Santé au naturel

L’hématome, souvent bénin, mais…

Tout savoir sur le fameux gros "bleu"

Vous vous êtes cogné ou vous êtes donné un coup de marteau : se faire un hématome est vraiment courant. Pas de quoi s’inquiéter, sauf justement en certains cas. Avec une vigilance particulière pour les personnes âgées.

L’hématome, souvent bénin, mais…

Qu’est-ce qu’un hématome ?

C’est un épanchement de sang sous la peau, qui s’agglomère et coagule à l’extérieur du vaisseau sanguin. Cette collection de sang saillante sous la peau forme une bosse. L’hématome est bleu foncé, puis vire au vert et au jaune avant de régresser, plus lentement qu’une ecchymose.

Hématome et ecchymose

L’ecchymose est ce que l’on appelle communément un « bleu ». L’ecchymose est un épanchement de sang diffus, peu ou pas gonflé, qui forme une tâche bleue violacée, qui vire au jaunâtre et verdâtre.

L’hématome est plus profond sous la peau que l’ecchymose. Il concerne des vaisseaux sanguins plus gros. La présence de sang est plus importante que pour une ecchymose.

Les causes de l’hématome

Chocs et traumatismes

Le pus souvent, hématomes et ecchymoses sont dus à un ou des chocs physiques. Mais si on se fait une ecchymose par un choc léger, l’hématome résulte d’un choc plus violent. Un seul choc ou bien des chocs modérés à répétition, comme par exemple aux pieds lors d’un long jogging.

Certaines pathologies

Certaines maladies fragilisent les vaisseaux sanguins et perturbent la coagulation. C’est le cas d’une anémie, mais aussi de l’hémophilie, de l’insuffisance hépatique ou encore de maladies infectieuses.

Certains médicaments

Certains traitements médicaux freinent aussi la coagulation, tels que les anticoagulants ou des corticoïdes pris sur le long terme.

Une injection médicale, par seringue, cathéter de perfusion peut aussi occasionner un hématome.

Hématome
Sous le genou

L’âge

Avec les années, les vaisseaux se fragilisent et la barrière qu’est la peau s’affine. Les personnes âgées sont volontiers sujettes aux hématomes. Elles perdent aussi plus facilement l’équilibre et se cognent. En même temps, elles ont une perte se sensations qui les expose aux hématomes.



Mais attention, des hématomes chez une personne âgée peuvent être le révélateur d’une maladie potentiellement sérieuse, voire de maltraitance.

Chez les femmes

Les femmes se font plus facilement des hématomes que les hommes, car leur peau est plus souple. Quant aux œstrogènes, ils exposent naturellement aux contusions. Les femmes ne sont donc pas plus douillettes que les hommes mais sont, par nature, plus exposées.

Le soleil

La surexposition au soleil n’est pas bonne pour la peau. Elle ne l’est pas non plus pour les vaisseaux. A force, les UV pénètrent les couchent profondes de la peau et fragilisent les vaisseaux. Une action sur le long terme.

Si vous arrêtez de vous surexposer au soleil, le mal peut être déjà fait au cours de précédentes années d’exposition.

Traitement contre l’hématome

Pour traiter un hématome banal, le bon réflexe est de lui appliquer immédiatement du froid, soit de l’eau froide, soit un linge froid (jamais de glace à même la peau, cela la brûle), puis de la pommade à l’arnica ou à l’héparine. Il est aussi efficace et sans danger de prendre de l’arnica par voie orale sous forme homéopathique (arnica 5 CH).

Le froid diminue l’afflux sanguin en réduisant le diamètre des vaisseaux sanguins. Moins de sang s’échappe ainsi par les vaisseaux endommagés. Sur un hématome, jamais de chaud, qui dilate les vaisseaux et le fait gonfler !

Hématome sous ongle : main avec marteau

Sous un ongle

Vous avez pris un coup de marteau sur un ongle ? Voilà qui ne fait pas du bien. La meilleure façon de le résorber est pourtant d’appuyer dessus pour le faire sortir de sous l’ongle, puis d’aseptiser la plaie. Si le coup a été violent, l’ongle blessé tombe au bout d’une quinzaine de jours, pour laisser la place à un tout neuf. Là, éviter de recommencer, rangez le marteau…

Comment faire pour résorber un hématome ?

Généralement, l’hématome régresse puis se résorbe spontanément en quelques jours à une semaine. Il change de couleur pour passer au jaune, signe que le sang en-dehors des vaisseaux est drainé et que ceux-ci sont reconstitués.

S’il ne se résorbe pas : l’hématome enkysté

Un hématome peut s’enkyster, des tissus se fibrosant autour, l’empêchant de s’évacuer. Il est alors ponctionné sous échographie musculaire.

Quand s’inquiéter pour un hématome ?

Attention à certaine parties du corps

œil au beurre noir

L’œil au beurre noir ou coquard est un hématome qui entoure l’œil. Spectaculaire, l’œil au beurre noir est bénin dans la majorité des cas, où la vision n’est pas touchée. Normalement, un à deux jours après avoir reçu le coup, le bas de paupière enfle, car le sang s’y écoule.

Mais l’œil étant un organe fragile, mieux vaut consulter et surtout ne pas s’automédiquer : l’œil au beurre noir étant un hématome sensible, la tentation est de la soulager, en prenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens telle que de l’aspirine. Or, en cas de saignement interne de l’œil, cela risque de l’aggraver. Au moindre doute, votre médecin sera votre meilleur conseil.

L’oreille en chou-fleur

C’est un peu le lot de certains sports de combat tels que le catch et la boxe, mais aussi le rugby : le cartilage du pavillon de l’oreille est très vascularisé. Un hématome à l’oreille ou othématome peut dégénérer en une privation de vascularisation de l’oreille externe, qui se nécrose. Il n’y a pas de perte d’audition, mais le pavillon de l’oreille détruit a cette forme de chou-fleur.

Hématome application d'arnica
Application d’arnica

La boîte crânienne : un hématome au cerveau ?

Aigu

Un hématome crânien aigu, généralement dû a un traumatisme, se développe rapidement, avec des symptômes qui vont des maux de tête violents aux troubles sévères de la vigilance, voire au coma. L’examen radiologique ou tomodensitométrie permet de diagnostiquer la nature et l’étendue de l’hématome, qui peut nécessiter une intervention chirurgicale afin de le drainer pour qu’il ne comprime pas le cerveau.

Il peut s’agir d’un hématome épidural, autrement-dit situé entre le crâne et la couche externe du tissu recouvrant le cerveau (les méninges), d’un hématome sous-dural, entre les couches externe et moyenne (ou arachnoïde) des méninges, ou encore un hématome intracérébral, c’est-à-dire à l’intérieur du cerveau. Bien des hématomes crâniens aigus ont pour cause un accident de la circulation routière.

Chronique

Chez les personnes âgées, le volume du cerveau a tendance à se réduire, tirant sur les veines qui font de petites hémorragies. Une fois l’hématome résorbé, le cerveau moins souple, ne reprend pas son volume initial. Cette béance est comblée par du liquide céphalorachidien (hygroma). Cet hygroma augmente de volume ou se remplit de sang du fait de nouvelles déchirures de petits vaisseaux, à l’origine de nouveaux hématomes.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page