Le zoo est-il contre-nature ?

Une touche d’exotisme pas vraiment naturelle

By Pascale

Zoo

Voir en vrai félins, girafes, ours, pandas géants fascine toujours. Pourtant, la transplantation de ces animaux sauvages en milieux clos ou en semi-liberté du zoo interroge de plus en plus sur la pertinence de ce dernier.

Parc animalier ou parc zoologique

Un zoo ou parc animalier ou zoologique est un espace clos où sont présentés au grand public des animaux pour la plupart sauvages, vivant de ce fait en captivité ou semi-captivité. On dit communément “zoo”, abréviation issue de l’anglais.

On peut aussi envisager l’inverse :

“Au Zoo?… Et qu’est-ce que nous y ferons ? – Nous regarderons les bêtes et elles nous regarderont. – Je ne suis pas venue ici pour me donner en spectacle à vos bêtes. »

(Simone de Beauvoir, Les Mandarins).

Chacun son point de vue, ce qui est particulièrement vrai aujourd’hui à propos des zoos.

Zoo : les ménageries royales

L’éléphant de Charlemagne

Par leur rareté, les animaux exotiques ont toujours fasciné les têtes couronnées, s’attribuant leur puissance et épatant leur cour. Ainsi Charlemagne eut-il un éléphant blanc offert par le calife de Bagdad et avec lequel il se promenait de Palais en Palais, puis un lion et un ours, présents de l’émir de Kairoan hébergés dans sa somptueuse demeure d’Aix-la-Chapelle.

Ensuite, les capétiens ne furent pas en reste, Louis IX ayant un lion, un ours et un porc-épic, Philippe IV le Bel un lion et un ours et son fils un chameau en plus de fauves.

Les ménageries royales

La toute première ménagerie royale est créée par Henri 1er d’Angleterre, dans son château de Woodstock. En France, la première ménagerie est installée au Louvre par Philippe VI. Elle comprenait des lions et des léopards, d’où son nom d’Hôtel des lions du roi, correspondant aujourd’hui au 8, rue Saint-Paul à Paris.

Sous Louis XIV, Versailles était un véritable bestiaire à ciel ouvert, avec toujours un enclos réservé aux animaux sauvages.

Zoo : les ménageries publiques

Le plus ancien zoo au monde

Trente ans s’écoulèrent avant que le zoo de Schönbrunn (Autriche) ouvre ses portes au grand public. Inauguré en 1752, il a été voulu par François 1er, empereur du Saint-Empire et aménagé dans les jardins du château de Schönbrunn, résidence d’été de la famille impériale des Habsbourg et de l’impératrice Sissi.

La Ménagerie du Jardin des Plantes

A Paris, la Ménagerie du Jardin des Plantes (du Museum national d’histoire naturelle) est le deuxième plus ancien au monde. Inauguré en 1794, il est créé à l’initiative de Bernardin de Saint Pierre, alors intendant du Jardin national des plantes.

Un progrès en soi : les exhibitions d’animaux sauvages dans les rues de Paris sont interdites et les animaux confisqués pour y être soignés. Quant à la Ménagerie de Versailles, elle y est également transférée. Le public a le droit de venir l’admirer.

Parmi les animaux préférés, la girafe Zarafa, qui y séjourna à partir de 1827 pendant dix-huit ans, et la femelle orang-outan, Nénette, en captivité depuis 1972 !

Girafe en captivité

Le plus grand zoo du monde

Au total, on recense 1200 zoos et aquarium à travers le monde, attirant 600 millions de visiteurs par an.

Le plus grand du monde est le zoo de Berlin, inauguré en 1844 et recensant 20 000 pensionnaires. Depuis la chute du Mur de Berlin en 1989, il a une direction commune avec le Jardin zoologique de Berlin-Friedrichsfelde de l’ex-Allemagne de l’est.

Il est l’un des sept zoos d’Europe hébergeant des pandas géants, les premiers ayant été le couple offert en 1979 à Helmut Schmit par le Premier ministre chinois dans le cadre de la “diplomatie du panda”. Depuis le décès de ces premiers pandas (respectivement en 1984 et 2007), la Chine a prêté deux nouveaux pandas au zoo allemand.

Autre star, l’ours polaire Knut, devenu une marque déposée. Sa mère ne voulait pas s’en occuper. Le zoo s’en chargea. Même Tom Cruise vint le voir.

zoo allemand ou Tiergarten

Le plus beau zoo du monde

Celui de Loro Parque, sur l’île de Tenerife aux Canaries, est considéré comme le plus beau du monde. A l’origine parc ornithologique spécialisé dans la présentation des perroquets, il a étendu ses collections à des gorilles, félins, et un delphinarium. Le climat sub-tropical offre certes, aux animaux, un cadre plus clément à ces animaux exotiques.

Zoo en France

Zoos spécialisés ou généralistes

La France compte 300 zoos ou parcs animaliers, dont certains sont spécialisés (c’est le cas de l’Alligator Bay au pied du Mont Saint-Michel, et de celui de Lumigny en Seine-et-Marne, ou l’on peut choisir entre le Parc des Félins et la Terre des Singe, ou voir les deux… ) ou généralistes.

Quel est le plus grand zoo de France ?

La Réserve zoologique de la Haute-Touche est le plus grand de France. Encore faut-il s’entendre sur la notion de taille : superficie ménagée aux animaux ou nombre de pensionnaires ? En l’occurrence, cette réserve zoologique du Museum national d’histoire naturelle ne recense que 1300 animaux issus des cinq continents, mais sur 436 hectares. C’est le parc animalier qui octroie le plus d’espace aux animaux.

panda géant en captivité

Quels sont les cinq plus beau zoos de France ?

Si tous les goûts sont dans la nature, cinq zoos figurent parmi les plus beaux, mais tout dépend des classements que l’on consulte !

  1. Sans conteste, le ZooParc de Beauval, en Loir-et-Cher, arrive toujours en tête : 35 000 animaux sur 44 hectares, soit la plus grande concentration d’animaux sauvages en France, dont les seuls pandas visibles dans l’Hexagone.
  2. La réserve africaine de Sigean (entre Narbonne et Perpignan),
  3. Le zoo de la Palmyre en Charente maritime,
  4. Le zoo de la Flèche dans la Sarthe,
  5. Le parc zoologique de Paris.

En France, zoos publics ou privés

En France, la majorité des zoos sont privés.

C’est le cas de celui de la Flèche (groupe Looping, qui détient une quinzaine de parcs, dont également le zoo Planète sauvage, près de Nantes), premier zoo privé à voir le jour en 1946, celui de la Palmyre, créé en 1966 par Claude Caillé et toujours propriété de la famille, du Bioparc de Doué-la-Fontaine en Maine-et-Loire.

éléphant et Big 5

Zoo : protection et bien-être des animaux

La convention de Washington

Entre 1950 et 1970, les animaux des zoos sont principalement des animaux prélevés dans leur milieu naturel. Depuis 1973, la Convention de Washington (ou CITES) encadre strictement l’importation d’espèces animales (et végétales) sauvages menacées d’extinction.

Mais cette Convention ne tient pas lieu de loi nationale. A charge de chaque pays signataire d’adopter la législation garantissant le respect de la convention de Washington. Ainsi plus d’une trentaine de pays font-ils l’objet d’une « recommandation » de la CITES pour la respecter (Afghanistan, Côte d’Ivoire, Bénin, Madagascar, Mozambique, etc).

Zoo : économie et endettement

En France, la majorité des zoos étant privés, ils sont tributaires de l’engouement du public qui implique des investissements coûteux (par exemple des lodges pour dormir au-dessus des animaux, etc).

Autant d’investissements qui, du point de vue comptable, entrent en concurrence avec les investissements dédiés aux animaux. Le point commun de l’ensemble des zoos privés est d’être endettés.

Zoos privés et protection des espèces menacées

Si certains zoos sont impliqués dans la protection des espèces (l’association du zoo Beauval, le Bioparc de Doué-la-Fontaine, ce dernier impliqué dans des programmes de protection de la panthère des neiges en Mongolie, des girafes au Niger, des vautours en France), d’autres trouvent anormal que la protection des espèces menacées soit, de fait, confiée au privé.

Zoo : est-ce un lieu d’observation du trouble du comportement animal ?

En juillet 2021, un collectif de scientifiques avait dénoncé (dans une tribune au Monde) le caractère “contradictoire” de l’existence de la Ménagerie du Jardin des Plantes avec la mission même du Museum, celle-ci n’étant que “le lieu d’observation des troubles du comportement dus à l’enfermement”.

Aujourd’hui, le rôle pédagogique, a fortiori scientifique des zoos est remis en cause. De fait, voir un ours enfermé sur une banquise en béton est modérément éducatif.

Mon coffret Montessori des animaux
Prix mis à jour le 25-05-2024 à 4:00 AM.

Laisser un commentaire