Animauxfeatured

Comment voyager avec son chien : conseils pratiques

Comment voyager avec son chien sereinement ?

Train, avion, voiture : votre cher compagnon peut se déplacer avec vous presque partout, dans le cadre de la législation en vigueur.

Voyager avec son chien en avion : plus ou moins cinq kilos

Pour voyager avec son chien en cabine, il faut :

  • qu’il pèse moins de 5 kilos
  • il soit dans un sac à chien prévu à cet effet qui doit pouvoir se glisser sous votre siège et dont il ne pourra pas sortir pendant le vol.

S’il pèse plus de cinq kilos, il voyagera en soute. Dans les deux cas, votre chien doit voyager sur le même vol que vous.

Au sein de l’Union Européenne, votre chien doit :

  • être identifié par une puce électronique
  • disposer d’un passeport européen délivré par un vétérinaire agréé, attestant de la validité des vaccins.

Le Royaume Uni a assoupli sa législation : désormais, votre chien n’a plus besoin de test sanguin et de traitement pour les tiques pour y entrer.

Attention, certains pays imposent une quarantaine. De même, certaines races restent interdites, tel le Pittbull Terrier. Les chiens de 1ere catégorie (chiens d’attaque) sont interdits sur la plupart des compagnies.

Voyager avec un chien
Voyager avec un chien

Lors de l’embarquement, vous devez être muni de sa laisse, de manière à pouvoir le sortir de son sac ou sa cage. Les douaniers peuvent être amenés à passer l’un ou l’autre aux rayons X.

Sa cage doit avoir une étiquette indiquant le numéro et la destination du vol, le nom de contact, et la mention « animal vivant ». Assurez-vous auprès de l’équipage qu’il a bien été embarqué.

En cas de transfert, l’attente peut être longue. Demandez s’il est obligé de rester avec la cargaison de la soute, de manière à pouvoir lui donner à boire, voire à lui faire faire un petit tour pour le rassurer en votre compagnie et lui dégourdir les pattes.



Voyager avec son chien en train : plus ou moins 6 kilos…

S’il pèse moins de six kilos, votre chien voyage gratuitement : dans un sac d’au maximum 45 x 30 x 25cm ! Au-delà de six kilos, le billet est obligatoire, au tarif de 50% d’un billet-voyageur, que vous pouvez réserver en ligne, et échangeable et remboursable !

S’il n’entre pas dans un sac, il doit porter une muselière et vous devez le tenir en laisse, même si c’est un brave toutou qui n’appartient pas aux catégories 1 et 2.

Un autre voyageur peut refuser sa présence dans son compartiment, auquel cas le contrôleur vous trouvera une autre place.

Si le trajet est long, profitez des arrêts pour la pause « pipi ».

Voyager avec son chien en voiture : toujours attaché et pas plus de cinq

Si le Code de la route ne mentionne pas expressément votre compagnon, il oblige tout passager à être attaché. Frappé au coin du bon sens : votre chien ne doit pas représenter un risque pour la conduite. Il voyage à l’arrière, attaché avec un harnais ou dans une cage. Veillez à son confort, et qu’il n’ait pas trop chaud, ni soif.

Voyager avec un chien
Voyager avec un chien

S’il est âgé de plus de quatre mois, il doit être identifié et pucé électroniquement, y compris sur le territoire français. Pour franchir une frontière, il doit être vacciné contre la rage.

Vous ne pouvez pas non plus transporter plus de cinq chiens de compagnie, faute de quoi ce gentil transport est assimilé à du commerce.

Consultez nos fiches pratiques sur les chiens :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer