Bien-être et santéfeatured

La vitamine D3, mieux que la vitamine D2 ?

La vitamine D est indispensable à la santé de notre squelette et de nos muscles. La source principale en est la synthétisation d’un dérivé du cholestérol via la peau, grâce aux UVB du soleil. De la vitamine D3 accessoirement pourvue par l’alimentation d’origine animale.

Définition de la vitamine D3

C’est la fameuse vitamine « du soleil » !

La vitamine D n’est pas celle des paresseux. Se dorer la pilule est bon pour la santé : la vitamine D sert à l’absorption du calcium et du phosphore par les intestins, les deux principales composantes de notre squelette, de notre dentition et de nos ongles. Et utile à nos muscles.

Sous l’effet des UVB (ultraviolets B) du soleil, la peau ne fait pas que bronzer : à partir d’un dérivé du cholestérol présent dans notre organisme, elle fabrique cette vitamine D. En l’occurrence, de la vitamine D3.

Tout savoir sur la vitamine D3
Tout savoir sur la vitamine D3

Direction alors le foie, qui la synthétise et en la assure sa gestion : la part en excédent est stockée en réserve dans les muscles et les graisses ; celle vouée à servir immédiatement est acheminée vers les reins, qui la transforme en calcitriol, la version active de la vitamine D.

Cette transformation du dérivé du cholestérol sous l’action des UVB est la principale source de vitamine D de l’organisme. Ce qui n’est pas une raison pour s’exposer outre-mesure : la peau brûlée par les coups de soleil ne synthétise plus rien du tout. Sans compter les ennuis qui vont avec.

La vitamine D3 d’origine animale, proche de la vitamine D humaine

Sous nos latitudes, le soleil brille le plus souvent par son absence : d’où l’intérêt, surtout en hiver, d’un apport complémentaire de vitamine D par l’alimentation, même si les besoins journaliers de l’organisme ne sont que de 0,0025 mg par jour.

En réalité, il existe deux (et même plusieurs) vitamines D : mais pour ce qui concerne l’assimilation du calcium et de phosphore par l’intestin, il s’agit des vitamines D3 (cholécalciférol) qui est d’origine animale, et la vitamine D2 (ergocalciférol), d’origine végétale.

Tout savoir sur la vitamine D3
Tout savoir sur la vitamine D3


La vitamine D3 étant similaire à la vitamine D humaine, elle est plus efficace. On la trouve dans les produits de la mer (l’huile de foie de morue, le saumon, le hareng, les sardines, les huîtres), le jaune d’œuf, le foie de bœuf, les produits laitiers (lait et beurre, fromages du type emmenthal et Comté) et les champignons.

Aucun lien avec les troubles non-squelettiques

Maladies cardio-vasculaires, sclérose en plaques, et même cancer, une carence en vitamine D en serait la cause. C’est évidemment faux. La vitamine D n’intervient que dans les troubles squelettiques. En revanche, une pathologie qui provoque une dégradation de l’état général se traduit aussi par une déficience en vitamine D.

Deux populations sont plus couramment exposées à une carence en vitamine D : le nourrisson des pays peu ensoleillé, où le lait est enrichi en vitamine D, et les personnes âgées, les femmes en particulier, dont le squelette est fragilisé à partir de la ménopause. Mais pas de sexisme, les personnes placées en institution soufrent de cette carence, car elles sortent peu à l’extérieur.

Ménopause, toi et moi, on s'explique ?!
Prix conseillé  EUR 18,50
Prix  N/A
Économisez  N/A

D’autres cas extrêmes, sont également concernés, le rachitisme affectant les populations dénutries, et les personnes atteintes d’ostéomalacie (déminéralisation généralisée du squelette).

Quant à savoir quelle est la bonne dose d’ensoleillement requise, tout dépend de la peau de chacun, et de la latitude sous laquelle il vit : en Californie, la cure de soleil est à l’année. En Espagne, le simple fait de sortir dix minutes par jour suffit. La vitamine D étant liposoluble, vos vacances suffisent normalement à faire le plein pour le restant de l’année.

Ce qui n’empêche pas les cas contraires : il se trouve des habitants de Hawaï, pour être carencés !

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer