Maman et bébé

Des pratiques naturelles pour calmer le bébé

Les jeunes parents sont souvent démunis pour calmer un bébé qui pleure. Il a mangé, dormi, il est propre… pourtant il ne s’arrête pas de pleurer ! Quel parent n’a jamais été dans cette situation ? Voici quelques conseils doux et naturels pour aider le bébé à se calmer et s’apaiser.

Calmer le bébé qui pleure

L’écharpe de portage constitue un véritable petit cocon pour le bébé à qui cela peut rappeler le ventre de sa maman. Bien au chaud et serré (mais pas trop), le bébé entend les battements du cœur et sent la respiration de son parent, ce qui a souvent pour effet immédiat de l’endormir.

Petit conseil utile: Contre le hoquet de bébé

Calmer le bébé qui pleure en voiture

Offrez-lui son doudou préféré, qui agira comme un compensateur affectif. Évitez d’arrêté et de descendre de la voiture pour le consoler dans vos bras, sinon il va décoder ce schéma et le proposer à nouveau la prochaine fois. Et comme ça, prendre la route avec lui sera une vraie mission impossible.

Le chuchotement peut parfois le calmer, même en cas de coliques, mais ne détournez pas l’attention de la conduite. Mettez-vous à l’oreille de votre enfant et chuchotez-lui doucement : « chhh ».  Commencez lentement, puis à un volume de plus en plus élevé, pour que votre bébé puisse vous entendre.

Calmer le bébé nerveux

Le peau à peau est un moment de communion entre l’enfant et son papa ou sa maman qui le rassure et le sécurise. C’est aussi un moment intense pour le parent !

Calmer le bébé le soir

Aidez-vous de la respiration pour apaiser votre bébé. Pour cela, prenez-le fermement mais sans trop le serrer, une main sous les fesses et l’autre sous la nuque.

Posez votre joue contre la sienne et respirez de plus en plus calmement en accompagnant la respiration par de petits mouvements de vos bras. C’est magique !

A DÉCOUVRIR : Devenir une « maman bio » en 4 points

Calmer le bébé en crise des pleurs

Le bercement : habitué à être bercé en permanence dans le ventre de sa maman, le bébé apprécie d’être bercé dans les bras et se calme ainsi très souvent. Petite astuce pour ne pas trop vous fatiguez, prenez un gros ballon et faites le mouvement du balancier.



calmer le bébé

Calmer le bébé qui ne veut pas dormir

Le bruit blanc se révèle utile pour recréer l’environnement doux et relaxant de l’utérus et lui faire dormir profondément. On y parvient, par exemple, en allumant un ventilateur, en plaçant le berceau près du lave-vaisselle, en réglant la radio pour qu’elle ne transmette que brusquement. Vous pouvez aussi utiliser des applications spéciales pour le smartphone, appelées White Noise ou avec des noms similaires.

Les nourrissons ont un instinct inné de succion très fort : si la sucette calme les pleures de votre bébé, utilisez-la. Plusieurs études, entre autres, ont montré que la tétine peut aussi aider à prévenir le syndrome de mort subite du nourrisson (MSN quand il dort.

Vous pouvez lui offrir des glaces aux fruits faites maison. Le massage des gencives peut être utile pour soulager la douleur. Utilisez une gaze stérile imbibée d’eau plusieurs fois par jour ou donnez à votre bébé un anneau de dentition réfrigéré.

Mais surtout, pour soulager la douleur des poussées dentaires, il est essentiel de les aider à se calmer en les dorlotant. Surtout, ils ont besoin de se sentir protégés, soignés, et rassurés.

Calmer le bébé qui a des coliques

Le massage est un doux moment de partage entre le bébé son papa ou sa maman. Massez ses petits pieds du talon jusqu’au gros orteil, il se calmera et vous passerez ensemble un instant magique.

C’est très simple : enlevez les vêtements de votre bébé et appuyez doucement vos doigts en décrivant un mouvement circulaire. Faites glisser lentement vos doigts sur ses bras, ses sur ses jambes, son dos, ses pieds, ses orteils.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer