Jardin et potager

Japon : le hanami et la floraison des cerisiers

Le sens des Japonais pour les sakura en fleurs

Au début de chaque printemps, on peut assister à la spectaculaire floraison des cerisiers à travers tout le Japon. C’est l’occasion pour les Nippons de s’adonner à une vieille tradition populaire, le hanami, c’est à dire la contemplation des cerisiers en fleur, un moment éphémère qui dure seulement quelques semaines, et qui avance du sud vers le nord.

La fête de l’hanami au Japon

Le term hanami désigne un festival japonais en plein air sous les cerisiers qui dure une à deux semaines. De la mi-janvier au début du mois de mai, les arbres de cerisier (les sakura) fleurissent dans tout le Japon, mais c’est en avril que ce magnifique événement commence à s’épanouir.

Pourquoi fête-t-on les sakura ?

Selon les Japonais les fleurs du cerisier sont la métaphore de la vie : belle et courte comme la fleuraison d’un Sakura.

On assiste alors à une multitude de rassemblement à travers tout le pays, pique-niques et chants sous les cerisiers en fleur (en japonais les fleurs de cerisier s’appellent sakura).

hanami cerisiers en fleurs le long d'un fleuve, la nuit, couleur rose

En automne, le koyo est un autre temps fort au Japon. C’est le temps où l’on s’abandonne à l’observation du changement de couleur des feuilles.

Histoire de l’hanami

C’est un événement qui se répète depuis plusieurs siècles. On dit que cette coutume trouve son origine pendant la période Nara (710-794), lorsque la dynastie chinoise Tang a influencé le Japon de différentes manières, apportant de nombreuses traditions et coutumes au Soleil Levant.

L’une de ces traditions consistait à apprécier la beauté des fleurs au printemps. Bien que les fleurs initialement célébrées étaient les fleurs de prunier (ume), les cerisiers sont rapidement devenus les fleurs de choix pour cette occasion car leur beauté attirait l’attention des japonais. Ainsi, à l’époque Heian, elles sont devenues les plus célébrées pendant le printemps.

C’est l’empereur Saga qui a commencé à organiser des fêtes et des danses sous les cerisiers plantés dans le jardin du Palais de la cour impériale à Kyoto.

À cette époque, le hanami était un événement réservé aux personnes de haute lignée, aux nobles, aux samouraïs qui fréquentaient la cour et aux poètes qui écrivaient des vers louant le charme et l’émerveillement d’une telle beauté.



Puis, avec l’arrivée de la période Edo, le festival s’est ouvert à tous, qui ont pu le célébrer en buvant du saké et en mangeant sous une pluie de pétales roses.

Le Hanami est un festival dédié à la célébration de la beauté de la nature, mais pas seulement : la floraison des cerisiers correspondait à la période de la récolte du riz.

hanami : pique nique sous les cerisiers en fleurs

Dans les temps anciens, les gens utilisaient les cerisiers pour prédire la qualité de la récolte de l’année et, croyant que les esprits (kami) résidaient dans ces belles plantes, ils apportaient des offrandes de toutes sortes aux pieds du cerisier et priaient les divinités de leur accorder la bonne fortune.

Comment s’appelle la floraison des cerisiers au Japon ?

Aujourd’hui, les Japonais perpétuent la tradition de l’hanami, la floraison des cerisiers, notamment parce que cette période coïncide avec le début de l’année scolaire japonaise.

Les gens, en particulier les jeunes, aiment se rassembler autour de grands arbres fleuris et organiser des fêtes, des petits banquets ou des pique-niques en plein air.

Ils aiment faire de longues promenades dans les parcs dans le seul but de se détendre et de se consacrer à la méditation complète et à la contemplation non seulement de la nature mais aussi d’eux-mêmes au nom du bien-être et du renouvellement de l’esprit.

Les promenades se poursuivent jusqu’à tard dans la soirée où, grâce à la complicité du clair de lune et des lanternes en papier (chochins) allumées, l’événement devient un véritable spectacle dont l’ambiance ne peut que profiter aux jeunes couples d’amoureux.

hanami : lanternes en papier accrochées en les arbres en fleurs

Quand arrive le Hanami ? La date

Cet événement est si important pour ce pays que les premiers bourgeons sont prédits par l’Agence météorologique japonaise.

En étudiant le climat et l’apparition des premiers bourgeons, l’agence est en mesure de déterminer la date exacte de la floraison.

Selon la Japan Meteorological Corporation, en 2022 la date à laquelle les premières fleurs apparaîtront sur les cerisiers de Tokyo est prévue pour le 23 mars 2022, tandis qu’il faudra attendre le 1er avril 2022 pour une floraison complète.

Hanami : traduction

Le mot hanami (en Japonais はなみ) signifie ‘contempler les fleurs‘ (le mot hana veut dire ‘fleurs’ et mi veut dire ‘voir’).

hanami : pont en bois noueux sur fond de cerisiers roses en fleurs

Il s’agit en fait de l’événement traditionnel japonais consistant à célébrer et à apprécier la beauté des fleurs, en particulier les cerisiers en fleurs, en les regardant s’épanouir lors des belles journées de printemps.

Le mot Yozakura (よざくら qui veut dire ‘sakura du soir’) désigne un pique-nique au parc sous les cerisiers en fleurs.

Comment dire fleur de cerisier en japonais ?

Les cerisiers en japonais sont appelés sakura et il n’est pas exagéré de dire qu’ils sont une obsession nationale.

C’est qui Hanami Jujutsu ?

L’existence d’une célèbre série appelée ‘Jujutsu Kaisen’ tirée d’un manga/animé japonais peut créer des malentendus.

En effet, Hanami est un personnage de cette série. Il apparaît comme un esprit de grande stature et de couleur blanche, à l’exception des lignes noires qui lui traversent son corps. Il a une tête en forme de casque et des branches dépassant de ce qui devraient être ses yeux. Un bras est entièrement noir mais avec des doigts blancs, tandis que certains doigts du second bras sont noirs. Il a également des marques sur le visage et une fleur sur l’épaule gauche.

Il essaie de protéger la planète et déteste donc les humains qui, selon lui, n’en prennent pas assez soin et qui, en fait, ne font que la ruiner.

Grâce à sa force, ce héros est capable d’utiliser sa force innée encore et encore sans jamais se fatiguer ou avoir besoin de se reposer.

Curiosités sur le hanami

Un proverbe très répandu lié aux fleurs et à cette fête est ‘hana yori dango‘ (que vous connaissez peut être grâce au manga de Yoko Kamio).

hanami : rituel du thé sous les cerisiers en fleurs

La traduction littérale de ce proverbe est ‘mieux vaut des boulettes de viande que des fleurs‘, où l’on entend par boulettes de viande qui s’appellent ‘dango’, qui sont des sucreries typiquement japonaises.

Le proverbe est utilisé pour dire qu’il vaut mieux prendre soin des choses pratiques et utiles (dango) plutôt que de l’apparence et de l’esthétique uniquement.

Cependant, depuis l’existence du manga/animé Hana Yori Dango, ce dicton est également joliment traduit par ‘mieux vaut les garçons que les fleurs’ en référence aux quatre protagonistes de l’œuvre.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page