Bien-être et santé

Le rafting, le plein d’adrénaline

Cela fait un peu cliché : mais le rafting est, à juste titre, synonyme d’évasion est d’adrénaline. Quant à la carte postale, c’est aussi le seul moyen de voir parmi les plus beaux sites naturels au monde.

Origines et description du rafting

Ses origines

Activité sportive ou de loisir, le rafting consiste à naviguer sur des portions de rivières comportant des « eaux vives », avec un radeau pneumatique insubmersible, ou rafting. Il se pratique soit en équipe à la pagaie (six à dix personnes), soit en solo à l’aviron.

Notez, ce n’est pas parce qu’en anglais, raft signifie radeau, que le rafting a été imaginé par Eugène Delacroix. Laissez le Radeau de la Méduse à sa place au Musée du Louvre : néanmoins, les premiers canots pneumatiques de sauvetage lui sont contemporains.

D’abord à vocation militaire, le canot pneumatique reste, dans l’imaginaire hexagonal, le Zodiac, même si cette marque déposée n’est toujours pas un nom commun. L’essentiel : un bateau gonflable, qui résiste aux chocs contre les obstacles, à l’arrière identique à l’avant, et à fond plat. Vous voici à peu près équipé !

Le mythique Grand Canyon pour berceau

Quant à la pratique de sport et loisir, elle a été émergé aux États-Unis : dans le Grand Canyon, le plus grand parc naturel de l’Ouest américain. Juste époustouflant : après les écureuils et wapitis de la marche jusqu’au point de départ de Pipe creek, c’est parti pour le Granite Rapid. Frissons et paquets d’eau garantis.

Rafting, un sport idéal pour découvrir la nature autrement
Rafting, un sport idéal pour découvrir la nature autrement

En France, le rafting est arrivé dans les années 1980, non plus avec la marque Zodiac mais Aquadesign (publicité gratuite) sur l’Ubaye, rivière torrentielle des Alpes de Haute-Provence, et sur l’affluent du Rhône qu’est l’Isère.

L’Hexagone, un spot de rafting à lui tout seul

Notez qu’avec le rafting, on révise sa géographie : l’Ubaye est un affluent de la Durance, et donc un sous-affluent du Rhône. La différence entre un fleuve et une rivière ? Un fleuve se jette toujours dans la mer.

C’est vous, qui vous jetez dans la rivière. Enfin presque. En tous les cas, avec ses 10 000 kilomètres de rivière, la France est, à elle toute seule, un spot de rafting. Avec un carré magique : la Provence, la Savoie et la Haute Savoie.

En Provence, les Gorges du Verdon sont cette eau turquoise qui coule entre des falaises. C’est la preuve par le décor, que le rafting est la seule façon de voir certains paysages. Adrénaline surtout au printemps, où le niveau de l’eau y est le plus haut.



Les Gorges du Verdon se jettent dans la Durance. La rivière la plus importante de Provence est le robinet d’eau potable de Marseille. C’est aussi un réseau de rafting (300 kms) version plus cool et famille. Avec tout de même pas la célèbre Vague du Rabioux, à la hauteur de Châteauroux-les-Alpes.

La Savoie est plus spécial expérimentés : le Doron de Bozel au pied du Mont-Blanc est un superbe parcours jalonné de rapides, « La Piscine », « Le Vélodrome ». Demandez-vous pourquoi ils portent ces noms : la réponse est génialement in situ. Sinon, toujours en Savoie, la Haute-Isère depuis Bourg-Saint Maurice vous fera passer les rapides d’Aime. Fun aussi.

En Haute-Savoie, vous avez le choix entre le Giffre, la Dranse, le Fier et l’Isère. De Tines à Samoëns, le Giffre est un torrent d’une dizaine de kilomètres, qui alterne rapides et passages plus calme. Vraiment super. Quant à la Dranse, elle est le confluent de trois autres rivières alimentées par la fonte des neiges, le tout au cœur d’une réserve naturelle.

Et la topographie de l’Hexagone est bien faite : avec l’Allier ou encore les Gorges du Tarn.

D’autres lieux exceptionnels dans le monde

Colorado River ou les Victoria Falls, le grand jeu

C’est la Mecque du rafting. Là, vous êtes au centre du rafting, dans le bicolore du bleu des rapides et de l’orange du décor. Sans compter les balades à pieds qui vous attendent autour.

Si vous êtes un pro, les Victoria Falls sont pour vous : les chutes les plus spectaculaires du monde sont le point de départ du Zambezi, rivière de 24 kilomètres entre le Zimbabwe et la Zambie, jalonnée de 23 rapides. Faites le calcul, lui aussi est rapide.

Au Canada, le décor vous attend aussi : la rivière Magpie au milieu d’une dense forêt de pins transporte ailleurs. Et plus vous avancez sur la rivière, plus ça tangue : jusqu’aux Magpie Falls. Oulala !

Rafting, un sport idéal pour découvrir la nature autrement
Rafting, un sport idéal pour découvrir la nature autrement

Retour en Europe

Dans les Alpes italiennes, l’affluent de l’Adige qu’est la Noce (en Val di Sole, la vallée du soleil) est un des plus longs parcours de raftings européens, avec 28 kilomètres de terrain de jeu alimentés par la fonte des glaciers. Le tout au milieu des cimes enneigées.

Mais prenez bien l’atlas : la Croatie, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche ont également une nature bien faite. Tout un monde à découvrir.

Bienfaits et limites du rafting

Le rafting, c’est l’assurance de faire le plein de sensations fortes, tant qu’à faire à plusieurs : trouille et parties de rigolades, en se concentrant tout de même sur le sens de l’équilibre. Le guide-moniteur sait ce qu’il fait.

Au fait, savez-vous nager ?

Insubmersible et très stable, le raft peut pourtant se retourner : vous portez un gilet de sauvetage, mais vous devez savoir nager : hormis de graves problèmes de santé, c’est l’unique condition requise.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande ces autres articles :

  • La voile, un sport qui glisse
  • Toutes nos astuces contre le mal de mer
  • L’aviron, des bienfaits à la pelle
  • Le surf : été comme hiver
  • Bowling entre sport et loisir

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer