Alimentationfeatured

Comment récolter les plantes sauvages et les herbes aromatiques

Voici notre guide dédié à ceux désireux d’apprendre comment récolter les plantes sauvages et les herbes aromatiques, et être capables de les reconnaitre, pour les utiliser en cuisine.

Certains parfums et senteurs ne sont dus qu’à la Nature elle-même, parfums et senteurs issus du passé, de la terre et du soleil, qu’aucune main humaine ou technique agricole n’arrive à égaler.

On peut les garder lorsqu’on sait comment récolter les plantes sauvages commestibles. De plus, les parfums et senteurs sont plus intenses si nous prenons le temps de les récolter nous-mêmes au rythme des saisons.

Récolter les plantes sauvages : pourquoi ?

La cueillette des plantes sauvages peut être comparée à un art qui remonte à la nuit des temps. L’homme a commencé à marcher, à se  déplacer sur la terre, à se nourrir des bienfaits que lui offrait la nature. Au cours des siècles, il a appris à produire la plupart de ces fruits et à les utiliser savamment en cuisine.

A LIRE : Jardin potager : quelles sont les plantes que l’on peut cultiver sur un balcon ?

Aujourd’hui, cette activité n’est plus nécessaire ; mais récolter ce que la Nature crée elle seule est un art que nous devrions découvrir à nouveau et apprendre à apprécier.

Aller à la rencontre des herbes spontanées et les transformer en mets d’un goût exquis, c’est aller à la découverte de saveurs uniques, très différentes de celles auxquelles nous sommes habitués en supermarché.

Comment les récolter

Beaucoup d’herbes sauvages ont des vertus médicinales et ne sauraient être récoltées au même moment que les plantes alimentaires: en effet, les herbes à vertus médicinales doivent être cueillies quand leurs fleurs, feuilles et boutons sont tendres, tandis que la seconde catégorie, celle des plantes alimentaires, ne peut l’être que lorsque son développement est complet, conférant ainsi à la plante un plein de principes actifs.

Autre règle fondamentale : tâchez d’effectuer votre cueillette loin sources de pollution, donc loin des bords de route, des champs cultivés, des vergers, des terrains proches de cours d’eau ou d’étangs, trop souvent fréquentés par les rats et autres rongeurs.

récolter les plantes sauvages

Nos conseils

Vous saurez comment récolter les herbes aromatiques avec nos conseils :



  • Les feuilles peuvent être ôter tout au long de l’année végétative
  • Les racines doivent être récoltées le plus tard possible, en ce qui concerne les plantes annuelles, ou au cours de la deuxième année de vie des plantes biannuelles
  • Les tubercules doivent être prélevés au moment de la floraison, quand leurs principes actifs sont à leur maximum
  • Il est préférable pour les bulbes d’attendre la fin de la floraison, quand les feuilles commencent à se faner
  • Inflorescences et fleurs se récoltent lorsqu’elles commencent à s’ouvrir
  • Les graines se prélèvent quand la plante est arrivée à pleine maturation
  • Les fruits doivent eux être récoltés quelques jours avant la pleine maturation

Il n’est pas toujours aisé d’identifier toutes les variétés comestibles, d’autant que beaucoup de plantes ont des ‘jumelles’ toxiques dont l’ingestion peut être extrêmement dangereuse. Nous vous recommandons donc de vous documenter, de ne récolter que les espèces dont vous êtes sûrs et certains, et, en cas de doute, d’écarter celles qui vous seraient peu familières.

Des varités commestibles

Parmi les variétés communes et simples à identifier, vous trouverez : les carottes sauvages, les asperges sauvages, la chicorée, la bardane, le taraxacum, l’ortie, l’acétoselle, le sureau, la bourrache, la mauve, le fenouil sauvage, la marguerite des prés, le silène, la menthe, la roquette sauvage.

Les diverses parties de ces herbes peuvent être consommées crues, à la vapeur ou bouillies à l’eau, en salade ou dans un soupe, ajoutées à des recettes plus élaborées : dans tous les cas, elles sauront offrir une saveur incomparable et émoustilleront vos palais.

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer