La bronchiolite : chez le nourrisson ou chez l’adulte, rien à voir

By Pascale

Tout savoir sur la bronchiolite

Généralement bénigne chez le petit enfant, la bronchiolite est souvent un symptôme grave chez l’adulte.

La bronchiolite chez le petit enfant, une affection fréquente due à un virus

Votre bébé est enrhumé, tousse, a de la fièvre et a du mal à respirer : gênée par les sécrétions, sa respiration est sifflante et les muscles de ses côtes et de son cou se creusent. Il a une bronchiolite, une infection des bronchioles, les bronches les plus fines.

Fréquente et souvent bénigne chez le petit enfant de six mois à deux ans, cette maladie est à prendre rapidement au sérieux chez le nourrisson qui ne dispose pas encore de défenses immunitaires contre ce type d’infection.

Très contagieuse, la bronchiolite est due à un virus, dont le plus répandu est le syncitial. Des épidémies qui se développent tout particulièrement d’octobre à avril, avec une transmission par les glaires, en toussant, en se mouchant ou bien par le contact des mains.

Comment éviter que la bronchiolite ne dégénère ?

Les antibiotiques sont inefficaces contre les virus. Veillez à faire baisser la température de votre enfant, par exemple avec du paracétamol, et à lui faciliter la respiration : s’il est assez grand pour se moucher, incitez-le à la faire. Sinon, les sérums physiologiques permettent de lui dégager les narines. Par ailleurs, un air trop sec irrite les muqueuses : humidifiez sa chambre de façon à obtenir un taux d’humidité de 40%, mais pas au-delà.

Tout savoir sur la bronchiolite
Tout savoir sur la bronchiolite

Évidemment, si votre bébé ou petit enfant a du mal à respirer, si la fièvre est trop élevée ou dure plus de trois jours, consultez un pédiatre. Dans tous les cas, une bronchiolite dure une semaine, voire un peu plus. Gardez-le chez vous pour qu’il guérisse sans se fatiguer en supplément inutilement, et aussi pour éviter de contaminer les autres enfants à la crèche.

Votre enfant s’est débarrassé de sa bronchiolite ? Tant mieux, elle n’a pas dégénéré en rhinopharyngite, ce qui est parfois le cas : d’où l’importance des mesures d’hygiène à prendre pour sa guérison.

Il risque d’en avoir une autre ? Oui, cette maladie est très fréquente chez l’enfant de moins de deux ans.

Pour le protéger en période d’épidémie, lavez-vous les mains avant de toucher votre bébé, empêchez que d’autres personnes de l’embrasser sur le visage, nettoyer encore plus fréquemment ses jouets, veillez à ce que ses tétines n’aillent pas dans d’autres bouches. Et nettoyez-lui les narines.

Évitez autant que possible, les endroits qui sont des bouillons de culture, tels que les transports en commun.

La bronchiolite chez l’adulte, une maladie chronique

Alors que chez l’enfant, c’est une affection virale, chez l’adulte, la bronchiolite est chronique. Et liée à une pathologie ou bien à un contexte médical.

Ainsi de la bronchiolite liée à la polyarthrite rhumatoïde : cette maladie inflammatoire qui évolue par poussées, affecte non seulement l’ensemble des articulations, mais également les bronchioles. Une inflammation des bronchioles qui fait alors partie de la maladie, avec le risque d’invalidation de la capacité respiratoire.

Par ailleurs, les bronchiolites de l’adulte peuvent affecter une personne ayant eu une transplantation pulmonaire ou bien une greffe de moelle osseuse.

Cette maladie touche aussi les adultes
Cette maladie touche aussi les adultes

La bronchiolite oblitérante, une fibrose

La bronchiolite oblitérante est due à la détérioration de la paroi des bronchioles, qui laisse alors place à un tissu fibreux invasif. De plus en plus contraintes, les bronchioles rétrécissent et leur rôle ventilatoire se réduit de plus en plus.

Celle-ci affecte généralement l’adulte, lors du rejet d’une greffe pulmonaire, d’une greffe de moelle osseuse, ou encore chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.

Si la bronchiolite de l’enfant peut donc très bien se soigner par des gestes de bons sens, celle de l’adulte est, sans commune mesure, de l’ordre du traitement médical très encadré.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille ces autres articles sur la santé :

Laisser un commentaire