Bien-être et santéfeatured

Le zona : pourquoi ?

On appelait les potions pour le calmer, des « coupe-feux ». Le zona crée une sensation de brûlure sur la moitié d’une zone du corps, en courant sur un nerf. Une réminiscence d’enfance, qu’est la varicelle. Son virus s’est réveillé.

Zona : définition

C’est une dermatose virale due à la réactivation du virus de la varicelle (varicella-zoster virus : VZV). Lorsqu’enfant, nous avons eu la varicelle, le virus reste endormi à la racine des nerfs, au niveau de ganglions nerveux.

Zona : cause

Plusieurs années plus tard, ce virus peut se réactiver : ce ganglion correspond à l’endroit où la varicelle avait été la plus intense. Le virus s’y réveille, pour longer les fibres nerveuses. C’est la zona, qui touche le plus souvent le tronc (une fois sur deux, il affecte la zone intercostale) et le visage. Mais il peut toucher le bas de l’abdomen, le cou ou, plus compliqué, les yeux.

Ses symptômes

De façon très caractéristique, il se manifeste sur une seule moitié du corps : vous avez un zona intercostal à gauche ou à droite, jamais des deux côtés. Au début, il crée une sensation de brûlure plus ou moins forte, accompagnée de picotements ou fourmillements, ou même d’impression de coups de poignards ou de décharges électriques.

L’éruption cutanée apparaît en quelques heures, sous forme d’une rougeur diffuse, qui se transforme au bout de trois jours, en vésicules emplies de liquide et qui démangent. Des ganglions sont présents sous l’aisselle, du côté du zona.

Se soigner toute l'année au naturel
Prix conseillé EUR 19,95
Prix N/A
Économisez N/A

Zona : durée

Il s’accompagne d’une forte fatigue et d’une légère fièvre. Et si les vésicules se dessèchent en une dizaine de jours en formant des croûtes, la douleur lancinante met deux à trois semaines à disparaître.

Dans la grande majorité des cas, le zona guérit sans séquelles, au bout de trois semaines. Mais il peut se compliquer par une douleur qui dure plus de six mois, par l’infection des plaies, ou encore en se généralisant, en cas d’immunodépression.

Zona : traitement

Il guérit généralement spontanément. Mais si vous avez plus de soixante ans, si vous avez du diabète, un trouble de l’immunité ou une maladie grave, vous devez impérativement et rapidement consulter : les antiviraux doivent être prescrits dans les 72 heures suivant l’éruption cutanée.

Si la douleur est trop intense, votre médecin vous prescrira des analgésiques et vous conseillera pour une pommade adaptée. Quelques gestes simples vous soulageront : des douches à l’eau tiède et avec un savon surgras, des compresses d’eau fraîche disposées dessus. Ne vous grattez pas et portez des vêtements amples. Ne mettez pas de talc et pas n’importe quelle pommade sur les vésicules. Et reposez-vous, c’est le meilleur remède contre ce virus.



Zona en photos

varicella-zoster virus : VZV
varicella-zoster virus : VZV

 

varicella-zoster virus : VZV
varicella-zoster virus : VZV

 

varicella-zoster virus : VZV
varicella-zoster virus : VZV

Zona : contagieux ?

En soi, le zona n’est pas contagieux. Sauf que les vésicules contiennent le virus de la varicelle ! Si vous avez un zona, vous pouvez donc transmettre la varicelle à une personne qui ne l’a pas eue ou n’est pas vaccinée. Attention à ne pas contaminer une femme enceinte, la varicelle étant dangereuse pour le fœtus, un nouveau-né, ou bien une personne immunodéprimée.

Dans tous les cas, prenez les précautions de bien vous laver les mains, surtout si vous venez de toucher la région de votre corps affectée, de ne pas partager le linge de toilette, de ne pas aller à la piscine ou de ne pas pratiquer un sport de contact.

Zona : au visage, le risque de complications

C’est l’un des zonas délicats : lorsqu’il touche le visage, il est susceptible de provoquer une paralysie faciale, des troubles de la vue, une surdité ou même parfois des troubles de l’équilibre. Mais le risque le plus fréquent est la persistance de la douleur, pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois : ce que l’on appelle la douleur post-zostérienne.

Le zona facial est aussi susceptible de récidive, soit au même endroit, soit sur un autre trajet nerveux.

Quant au zona ophtalmique, il va de soi qu’il implique une consultation rapide, pour être traité aux antiviraux, afin d’éviter les séquelles immédiates (lésions oculaires) ou tardives (glaucome, cataracte, etc). .

Zona : dans le dos, la forme la plus fréquente

Le zona thoracique est la forme la plus classique : il court le long d’un nerf intercostal, sur la poitrine ou dans le dos. Bien souvent, ce zona ne récidive pas, il représente un épisode au cours d’une vie.

Zona : un lien avec le stress ?

Le fait d’être fatigué, stressé et, bien sûr, l’âge, sont autant de facteurs créant un terrain favorable à la réactivation du virus : le système immunitaire est affaibli, et le virus se réveille. Un choc émotionnel peut parfaitement déclencher un zona.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à lire ces autres articles sur la santé :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer