Animauxfeatured

Remèdes naturels contre les termites : désinfestation naturelle

Parquet, poutre, plinthes, chambranles meubles, mais aussi tissu et papier, les termites vous les réduisent en poussière. En toute discrétion. Comment prévenir l’envahissement et s’en débarrasser au naturel ?

La vie des termites

Termites et bois

Il existe deux mille espèces différentes de termites. Au passage, on dit « un » termite. Surtout, six espèces sévissent en France, toutes dévoreuses du bois. La septième est la méditerranéenne, un peu l’exception à la règle, car elle vit exclusivement en milieu naturel et se reproduit peu.

Egalement appelées fourmis blanches en raison de leur petite taille – cinq à huit millimètres de long pour un millimètre de large – et de leur couleur, les termites vivent dans le sol et se nourrissent de bois. Chez vous aussi, elles vivent cachées et sont diaboliquement xylophages.

Pour proliférer, le termite a besoin de trois conditions : l’obscurité – il est lucifuge –, l’humidité et une douce chaleur. Si le chauffage des habitations réduit la problématique de l’humidité, il pose en même temps celui de la douce quiétude prisée des termites.

Pas tout à fait un ermite

Les termites sont de grands sociaux : ils vivent en colonies prolifiques organisées en castes. La caste la plus nombreuse est celle des ouvriers : équipés de grands mandibules, ce sont eux qui grignotent vos meubles et parquets. Reconnaissables à leur grosse tête, la caste peu nombreuse des soldats défend la colonie contre les fourmis. Ils ne mangent pas directement votre bois : ils sont nourris au bouche à bouche pas les ouvriers.

La reproduction (notamment) par essaimage

Les nymphes sont vouées à la reproduction : ce sont les termites les plus gros de la colonie. En avril-mai, ils s’envolent pour essaimer. En moyenne, un termite pond 24 œufs, ce qui est donc peu au regard de la dizaine de millions d’œufs pondus par un termite africain. Petite consolation ! Et petit indice : une fois l’essaimage terminé, ces termites perdent leurs ailes.

Attention, les œufs de termite se disséminent aussi par le transport de matériaux de démolition (bois, gravats, terre). Et par l’acquisition d’un meuble d’occasion. En un mot, par l’activité humaine.

L’aspect de ces œufs ? Comme du caviar en plus petit, blanc transparent et en forme d’œuf de poule.

Comment s'en débarrasser naturellement ?
Comment s’en débarrasser naturellement ?

Comment savoir si on a des termines chez soi ?

En se méfiant ! Le termite se nourrit ce cellulose, le matériau des cellules végétales. Si bien que si vous habitez dans une maison tout ou partie en bois, avec armoires normandes emplies de linge, le tout situé dans une région humide, vous connaissez les indices.



Quand vous le tapotez, le bois dévoré par les termites sonne creux : les termites le mangent de l’intérieur, en laissant une fine couche. Votre meuble fait un bruit de papier. Et puis votre doigt ou votre aspirateur passe au travers de la plinthe : normal aussi, les termites en ont dévoré la structure.

Autre indice, vos portes ou fenêtres ferment mal : les excréments ou « boue » de termites sont de petites éponges à humidité, qui en gênent la fermeture. Des fissures dans les chambranles peuvent aussi indiquer la présence de termites.

Les termites, ce qu’ils n’aiment pas

Les termites ont horreur de la lumière, de la trop forte chaleur mais aussi du froid. Et bien sûr, de l’essence de térébenthine et de la lavande.

Les termites n’aiment pas l’absence de bois : évitez d’en stocker dans votre cave ou même au jardin.

Les termites, comment s’en débarrasser naturellement ?

La lumière et absence d’humidité : isolez votre sous-sol et évitez les infiltrations, aérez bien votre maison pour en chasser l’humidité intérieure.

Faites aussi sécher vos meubles au soleil : en les disposant à l’intérieur là où le soleil pénètre, ou bien en les sortant au jardin pour les faire bien sécher.

Le classique piège à carton

Le piège à carton est une astuce passagère : puisque les termites aiment tant la cellulose, tendez-leur un piège. Empilez trois à quatre morceaux de cartons que vous aurez pris le soin d’humidifier, et placez-les contre le meuble susceptible d’être grignoté : ils vont tomber dans le piège. Jetez ensuite le carton au feu, et bon débarras. Attention, si vous êtes envahi, cela ne suffira pas.

Bouchez les trous de vos charpentes à la cire naturelle pour les empêcher d’entrer dans les bois, enduisez les d’essence de térébenthine dont ils ont horreur. Et une fois le bois séché, passez une couche d’huile de lavande, formidable insecticide.

Enfin, ces insectes détestent le froid : sauf que placer ses meubles au congélateur est un peu compliqué. Mais c’est leur mort garantie.

Les termites, quid de l’acide borique ?

Ces insectes n’aiment pas le borax. Attention, l’organisme humain non plus. Si vous voulez vraiment y recourir, protégez-vous les mains et le visage. A déconseiller si vous avez des enfants en bas-âge.

Les termites de jardin, vive les nématodes

Si vous en avez dans votre jardin, il y a des vers pour s’en défaire : les nématodes sont des petits vers, qui sont les parasites naturels des nuisibles naturels de votre jardin. Ils s’immiscent dans les larves de termites et les anéantissent en moins de quarante-huit heures. Pour ce faire, dispersez les nématodes – on peut en acheter sur internet – dans la zone infestée. Les nématodes feront le boulot.

Comment s'en débarrasser naturellement ?
Comment s’en débarrasser naturellement ?

Les termites, la réglementation

En France, la présence de termites dans un immeuble doit faire l’objet d’une déclaration (loi n° 99-471 du 08 juin 1999). La désinfestation incombe aux communes. Si le bien immobilier est situé dans « un secteur contaminé ou susceptible de l’être », le vendeur doit fournir un état parasitaire du bien.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous propose d’autres astuces et conseils :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer