Bien-être et santé

Les rhumatismes, le premier handicap au monde

Un français sur trois en souffre : or, les seniors n’ont pas du tout l’exclusivité des rhumatismes, qui vont de la tendinite à l’inflammation chronique invalidante.

Qu’est-ce que les rhumatismes ?

Le terme générique de rhumatisme désigne une affection de l’appareil locomoteur, soit les os, les articulations, les tendons, les muscles. Le corps humain compte deux cents os et une centaine d’articulations.

Les rhumatismes recouvrent ainsi plus d’une centaine d’affections, que la médecine classe en trois grandes catégories : les rhumatismes inflammatoires, les rhumatismes dégénératifs, et les rhumatismes abarticulaires.

Tout savoir sur les rhumatismes
Tout savoir sur les rhumatismes

Les rhumatismes inflammatoires, les « vrais »

Les rhumatismes inflammatoires ou « vrais » rhumatismes sont principalement la polyarthrite rhumatoïde et les spondylarthropathies : potentiellement invalidantes, elles affectent chacune environ 300 000 personnes en France, dont la majorité a moins de 50 ans et sont pour plus de la moitié des femmes. La spondylarthrite ankylosante affecte la colonne vertébrale et le bassin.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique auto-immune, dans laquelle les anticorps censés protéger l’organisme n’en reconnaissent plus les tissus, en l’occurrence les cartilages et les synoviales : ils en attaquent les cellules, tels des corps étrangers. Une maladie qui évolue par poussées, en provoquant de l’inflammation dans tout le corps et en affectant d’abord les articulations fines des mains et des pieds.

L’arthrose, le plus fréquent

L’arthrose est le rhumatisme le plus répandu. D’origine mécanique, cette usure des cartilages est souvent liée à l’âge, mais peut aussi être la conséquence du sport de haut niveau, de certains métiers, ou encore de l’obésité. Elle peut aussi être d’origine génétique. Elle touche en priorité les grosses articulations que sont le genou et la hanche.

Quant aux rhumatismes abarticulaires, ils ne touchent pas les articulations : ce sont les tendinites, le syndrome du canal carpien (une atteinte qui concerne notamment les sujets diabétiques) et la fibromyalgie, pathologie désormais reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé et qui se traduit par des douleurs musculaires et un épuisement physique et psychologique.

Causes inflammatoires et mécaniques, génétiques, mais pas seulement

Dans le cas de l’arthrose, une prédisposition génétique peut se cumuler avec l’usure mécanique. Dans celui de la spondylarthrite ankylosante, le gène HLA B27 est en cause. De même, dans le cas de la polyarthrite psoriasique, l’origine est génétique.

En revanche, cela n’est pas automatiquement le cas dans celui de la polyarthrite rhumatoïde. Celle-ci fait partie des maladies auto-immunes, celles-ci en très forte hausse. Parmi les agents potentiellement déclencheurs, un agent infectieux réactivé, ou bien contracté et que favorise une grande perméabilité de l’intestin.



Tout savoir sur les rhumatismes
Tout savoir sur les rhumatismes

Mais, sans abuser des explications psychologiques, certains sujets atteints présentent un profil à ne pas négliger : la sensation de porter quelque chose de trop lourd, qui les conduit à nier leur propre existence. Une pathologie très liée à un état de mal-être.

Soigner naturellement les rhumatismes ?

Le mode de vie est important

Il y a presque autant de formes de rhumatismes qu’os et articulations dans le corps humain. Si l’usure est naturelle, le mode de vie a sa part : le tabac est l’un des principaux facteurs aggravants des rhumatismes inflammatoires.

Par ailleurs, l’alimentation joue un rôle primordial : un régime hypotoxique et fait d’aliments qui renforcent l’imperméabilité de l’intestin (aliments crus ou peu cuits, très peu de laitages) dans la ces de la polyarthrite rhumatoïde.

En cas de rhumatisme mécanique, attention à sa position assise au travail, à la façon d’équilibrer les charges que l’on porte en faisant ses courses, au choix de sports doux, etc.

Le cassis et la reine des prés

Le cassis (ses feuilles et ses bourgeons) sont de puissants anti-inflammatoires et analgésiques. Le cassis est tout particulièrement efficace dans les cas de rhumatismes dégénératifs.

Par ailleurs, la reine des prés est une plante qui contient de la salicylate, soit la même molécule que l’aspirine. Cet anti-inflammatoire et antalgique contient des tanins qui, contrairement à l’aspirine, protègent la muqueuse gastrique.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande de consulter ces autres articles autour de la santé :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer