Bien-être et santéfeatured

L’insolation ou coup de chaleur

Épisode de canicule, confinement dans une voiture fermée en pleine chaleur sur un parking, exposition prolongée à l’heure où les rayons du soleil dardent, une insolation n’est jamais à prendre à la légère : elle est un cas d’urgence, qui peut mettre en jeu la vie de la personne.

Insolation : définition

Du latin « insolatio » qui signifie « exposer au soleil », l’insolation est un coup de chaleur provoqué par une trop longue exposition au soleil. L’organisme n’est plus à même de réguler sa température interne pour la maintenir à 37 degrés Celsius : si bien que celle-ci peut atteindre voire dépasser les 40 degrés.

Tout le monde peut être victime d’une insolation, mais les bébés et les personnes âgées sont les plus exposés à cette hyperthermie : les uns et les autres ont un système nerveux central qui se régénère plus difficilement. Et si les bébés se déshydratent plus vite, les personnes âgées ont moins la sensation de chaleur et de soif.

Autre profil à risque, le sportif peu entraîné à la compétition, et qui ne s’hydrate pas assez ou porte des vêtements peu propices à évacuer la chaleur. Il peut souffrir d’« hyperthermie maligne d’effort ».

Insolation : un coup de chaleur à ne pas prendre à la légère !
Insolation : un coup de chaleur à ne pas prendre à la légère !

Autres personnes également plus sensibles au soleil, les cardiaques, celles souffrant de la maladie de Parkinson ou ayant du diabète incontrôlé.

Quant à l’alcool et la prise de certains médicaments (vasoconstricteurs, antihistaminiques, diurétiques, antidépresseurs), ils augmentent fortement le risque d’insolation.

Attention, en dépit de leur étymologie commune, il ne faut pas confondre l’insolation avec le coup de soleil, celui-ci étant une brûlure plus ou moins profonde de la peau, également par les rayons du soleil.

Insolation : quels symptômes ?

Lors de l’insolation, les ultraviolets du soleil traversent la boîte crânienne pour atteindre le cerveau. Et le corps ne parvient plus à transpirer pour réguler la température corporelle, si bien que la peau est sèche et chaude.

Insolation et fièvre

Les premiers symptômes d’une insolation sont l’élévation de la température corporelle avec une sensation de fièvre ou de chaleur du visage, et l’asséchement de la peau. Souvent, la personne qui souffre d’une insolation ressent aussi maux de tête et raideur de la nuque. Et ses muqueuses et sa langue sont sèches.



Insolation : vomissement ou diarrhée

Autres symptômes significatifs, des troubles digestifs (nausées, vomissements et diarrhée), une respiration saccadée car le rythme cardiaque est élevé, des bourdonnements d’oreille, des crampes, des étourdissements, voire un évanouissement. A l’extrême, la personne qui souffre d’une insolation peut tomber dans le coma.

Parmi les signes qui doivent absolument vous alerter, si la personne tient des propos incohérents, est confuse ou agitée : c’est l’un des symptômes qui doivent vous faire prendre la direction des Urgences.

Insolation : quel traitement ?

La priorité est de faire baisser la température du corps : placer la personne à l’ombre, à la fraîcheur s’il y en a, dénudez-là, et rafraîchissez-là avec de l’eau. Si vous disposez d’une salle de bains, faites-lui le jet de la douche à température non glacée afin d’éviter un choc thermique, mais suffisamment fraîche pour faire baisser sa température corporelle.

A défaut de douche, mouillez-lui abondamment et de façon répétée le corps avec de l’eau, sans frottez la peau, ni l’essuyer : de toute façon, la chaleur corporelle la séchera par évaporation. La température du corps devrait progressivement revenir à la normale.

Insolation : ni doliprane(R), ni aspirine

Important, ne jamais donner de paracétamol ou d’aspirine à une personne souffrant d’une insolation : ils ne font ni baisser la fièvre, ni disparaître le mal de tête. En revanche, l’aspirine risque de provoquer un trouble de la circulation sanguine, et le paracétamol est susceptible d’agresser le foie, déjà mis à mal par la chaleur.

Insolation : un coup de chaleur à ne pas prendre à la légère !
Insolation : un coup de chaleur à ne pas prendre à la légère !

Attention au cas d’urgence

Si la personne a perdu connaissance, si elle est absente et ne réagit pas normalement, si elle a des convulsions, ou encore si ses yeux paraissent creux et sa langue et ses lèvres sèches, appelez le SAMU ou bien conduisez-là aux Urgences. De même, si les symptômes persistent ou s’aggravent.

Chez les seniors, sachez qu’une insolation peut conduire à l’infarctus du myocarde.

Comment la prévenir ?

Lors de grosses chaleurs, portez et faites porter des vêtements légers, évitez de sortir entre 11 heures et 17 heures, hydratez-vous très régulièrement (boire de l’eau souvent, prendre plusieurs douches par jour), faites un courant d’air si vous le pouvez.

Dehors, sortez avec un chapeau ou une casquette sur la tête, et avec des lunettes de soleil avec une protection UV élevée.

Et modifiez quelque peu vos habitudes : abstenez-vous de voire de l’alcool, mais aussi les boissons à haute teneur en caféine (Coca Cola, thé, etc, qui de surcroît sont diurétiques). Et remettez à plus tard, la pratique de certains sports, tels que le tennis. Privilégiez la piscine.

Attention, mer ou piscine, la tête dans l’eau favorise l’insolation : mouillez-vous souvent les cheveux et portez un couvre-chef.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous informe de ces autres sujets :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer