ActualitéfeaturedTransports

Voiture GPL ou au méthane : le comparatif pour bien choisir

Lorsque l’on souhaite acheter une voiture, le choix du modèle et de la couleur est assez simple. En revanche, le doute s’installe souvent en ce qui concerne le type d’alimentation énergétique à choisir. Mais pour ceux souhaitant une alimentation peu onéreuse et à l’impact environnemental faible, vous avez le choix entre deux alternatives : la voiture GPL et celle au méthane.

Dans cet article, découvrons les différentes caractéristiques de ces deux modèles afin de mieux choisir.

Pourquoi les voitures GPL et au méthane sont-elles de plus en plus prisées ? 

Ce n’est un secret pour personne : le coût des carburants « traditionnels » (essence et diesel) est cher, surtout pour les personnes utilisant la voiture tous les jours et pour celles effectuant régulièrement de longs trajets. Face à ces prix élevés, de plus en plus de personnes décident de se tourner vers des carburants dits alternatifs, beaucoup moins chers.

Les possibilités les plus vertes sont représentées par les voitures hybrides et électriques, mais à ce jour leur diffusion est plutôt lente. Aussi, malgré des coûts de charge vraiment bas et leur impact environnemental faible, ces véhicules ont encore des coûts d’achat très élevés. De plus, les points de charge manquent sur le territoire et l’autonomie des batteries est trop limitée : pas plus de 150 km avec une charge.

Enfin, le temps de rechargement est encore long : au moins 6-8 heures si vous utilisez votre prise de courant domestique et moins de 4 heures avec un chargeur rapide.

Pour cet article, nous avons donc choisi de présenter les voitures GPL et au méthane.

Voiture GPL ou au méthane : qu'est-ce qui vous convient le mieux ?
Voiture GPL ou au méthane : qu’est-ce qui vous convient le mieux ?

Voitures GPL ou au méthane : leurs caractéristiques propres et les économies qu’elles permettent

Voitures GPL ou au méthane : de quoi parle-t-on exactement ?

Le GPL (gaz de pétrole liquéfié) est un mélange d’hydrocarbures dérivés du pétrole, constitué principalement de gaz propane (sous forme liquide) et de butane. L’avantage d’une voiture GPL est principalement lié au faible coût de ce carburant (jusqu’à la moitié du coût de l’essence).

Le méthane (ou gaz naturel) est quant à lui l’un des gaz volatils les plus abondants dans la nature et qui peut être utilisé immédiatement comme combustible (il n’a pas besoin d’être raffiné). Il est contenu dans des bouteilles hautement sécurisées et placées dans le compartiment à bagages de la voiture. Parmi les atouts de ce véhicule, on retrouve bien sûr son prix : il permet d’économiser jusqu’à 65% d’essence et avec 15 euros, vous pouvez parcourir jusqu’à 400 km !



C’est donc le prix du GPL ou du méthane qui est le plus apprécié par les acheteurs. La raison ? Car ils permettent de réaliser des économies considérables par rapport aux carburants traditionnels : les coûts s’élèvent à environ 0.821 euro par litre pour le GPL et à environ 0,84 euro par litre pour le méthane. Notons cependant que le gaz de pétrole liquéfié est soumis aux fluctuations du prix du pétrole brut.

Pour illustrer ces économies réalisées, voici quelques exemples : parcourir 30 000 km/an avec une consommation moyenne de 8 km/l coûte 6 683 euros avec une voiture à essence. Avec une voiture diesel, ce coût d’élève à 5 426 euros, avec le méthane, il est de 2 471 euros et de 3 256 euros pour le GPL.

Le marché confirme également l’attrait des voitures GPL ou au gaz naturel : la vente de voitures fonctionnant avec ces carburants a augmenté ces dernières années.

Distributeur de gaz pour voiture
Distributeur de gaz pour voiture

Voiture GPL ou au méthane : les émissions

L’autre raison expliquant le succès de ces voitures est leur impact environnemental qui est plus faible.

En termes d’émissions de CO2, les véhicules fonctionnant au GPL enregistrent des valeurs 50% inférieures à celles fonctionnant à l’essence et les voitures au méthane émettent quant à elles 20 % de moins de CO2 que les véhicules « traditionnels ».

Voiture GPL ou au méthane : les avantages et inconvénients

Ce qui pèse lourdement sur le choix d’une voiture GPL ou au gaz naturel est l’aspect sécurité.

En effet, le GPL dont la densité est supérieure à celle de l’air ne se disperse pas dans l’air. Il crée cependant des « bulles » à risque d’incendie, car il s’agit d’un gaz hautement inflammable. Malgré cela, les voitures GPL peuvent se garer dans un parking souterrain et depuis 2001, tous ces véhicules sont dotés d’une soupape de sécurité.

En ce qui concerne la puissance du moteur, les voitures GPL ont des performances moins brillantes que le même modèle à essence (surtout à l’accélération) bien que les derniers modèles lancés sur le marché aient gagné en dynamisme. Le moteur au méthane est également plus efficace que le GPL bien qu’il coûte un peu plus cher.

Il est aussi important de noter qu’à la différence des voitures électriques, les points de charge pour le méthane et le GPL sont de plus en plus présents sur le territoire et pour compenser le risque de ne pas trouver un point proche quand on est « à sec », les nouvelles technologies GPS permettent de suivre facilement les réseaux de distribution les plus proches.

Rappelons aussi que l’autre avantage du méthane est qu’il est moins cher à transporter que d’autres combustibles : un réseau de gazoducs transporte le gaz naturel partout sans devoir utiliser des camions-citernes comme c’est le cas pour le GPL, l’essence et le diesel. Cela signifie moins de trafic, moins d’émissions et moins de risques d’accidents de la route. De plus, les pipelines sont situés sous terre ; leur impact esthétique sur le paysage est donc faible.

L'achat d'une voiture au GPL permet d'économiser beaucoup d'argent, surtout pour ceux qui font souvent de longs trajets
L’achat d’une voiture au GPL permet d’économiser de l’argent, surtout pour ceux effectuant souvent de longs trajets

Auto GPL ou méthane : et au niveau de l’entretien ?

Malgré ces avantages, ces véhicules ont des points négatifs à prendre en considération. Ces derniers concernent le réseau de distribution et les contrôles de sécurité qui doivent être effectués périodiquement : les réservoirs de carburant GPL, quelle que soit leur forme, doivent être remplacés tous les dix ans et cette opération doit être enregistrée dans les documents du véhicule après que le test ait été effectué.

Du côté des véhicules au méthane, ces derniers doivent aussi être contrôlés périodiquement et les bouteilles doivent quant à elles être homologuées au niveau national tous les cinq ans et au niveau international tous les quatre ans.

Le méthane n’est pas un gaz toxique et est moins inflammable que l’essence : il est d’ailleurs considéré comme l’hydrocarbure le plus sûr. Les cylindres sont stockés à une pression de 220 bars (qui diminuent au fur et à mesure que la voiture est utilisée). De plus, les voitures au gaz naturel doivent être soumises à des essais de choc et d’incendie comme toutes les voitures normales : les bouteilles sont testées pour résister à des pressions deux fois supérieures à celles du stockage de gaz (450 bars) qui étant plus léger que l’air (par opposition au GPL) se disperse rapidement.

Le méthane a également une température de détonation plus basse que l’essence ; cette dernière étant nécessaire pour une bonne lubrification du moteur. Il est donc obligatoire d’avoir une double alimentation en carburant et ce, quel que soit le type de véhicule : des petites voitures, aux mini-fourgonnettes en passant par les véhicules tout-terrain et les citycars. En général, on commence par l’essence et quand le moteur est chaud, on passe au méthane.

Avant de choisir entre les voitures au GPL ou au méthane, prenez en compte les différents critères mentionnés dans cet article. Faites aussi votre choix en fonction de vos finances, de votre kilométrage quotidien, de votre style de conduite et de l’utilisation qui sera faite du véhicule. Et n’oubliez pas de mettre l’impact environnemental de votre future voiture au premier plan.

Voiture GPL ou au méthane ?
Voiture GPL ou au méthane ? Faites le bon choix !

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer