Actualitéfeatured

Shamengo : 1000 pionniers qui changent le monde

Shamengo n’est pas un site Internet comme les autres. Lancé en octobre 2011 par Catherine Berthillier, il propose à travers une collection de portraits vidéo de découvrir des initiatives citoyennes sur l’économie positive les plus innovantes, insolites et emblématiques aux quatre coins du monde.

La mission de Shamengo est de contribuer à rendre le monde meilleur en promouvant une nouvelle génération d’entrepreneurs verts et sociaux : les « pionniers Shamengo » investis dans des initiatives dans le domaine du bien être, de la solidarité, de l’éthique et de l’environnement.

SUR LE MÊME THÈME : Sept idées lumineuses pour aider les plus défavorisés

Ces acteurs du changement sont de tous âges, de toutes nationalités et de tous horizons socio-professionnels. Mais quoi qu’ils fassent, quels qu’ils soient et où qu’ils se trouvent sur la planète (dans les grandes villes des pays développés ou émergents ou au fin fond de la forêt amazonienne), tous ont pour point commun d’avoir mis leur vie personnelle et leur activité professionnelle au service des mêmes valeurs  : prendre soin de soi, créer dans l’éthique, préserver la planète, s’engager pour les autres.

Ils participent chacun à leur manière à la construction d’une société différente dans laquelle l’épanouissement personnel et le développement économique s’inscrivent dans le respect des autres et de la planète.

LIRE ÉGALEMENT : Comment l’Afrique lutte contre les sacs en plastique

« Je crois profondément dans l’avènement de ce nouveau modèle économique. Une économie qui ne renie pas la motivation du profit mais qui replace l’humain au centre du dispositif, une économie qui prend en compte les ressources limitées de la planète et préserve les intérêts des générations futures, une économie qui favorise la troisième révolution industrielle en y intégrant les milliards de personnes qui n’ont rien. Une économie ouverte à l’innovation, prompte à reconnaître ses faux pas, respectueuse de ce qu’elle ne connaît pas. Une économie généreuse de nouvelles formes d’expression artistique et de mobilisation collective. En un mot : une économie positive« , Catherine Berthillier.

En mettant en lumière les initiatives de ces entrepreneurs d’un genre nouveau, Shamengo offre un jolie pied de nez à une économie de marché de bien peu d’éthique.

ET AUSSI : Acheter en vrac, un geste vertueux pour le porte-monnaie comme pour la planète

Mais Shamengo est aussi une plateforme collaborative où chacun (particuliers, écoles, entreprises, philanthropes et collectivités) peut, à son niveau, participer de différentes façons à la construction de ce monde nouveau en soutenant un ou plusieurs projets. Quatre options sont mises à disposition : j’encourage, je mets en relation, je collabore, je finance. Une manière simple de s’engager et d’apporter sa propre contribution au changement avec pour seule devise « Inspire your life ». En somme rien ne vous empêche de passer du statut de simple spectateur à celui d’acteur.

Quant aux plus audacieux, ils peuvent déposer leur candidature et faire connaître leur initiative pour peu qu’elle réponde aux valeurs de la Commuanuté Shamengo et qu’elle se distingue par son caractère de pionnier à l’échelle nationale et internationale. Son objectif est d’atteindre un jour le nombre symbolique des 1000 portraits, alors pourquoi ne tenteriez-vous pas votre chance ?

Enfin Shamengo a aussi pour ambition de constituer une Communauté dépassant les frontières du virtuel en implantant, dans les années à venir, des villages sur les 5 continents construits avec et autour des innovations de ses pionniers, et conçus comme des lieux de vie, de rencontres et de partage. Un premier Shamengo Village est ainsi en train de voir le jour à Science City, dans la ville d’Ahmedabad en Inde.

Alors, si vous pensez qu’il y a, au fond de vous, un peu de cet esprit Shamengo : shamengo.com et « soyez dès aujourd’hui le changement que vous voulez voir dans le monde » (Mahatma Gandhi).

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page