une petite tête et d’antennes courtes et plaquées. L’appareil buccal est très sophistiqué. Comme tous les insectes, elles possèdent 6 pattes articulées.

Ce sont les pattes qui sont l’une des principales armes pour se défendre.



coccinelle
Les couleurs des coccinelles identifient différentes espèces et habitudes alimentaires. Le vigintiduduopunctata Thea, par exemple, ne se nourrit que de champignons.

Grâce à un système appelé hémorragie réflexe, les coccinelles dégagent une odeur répulsive. En plus de la mauvaise odeur, un liquide est également libéré, inoffensif pour l’homme, toxique pour les petits prédateurs tels que les lézards et les oiseaux. Si cela ne suffit pas, les coccinelles se défendent en repliant leurs pattes sous les élytres, se laissant ainsi tomber au sol, ce qui les rend impossible à attraper.

Il y a plus de 6 000 espèces de coccinelles dans le monde. Elles se nourrissent normalement de plantes et de champignons. Certaines sont aussi entomophages, c’est-à-dire qu’elles se régalent d’insectes. C’est cette espèce qui est utilisée en lutte biologique, car elle se nourrit souvent de pucerons, de cochenilles ou encore d’acariens.

Le cycle de vie des coccinelles

Les œufs sont pondus en petits groupes, parfois sur les corps de leurs proies. Ces amas d’œufs comprennent à la fois des œufs dits fertiles (qui se transformeront) mais également des spécimens non fertiles, qui servent à nourrir les larves, avec 4 stades de croissance.

Après la ponte, les femelles retournent chasser mais restent dans les environs.

coccinelle
Les oeufs de coccinelle sont allongés et se trouvent souvent en petits groupes. Si les femelles retournent à leur lieu de dépôt, elles peuvent les manger



Les larves sont aussi carnivores. Ces dernières ont un corps long, tacheté et parfois sombre. Celles-ci ne sont pas pourvues d’ailes.

C’est un vrai jeu de marionnettes. A ce stade, l’insecte prend une forme convexe, mais conserve son exosquelette, qui lui sert souvent de couche protectrice.

coccinelle
Les larves de coccinelles ont un corps allongé, parfois protubérant. La maculation est à peine mentionnée, et dans certains cas la livrée de base est sombre.

La larve s’immobilise pour devenir une nymphe. Elle choisit un lieu sûr, souvent le derrière d’une feuille et s’amorce alors un lent processus de transformation.

De cette métamorphose émergera l’adulte, imago en termes de biologistes, c’est-à-dire la coccinelle sous la forme la plus connue. Cet adulte pourra à son tour pondre des œufs. Et ainsi est le cycle de vie et de reproduction de ce petit insecte !

Coccinelle : curiosité

Les coccinelles sont des prédateurs habiles, essentiellement sous leur forme larvaire. Elles sont particulièrement gourmandes et très fécondes.

Les coccinelles sont des spécimens de prédateurs. Ils se nourrissent de pucerons, d’acariens et d’autres ravageurs végétaux. C’est pourquoi ils sont souvent utilisés dans la lutte biologique.

L’une des caractéristiques les plus curieuses des coccinelles est leur capacité à s’adapter aux conditions difficiles. Si nécessaire, ces insectes peuvent modifier leur régime alimentaire et devenir des consommateurs de sucre, de fruits, de pollen.

Nous vous conseillons d’autres articles autour de la Nature :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *