Bien-être et santé

Fournitures scolaires toxiques : attention au matériel scolaire qui peut contenir des solvants, vernis, plastiques et métaux lourds

Découvrons quelles sont les fournitures scolaires fabriquées avec des produits toxiques

A chaque rentrée des classes, une longue liste de fournitures scolaires toxiques prescrite par les instituteurs attend les écoliers, à laquelle se soumettent volontiers les parents. Ces dernières sont loin d’être inoffensives et certaines peuvent être toxiques pour les élèves. Des alternatives vertes existent toutefois et sont conseillées.

Le matériel scolaire est loin d’être inoffensif et contient une part conséquente de solvants, métaux lourds et plastique particulièrement polluants. Papier, colle, règle, crayons, feutre et même sac à dos ou imperméable sont pointés du doigt.

Or, un enfant est encore plus sensible qu’un adulte aux substances toxiques qu’est le quatuor des solvants, vernis, plastiques et métaux lourds. Il y est pourtant exposé au quotidien car ces substances sont largement contenues dans les fournitures scolaires.

Un étude américaine sur les fournitures scolaires toxiques

L’ONG américaine CHEJ (Center for Health, Environment & Justice) a signalé une teneur en phtalates et métaux lourds largement supérieure à la moyenne dans certains articles tels que les cahiers à spirales, boîtes déjeuner et sac à bretelles où il culminait jusqu’à 69 fois la limite tolérable.

Ces fournitures contiennent également certains solvants tels que le formaldéhyde cancérigène et qui détériore la couche d’ozone. Au contact de ces substances, maux de tête, allergies et certaines maladies à long terme peuvent être contractées.

Quand on sait pertinemment que les enfants mâchouillent, tripotent et inhalent ces produits, il y a de quoi être inquiet. Pourtant, des solutions vertes existent mais peinent à concurrencer un marché agressif reposant sur le marketing.

Fournitures scolaires toxiques

Quel labels à privilégier

Une étude récente a établit une liste de fournitures à privilégier selon son type. Deux labels faciles à repérer sont inscrites sur certaines fournitures disponibles en magasins spécialisés ou sur le net.

  • éco label Européen
  • NF Environnement

Le bio déjà présent dans certaines cantines s’invite en classe et préserve nos enfants.

Les solvants : le danger des fournitures scolaires

La trousse reste le haut-lieu de ces substances, que l’enfant porte à la bouche ou bien inhale. En particulier les solvants.



Qu’ils soient volatils comme l’acétone et le formaldéhyde (plus connu sous le nom de formol) ou des colles les plus répandues, ou bien organiques comme ceux des correcteurs (les effaceurs liquides détiennent la triste palme des fournitures scolaires toxiques), de la plupart des encres hormis le bleu, des surligneurs qui contiennent également des métaux lourds et des plastiques chlorés.

Pour les colles contenant liant, additifs divers et solvant, les colles lavables dépourvues de solvant sont préférables.

Les feutres, quand à eux, sont lavables, les crayons de couleur en cèdre, les surligneurs à base d’eau et certaines trousses existent en fibre végétale.

Fournitures scolaires toxiques

La plastique : PVC et polypropylène sont un vrai danger

L’autre « grand matériau » des fournitures scolaires est le plastique.

Au premier chef le PVC (polychlorure de vinyle) et le polypropylène, souple ou rigide. Ils sont nuisibles à la santé et ils sont partout : étuis à crayons, gommes aromatisées que l’enfant à envie de renifler, double décimètres.

Vernis et métaux lourds dans fournitures scolaires

Ajoutons le vernis synthétique des crayons de couleur, le chlore de la page blanche à carreaux, et la présence de métaux lourds dans la quasi-totalité des stylos feutre (cadmium, cobalt, zinc, chrome), à commencer par les markers, à bannir des trousses des tout petits.

Les risques de l’exposition aux fournitures scolaires toxiques

Plus l’exposition est précoce, et plus les risques sont décuplés. Si ces concentrations restent peu importantes, ces produits s’adressent aux enfants dont la peau, les poumons, le foie et les reins sont d’autant exposés qu’ils s’appliquent à bien travailler !

Mieux vaut le principe de précaution, à l’initiative des parents : si l’attention des établissements scolaires redouble quant à la facture et au poids du cartable, la santé et l’environnement ne font malheureusement pas encore partie de la liste de la rentrée scolaire.

Découvrez plus articles sur l’école écolo :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer