Animaux

Dian Fossey : portrait d’une primatologue qui a consacré sa vie à protéger les gorilles

Avec Jane Goodall et Biruté Galdikas, Dian Fossey fait partie du « Leaker’s Angels » ce trio de chercheuses, éthologues et primatologues qui ont consacré leur vie à une espèce de grand singe.

Dian Fossey a étudié les gorilles, ce qui a permis de mieux comprendre ces animaux et de les protéger. Grâce à son engagement, la réserve Gorilla au Rwanda a permis de sauver les gorilles des montagnes menacés par le braconnage !

Dian Fossey : biographie

Dian Fossey est née en 1932 à San Francisco. Son enfance est difficile : ses parents divorcent, sa mère se remarie et Dian est sous la coupe d’un beau-père autoritaire.

Elle débute des études de comptabilité puis se redirige vers l’ergothérapie.

Elle a toujours su depuis toute petite qu’elle voulait travailler avec les animaux et partir vivre en Afrique, malheureusement sa situation financière ne lui permet pas.

A LIRE : Wangari Maathai, 30 ans d’engagement pour la sauvegarde de la nature

Elle doit attendre d’avoir près de 40 ans pour poser le pied pour la première fois sur ce continent qui la fait tant rêver.

dian fossey

Elle reprend parallèlement des études, elle passe différents diplômes et obtient à force de travail un doctorat en zoologie de l’Université de Cambridge en 1974.

Elle mène un travail pointu dans le Parc national des volcans au Rwanda. Elle apprend à y connaitre les gorilles et décoder leur mode de vie.



Elle les décrit comme « dignes, très sociables, doux, avec des personnalités individuelles, et des relations familiales fortes ».

Dian Fossey : le livre

Toutes ses études sont rassemblées dans un livre devenu best-seller « Gorilles dans la brume » qui fera l’objet d’une adaptation cinématographique après sa mort.

En effet, si Dian Fossey lutte contre le braconnage et contribue à préserver les gorilles dans le Parc des Volcans, ce n’est pas au gout de tout le monde.

De nombreux braconniers agissent dans ce parc, tuent et massacrent les gorilles. Elle se bat aussi contre des projets touristiques qui menacent l’habitat de ses protégés.

INTÉRESSANT : Comment l’Afrique lutte contre les sacs plastique

Dian Fossey : la mort

Elle est sauvagement assassinée le 26 décembre 1985, dans la cabane où elle vit au milieu du parc. Son meurtrier ne sera jamais identifié mais de forts soupçons pèsent sur les promoteurs des projets touristiques.

Dian Fossey

Son travail aura permis à la science d’une meilleure connaissance et compréhension de ces grands singes qui jusqu’à lors bénéficiaient d’une image très négative et étaient assimilés à des monstres.

La réserve du Parc de volcans qu’elle avait mise en place, a été préservée et grâce à elle, les gorilles peuvent aujourd’hui y vivre protégés.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer